Grand Prix de Ste-Anne

Par Franck P
Le 27/05/2012

Course organisée par le CC Chatonnay Ste-Anne sur un beau circuit vallonné de 3,2 km.

TVS représenté par 3 coureurs :

  • Karl en 3ème catégorie
  • Patrick et Franck P en 1ère catégorie

Course des 3ème catégorie (18 ou 19 tours de circuit, soit 60 km) :

En résumé :

Karl tient bon pendant les 3/4 de la course avant de flancher et de se faire décrocher à environ 5 tours de l'arrivée.

Les commentaires de Karl :

Voici enfin mon commentaire qui sera court au vue de ma course.
Je m'attends à subir puisque j'ai travaillé la nuit et je n'ai pû me coucher avant 4h. Niveau entrainement je n'avais pas roulé depuis une dizaine de jours et seulement 2h de sortie. Pour couronner le tout, je sors mon vélo et m'aperçois que j'ai oublié mon compteur. Bon, on va dire que ce sera une première et que ca me fera être attentif aux tours qui passent. Nous ne sommes que 19 au départ, la faute au we rallongé et au challenge du Vercors certainement, la date est bien mal placée. Le rythme est élevé, le peloton s'étire à chaque passage de la bosse et après 7 tours ca explose. Quatre coureurs s'échappent suivis d'un groupe de 8 dont je fais partis, puis un 3ème groupe des coureurs restants. Après une attaque de 2 coureurs dans mon groupe, je fais un gros travail seul pour ramener tout le monde pendant un tour et je me dis que je le paierais surement. Pas manqué, le tour suivant soit 5 tours avant l'arrivée, je saute le premier de ce groupe. Je me force ensuite à garder un bon rythme pour garder ma place (triste 12ème) mais surtout faire des bornes puisqu'actuellement j'en manque. Voilà je termine 12 sur 18 sur un circuit très exigeant et je regrette presque de ne pas être resté me reposer chez moi.
Pour les semaines qui viennent je vais me concentrer sur des sorties d'entrainement plus longues (+ de 80km) et à mon rythme pour m'habituer à ces distance en vue de la Vaujany le 1er juillet (petit parcours 109km) et atteindre mon 2ème objectif de la saison : faire enfin une cyclo !

Photo1

Karl a tiré la langue ce dimanche...


Course des 1ère catégorie (22 tours, soit 72 km) :

En résumé :

Une quinzaine de concurrents au départ, mais pas d'étincelles pour les deux TVS : Franck P déraille dans la bosse du 5ème tour et se retrouve contraint à vivre la course de l'arrière (enfin de l'avant aussi, mais vous comprendrez mieux en lisant le résumé !). Patrick rate la bonne échappée (il va dire que c'est de la faute de Franck P, mais c'est pas vrai, enfin pas complètement, mais vous comprendrez mieux en lisant le résumé !), il gagne le sprint pour la 8 ou 9ème place (résultat à confirmer).

Les commentaires de Franck P :

Dès l'échauffement, je me dis que 1) il va falloir être costaud, 2) j'aurai de la chance si mon dérailleur me laisse tranquille... Ces derniers temps, je déraille aussi souvent que je change de chemise (et je change souvent de chemise !), la faute à mes plateaux ovales Rotor (que je commence à regretter un peu) et à mon incapacité à faire de la mécanique sur ma pourtant belle machine. Sur les autres courses, tout se passait bien car on pouvait rester tout le long sur la plaque, mais la il va falloir mettre le petit à chaque passage de la bosse et je me dis que ça risque d'être un peu rock'n'roll.
N'étant pas très nombreux au départ (une quinzaine en 1ère caté et seulement dix 2ème caté), les organisateurs décident de nous faire courir tous ensemble.
Dans les premiers tours, rien à signaler. Je ne suis pas parmi les plus à l'aise dans la bosse (un peu trop lourd pour rivaliser avec les grimpeurs), mais je serre les fesses... et ça tient. Je déraille régulièrement au moment de remettre la plaque au sommet de la bosse, mais je parviens à chaque fois à "re-railler" rapidement sans descendre du vélo, donc ça reste gérable. Emmerdant mais gérable.
Dans le 5ème tour, je cherche à me replacer comme à chaque fois avant le virage au pied de la bosse et, pour ce faire, je remonte par l'intérieur et me présente à l'amorce du virage côte à côte avec Patrick. Je ne sais pas très bien comment je m'y prends, mais toujours est-il que je chasse assez violemment de l'arrière et il s'en faut de peu pour que je chute. Dans ma manœuvre hasardeuse, je me retrouve à gêner Patrick et, lui comme moi entamons la bosse en ayant perdu presque tout notre élan. Je repars en dernière place du peloton avec quelques mètres de retard sur les autres, mais je ne suis pas trop inquiet, confiant dans ma capacité à boucher le trou avant la fin de la bosse. Ce que je ne sais pas à cet instant, c'est que ça a vissé devant et qu'un groupe de 5 coureurs est en train de s'échapper.
Arrivé sur le replat en haut de la bosse, je veux remettre la plaque mais, comme à chaque tour, ça déraille. Je re-raille et là, paf, la chaîne passe de l'autre côté du petit plateau. J'ai beau manipuler mes manettes dans tous les sens, rien n'y fait, elle ne veut pas se remettre en place et je suis contraint de mettre pied à terre. Le temps que je me décide à le faire, après être resté un bon moment en roue libre, à me battre contre la mécanique, j'ai déjà 50 bons mètres de retard sur la queue du peloton. Et le temps que je remette ma chaîne (environ 15 secondes à l'arrêt) puis que je ré-enclenche ma cale gauche (qui, elle aussi, me pose quelques soucis depuis plusieurs courses !) je n'ai déjà plus le peloton en vue.
Course terminée...
Enfin, "course terminée" pour ce qui est des espoirs de bien figurer car, pour le reste, cherchant à faire du rythme avant le championnat régional, je décide de poursuivre l'épreuve, même à la dernière place. Après deux tours de chasse, je reprends un groupe de 3 coureurs attardés, poursuis mon effort, en lâche deux dans la bataille et continue donc quelques tours en duo avec un coureur de Manissieux qui prend sa part de relais. Nous roulons à une allure convenable, même si c'est environ 2 km/h moins vite que lorsque j'étais encore dans le peloton.
Dans le 12ème tour, j'aperçois la voiture ouvreuse qui nous talonne. L'échappée de 5 hommes (4 premières catégories et 1 deuxième catégorie) revient sur nous. Ils nous rattrapent à l'entame du 13ème tour. Je me flanque aussitôt dans leurs roues. Ça roule fort mais régulier et, sans avoir à prendre de relais, c'est tout à fait tenable. A l'avant, Jérôme Giraud fait presque tout le boulot, n'étant relayé qu'assez rarement par les autres coureurs. Je redoute de sauter dans la bosse, mais à ma grande surprise, je tiens le coup. Le coureur de Manissieux, lui, explose au sommet de la côte.
Je passe 6 tours complets avec les échappés, reprenant et distançant quelques coureurs attardés au passage, avant que les organisateurs me demandent de lever le pied à trois tours de la fin pour ne pas gêner la course des hommes de tête. Bon, je n'avais pas vraiment l'impression de gêner mais, de toute façon, ça tombe plutôt bien car je me fais lâcher dans l'avant-dernière bosse, les cuisses en proie à des débuts de crampes.
Il me reste deux tours à parcourir, je me retrouve seul, je n'avance plus très vite, ne peux plus forcer (notamment en danseuse) et me contente donc d'un train tranquille.
A 500 mètres de l'arrivée, je suis rejoins et dépassé par 4 coureurs partis en contre et qui se lancent dans le sprint pour la 5ème place. Sprint que Charles Ricaud remporte avec brio.
Voilà, le speaker me dit que je peux m'arrêter, que je serais classé avec 1 tour de retard. J'ai les cuisses en feu et je ne suis pas fâché d'en avoir terminé. Je ne sais même pas combien je me classe. J'ai rattrapé quelques coureurs, j'en ai vu d'autres abandonner, je dirais à vue de nez que je dois finir entre la 10ème et la 12ème place. J'attendrai que les résultats soient en ligne sur le site des organisateurs pour le confirmer, mais tout ça n'a de toute façon aucune importance.
Place maintenant au régional, dimanche prochain, à Chomerac. D'ici là, il faut que je règle mon dérailleur avant !

Photo2

Franck a roulé plusieurs tours avec les échappés... mais avec un tour de retard !

Les commentaires de Patrick :

St Anne, beau circuit, belle route, aucune voiture, 3 ou 4 beaux virages, mais une petite bosse qui fait bien mal à force. 3 TronchaVéloiS au départ, 3 routiers/sprinteurs (certains plus routier que sprinteur...), en tout cas des cyclistes de la catégorie des purs athlètes aux muscles sur-performants mais pas endurants pour un casse pattes pareil. Mais où étaient les baroudeurs/puncheurs de TVS ce beau dimanche de fin-mai ?
Bref, tout ça pour dire que sur le beau circuit de St Anne, il ne faut pas être en moitié en forme pour être dans le coup à l'arrivée. Bon revenons au départ. Ça part vite, en tout cas très vite je vois que j'ai du mal respirer. Ca m'arrive parfois à cette periode de la saison. Premieres chaleurs, allergies, ou manque de forme ? Bref, lors des premières passes d'armes je prends un point de coté. Je suis contraint de laisser ma place devant et ca va vite un peu mieux. A un moment je me dis, là ca va chauffer et t'es pas bien placé !. On est juste avant le virage de la bosse. Je vire fort et v'la t'y pas qu'un couillon se fout en travers et manque de m'emporter. Je jette un coup d'oeil et je vois que c'est Franck. Un instant j'imagine les 2 TronchaVéloiS par terre ensemble et cette vision m'emplit d'une immense émotion qui me coupe littéralement les jambes ! Voila, en 2 secondes la course était perdue. Mais sans me décourager je relance et je vois que le jeune Charles est avec nous. Je me dis qu'il reste de l'espoir. Mais non, le bon coup part sans nous. Ensuite j'ai pendant quelques tours fait 80% (environ, chiffre fourni par mes jambes, et confirmé par mon poumon gauche) du boulot, pour forcer un peu en vue du Rhône-Alpes. On a résisté quelques tours entre 30 et 45s. Puis ensuite j'ai alterné avec des périodes de repos à l'abri. Et bien même sur le circuit de St Anne on se repose dans les roues. Puis j'ai repris des relais un peu plus sec. C'est là que Charles est venu se plaindre de mes relais à la con. Ben oui j'ai dit, si je roule c'est pour forcer, pas plus pas moins, et le reste je m'en fous. Du coup ça l'a énervé et il m'a montré que lui aussi il pouvait forcer. C'était certes un peu tard, mais convainquant. Il a placé mines sur mines et a fait exploser notre petit peloton, là où mes relais "secs" et autres relances "à la con" n'avaient eu aucun effet sur le nombre d'éléments du groupe... Ensuite quelques tours plus tard je règle le sprint du peloton, réduit à 3 unités. Et je suis formel, le peloton de notre course c'est mon groupe, devant ce sont des échappés et derrière des retardataires. Nous on était les gens normaux, et gentils, le peloton.
Voila. Vivement que la saison se termine, il devient de plus en plus difficile de faire des commentaires pertinents sur les courses... En effet, vous avez du vous en douter compte tenu de la longueur des articles : A TVS le nombre de mots écrits sur le site est pris en compte dans le calcul des primes de fin d'année. Du coup, il arrive que certains écrivent n'importe quoi n'importe comment ...

Photo3

Patrick a certes ramené des fleurs chez lui, mais pas vraiment celles que l'on espérait !

Les classements ICI


Pedro le VOYARD29 mai 2012, 07:55

Je constate Franck que tu as pigé et pour quelqu'un pas du tout amateur de courses cyclistes, je prends un certain plaisir à lire tes récits de plus en plus vivants. A mon avis, tu peux encore faire mieux, en tout cas, bravo. J'aime bien sentir plus le coureur que le journaliste et puis un peu de style et de personnalité ne peut nuire et même de jour...

Concernant les photos, celles que je préfère ce sont celle prises au ras du sol qui mettent bien en valeur ces fiers héros sur leurs chevaux de fer, un peu maigres mais bon... Et puis les filles, y'en a pas assez... En tout cas bravo à vous tous.

Roland29 mai 2012, 08:39

Superbes photos, merci Patrick !

JEF29 mai 2012, 23:04

Pour Franck: en effet, c'est moi le speaker qui t'ai demandé de te relever des roues de l'échappée dans les derniers tours car plus que gêner les hommes de tête, tu étais en train de revenir sur Jérôme Mollard de Rives qui était tout seul depuis un bon nombre de tours. Il aurait donc été anormal que tu le reprennes (voir le dépasses) en restant dans les roues de l'échappée. D'une manière générale, c'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle on demande habituellement aux doublés de continuer plutôt à l'arrière du peloton.
Il m'était difficile de t'expliquer tout cela au passage devant le podium car même si ta vitesse était ralentie de 2 km/h, tu passais encore trop vite!
Pour info, une fois que le premier passe la ligne d'arrivée, on arrête tout le monde sans faire effectuer le ou les tours de retard pour libérer la route (et les signaleurs ) au plus vite. Ceci en classant bien entendu les coureurs à leur place grace au pointage régulier effectué à chaque tour. Tu avais en tout cas bien estimé ta place entre 10 et 12 car tu termines 11ème me semble-t-il.
Je profite d'ailleurs de ce message sur votre forum qui a une renommée quasi mondiale pour inciter tous les clubs à former des officiels pour aider au bon déroulement et assurer la gestion des épreuves.

Pour Patrick: Merci pour ta fidélité à Ste Anne chaque année, la gentillesse de tes commentaires sur le circuit et à la qualité de tes photos.
Concernant le déroulement de la course, je confirme l'impression de ton poumon gauche en témoignant de ta persévérance de nombreux tours à tracter le peloton au passage sur la ligne d'arrivée derrière l'échappée des 5 qui était encore à moins d'une minute.
Il est dommage que des clubs non représentés dans l'échappée ne soient pas venus t'aider à ce moment-là car c'était aussi leur intérêt(en tout cas, c'est la réflexion que nous avons eue sur le podium), mais si le déroulement d'une course était toujours logique, ça se saurait...
Bon, j'espère que tes efforts à la c.. paieront dimanche prochain au régional, c'est tout le mal que je te souhaite...

Franck P29 mai 2012, 23:09

@Jef : merci pour les explications. De toute façon, ça ne me dérangeait pas de me relever avant la fin, j'avais déjà bien forcé jusque là !
En tout cas, je confirme que le circuit est vraiment super et sans danger, ce qui n'est pas toujours le cas. Je reviendrai l'an prochain !

Charles Ricau29 mai 2012, 23:52

C'est toujours un plaisir de lire vos commentaires de course ! C'est la garantie de se marrer à chaque fois.

Concernant tes relais "à la con", c'était pas méchant, c'était juste difficile de te prendre des relais sans que cela soit vite énervant. Et je me suis permis de te dire ça car on s'entend bien, c'était plus sur un ton humouristique qu'autre chose. J'espère que tu ne l'as pas mal pris ;)

nicolas s 30 mai 2012, 09:52

c'est donc ca qu'il c'est passé en tete de course ! je trouve quand meme que c'est vachement plus agreable de finir une course sans douleur je pense que je le referai plus souven
:D

Patrick30 mai 2012, 13:33

@Charles : Ne t'inquiète pas, il n'y a aucun problème, d'autant plus que sur le fond tu avais raison !  
Et pour que les choses soient claires, si je suis passé à coté de la course, j'en suis le seul responsable et je n'en veux a personne. Avec le temps, je sais un peu comment marche une course de vélo. Mais voir ce qui se passe ne suffit pas, il faut aussi trouver la réponse adaptée. Pour cela il faut la tête et il faut les jambes, et en ce moment, ma tête et mes jambes ne sont pas accordées, il a un manque de confiance réciproque, pas tout a fait injustifié d'ailleurs ...

Antoine30 mai 2012, 14:24http://www.partirencore.com

Salut les cyclistes,

Simplement pour dire que je suis toujours vos exploits, vos coups de gueules, vos gamelles, vos apéros, bref tout ce qui fait la particularité de TVS.

Et puis pour un petit clin d’œil : depuis 2012 je suis contractuellement à fond derrière nos concurrents préférés du Fontanil : mon boulot est un de leur sponsor, bien visible sur le maillot (ce qui est dommage car les couleurs iraient bien mieux sur le maillot de TVS d'ailleurs... je vais en causer en interne)

Il va vraiment falloir songer à fusionner ces 2 clubs... Je n'aurais plus aucune excuse pour ne pas remettre de dossard !

En attendant, j'en profite pour spammer ce wiki hyper bien référencé en balançant discrètement un petit lien qui va bien pour nos séjours en autocar à Londres, Barcelone, Amsterdam ;-)

Soyez forts au Régional et aux cyclos de cet été.

Patrick30 mai 2012, 22:29

Salut Antoine
Fusionner TVS et le Fontanil ? Ca va pas non ! Déjà que TVS domine outrageusement l'Ufolep Isère comme ça, si on fusionne, avec qui on va faire la course ?..
En fait le problème c'est que vous avez choisi le mauvais cheval cette année avec le Fontanil. Venez nous rejoindre, tu auras ton lien à droite sur toutes les pages. Bon, c'est sur on est un peu plus cher, mais bon, c'est le prix de la qualité, au final tu y gagnes !
Bon, je déconne (quel déconneur je suis en fait !), et pour la peine je vais aller cliquer sur ton lien.

Antoine31 mai 2012, 09:36http://www.partirenlive.com

Comme mon employeur n'est autre que la maman de Charles, je pense que la solution qui règlerait tout est de recruter Charles au prochain mercato.

Je vous laisse en discuter entre 2 relais à la con de Patrick ;-)

(et paf un 2eme lien pour nos formules bus + billet de concert !!)

Alexis Sicard31 mai 2012, 22:24

Ouhla! Heureusement que demain soir je vois Muriel Ricau! Je vais pouvoir jouer la prolongation et lui raconterai tout ce qui se trame! ;)
Une fusion TVS-Fontanil? Y'a déjà trop de leader chez nous pas besoin de 3-4 supplémentaires et en plus comme le dit Patrick on s'ennuierait!

Commentaire 
Auteur    Site web 
Concentre toi, entre le code 4102  
précédé du chiffre six 

diapo

Toutes les photos
(Dont quelques unes récupérées sur le site du VC la Bièvre)
(Cliquez sur les vignettes pour les visualiser)

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette

NOS SPONSORS & NOS PARTENAIRES...

Photo5
L’équipementier textile des cyclistes

www.bioracer.com


Photo6
Restaurant gastronomique la Bastille Grenoble

www.restaurant-grenoble-gras.com


Photo7
L'expert des cuisines professionnelles

www.groupegif.com


Photo8
La passion du froid et de la climatisation

www.refrigeration-equipement-service.fr


Photo9
Spécialisé dans le Conseil, l’Audit et la Formation en Santé et Sécurité au travail

www.2s-ergo.com


Photo10
Le spécialiste du sciage et tronçonnage en conception et distribution

www.coup-indus.fr


Photo11
La petite Nice de l'agglomération grenobloise

www.ville-latronche.fr


Photo12
Fabricant d'équipements et mobilier inox

www.sofinor.com



(:photo CELYSS.jpg non trouvée, cliquer pour envoyer:)
www.celyss.com


Photo14
La maitrise du froid professionnel et ménager

www.eberhardt.fr


Photo15
L’inox à la mesure de vos talents

www.tournus.com


Photo16
Les Authentiques de la cuisson

www.charvet.fr


Photo17
La marque des chefs

www.franstal.fr


Photo18
La cuisson de précision

www.mkn.eu

Photo19
Photo20


Photo21
La région Auvergne-Rhône-Alpes

www.auvergnerhonealpes.fr


Photo22

www.isere.fr


Photo23
Le Dauphiné Libéré, partenaire de nos organisations

www.ledauphine.com

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 27/05/12 par Franck P, mise à jour le 22/10/2012 22:13 par Franck P