Contre-la-montre de Penol (Régional Ufolep)

Le 14/09/2013

Course contre-la-montre individuel organisée par le comité Isère sur un circuit de 18.8 kilomètres.

TVS représenté par 4 coureurs :

  • Manu en catégorie 30/39 ans.
  • Alain, Pierre, Laurent J en 40/49 ans.

En résumé :

A un jet de pierre de la Côte-St-André, les mousquetaires de TVS, qui connaissent la musique, sont venus réciter leur partition du contre la montre sur un superbe circuit. Alain, avec un matériel tout ce qu'il y a de plus classique est venu voir et il a bien pu voir : Laurent, qui visait le podium, monte sur la 3ème marche des 40/49 ans (et aussi la 3ème place du combiné récompensant épreuve en ligne et contre la montre), Manu, à chaque sortie plus fort, signe le 3ème temps scratch et s'empare de la 2ème place des 30/39 ans, et enfin Pierre, rafle le scratch, le titre en 40/49 ans, et le combiné du régional. Avant de rentrer chacun chez soi, il ne restait plus qu'à remercier les organisateurs et les clubs de l'Isère pour cette épreuve, disputée dans des conditions idéales, sans aucune chute à déplorer, et à peine entachée par un chronométrage capricieux, dont la correction qui, si elle a accentué les temps des concurrents de 40 à 60 secondes, n'a pas faussé les classements.


Le compte-rendu de Pierre :

J'aime bien sentir sur un chrono avoir le contrôle de la situation. Sentir qu'à tout moment, je peux accélérer et appuyer un peu plus fort par ici ou relâcher par là. Soigneusement reconnu le matin, ce parcours était assez facile à mémoriser, les faux plats initiaux présentant une pente très régulière. Et puis cette bosse, km 11, pierre angulaire du circuit. Est ce la chaleur un peu lourde à 15h20 lorsque je m'élance ou les 4 heures écoulées depuis la reconnaissance du matin? Toujours est il que les jambes sont un peu molles et piquent très rapidement lors des accélérations pour négocier le départ puis le premier virage assez sec du circuit. Le vent, d'ouest s'est orienté sud avec paresse, il ne sait pas trop où il va, et cela change un peu la donne. Les faux plats descendants, planifiés vent de dos, ne sont pas si rapides que cela, et n'offrent pas la plage de récupération attendue. L'effort est très intense (la fréquence cardiaque n'est qu'à quelques pulsations de son maximum) au passage au km 6, un des deux points les plus hauts du circuit, et toujours pas de franche récupération dans la partie plongeante qui suit. Je double un premier concurrent à Marcilloles, et voilà la bosse. Normalement, j'ai prévu d'accélérer fort au sommet. Et là surprise, un peu comme en voiture, lorsque l'on appuie franchement sur l'accélérateur à 40km/h en 5ème, la pédale s'enfonce mais rien ne se produit. Petit coup au moral, je viens de comprendre que le parcours, pour la première fois cette année, a été plus fort que moi et que je ne maîtrise plus mon allure, cela se confirme un peu plus loin dans la remontée, en commençant à trop jouer du braquet, une fois trop gros, une fois trop court, là aussi c'est un signe, avec l'impression de tourner vraiment au ralenti à Pajay, et me dis "bon là, faut juste rentrer à la maison". La bonne nouvelle, c'est que je suis capable ensuite de récupérer malgré cette baisse de puissance passagère et de finir fort les 2 derniers kilomètres. Après analyse, il semble que j'évolue de plus en plus sur une répartition d'effort trop en "positive split" avec du 103%-97%. Un jour, c'est certain, il y'aura un retour de bâton. Loïc sur la rampe de départ me disait, comme il y'a 2 ans dans la Drôme: "Fais toi plaisir". Oui, mais pour cela, il faut dominer le parcours et non l'inverse.


Le compte-rendu de Manu :

Un parcours sympa avec pas mal de virages que j'ai finalement bien apprécié. Seul bémol : cette satanée bosse nous a tous cloué sur place. En effet, le cerveau du cycliste est parfois un peu trop connecté à ses jambes. Du coup les jambes ont appris trop souvent, comme après la pluie le beau temps, qu'après la bosse il y a la descente. Mais ici que nenni! Il fallait enchainer 5 long kilomètres en faux plat sur un bitume rugueux après une bosse de ... 500m? à mi-parcours. Un calvaire qui fait autant mal aux cannes qu'au moral (bah oui je vous dis que c'est connecté!).
Bon au final Pierre me crédite d'un encourageant 1290W/m² qui me permet de finir à 11 petites secondes de Pascal Thévenin (chrono officieux).


Le compte-rendu Laurent J :

Avant le départ, Pierre m'avait dit qu'il me donnait rendez-vous sur le podium. Après un tour de reconnaissance, je n'y croyais plus vraiment. Les jambes ne répondent pas vraiment et ce circuit qui m'avait fait belle impression la première fois me paraît d'un coup beaucoup moins roulant. Je prends donc le départ un peu sur la défensive, un peu trop même : les watts ne sont pas vraiment là et les pulses ne montent pas autant qu'elles le devraient. Ca me permet de bien passer la bosse et de ne pas rester trop scotcher sur ce revêtement très granuleux qui ne rend pas du tout. Mais le mal est fait, j'ai pris trop de retard sur la première partie. Dans la longue ligne droite qui nous ramène vers l'arrivée je donne tout, et rattrape un concurrent parti avant moi. Au final je termine tout de même en 27'26", temps qui, alors que je n'y croyais plus vraiment, me permet d'accrocher un podium de plus.
Voilà donc encore une belle journée pour les tronchavélois. Il n'aura manqué que quelques participants de plus pour que le plaisir soit total. Quoi qu'il en soit un grand merci et un grand bravo à l'équipe organisatrice.
Bon c'est pas tout ça, mais maintenant il y a le national à préparer!!!


Le compte-rendu d'Alain :

Difficile de passer après Pierre (tant en termes de compte-rendu que pour rivaliser sur ses performances sur un vélo et de surcroît en CLM)
Effectivement je suis venu, j'ai vu et...j'ai été largement vaincu :-(
Un beau circuit avec des conditions météo optimales, relayé par une organisation infaillible (uniquement trahie par un chronomètre capricieux).
Pas dans le coup, pas suffisamment préparé, insuffisance de rythme (pas de course disputée depuis celle de Laval fin-juin) et autres facteurs, ont fait que je réalise un temps et une moyenne bien en deçà de mes espérances. La seule et maigre consolation, vient de l'analyse de Pierre quant aux bénéfices (en dehors des jambes), escomptés gràce à du matériel adéquat (vélo, roues, prolongateur de cintre, sur-chaussures, casque...)
j'ai ainsi pu prendre une leçon de technicité en écoutant Pierre et Manu parler de CDA, CRR, et autres coefficients en vue d'obtenir quelques améliorations des performances en ce domaine (pour lequel il fût un temps... j'affectionnais !
Mais le vieil adage, s'avère être vrai et s'est appliqué en ce qui me concerne samedi dernier : On ne peut-être et avoir été".
J'adresse ici et encore mes félicitations aux 3 compères que sont Laurent, Manu et Pierre au regard de leurs performances bien entendu, mais aussi de leur approche scientifique en la matière qui va de pair néanmoins et n'exclut pas l'humilité.

Les résultats complets (à venir).


Patrick15 septembre 2013, 16:38

Bravo les TrochaVéloiS !
Pierre tes descriptions de course ressemblent de plus à mes vécus de course... pas sur que cela soit un progrès, mais ca me parle !

samuel15 septembre 2013, 18:52

Bravo les gars et encore un grand coup de chapeau à Pierre qui est devenu ultra performant en CLM en plus d'être bon en ligne. Les France approchent et ça sent bon ...

Franck C15 septembre 2013, 19:16

Bravo pour ces belles prouesses

Radu15 septembre 2013, 21:19

Vous êtes impressionnants ! Bravo à tous.

Franck P16 septembre 2013, 00:12

Super équipe et supers résultats ! Bravo à vous trois et notamment à notre beau vainqueur. Comme l'aurait dit un comique bien connu : "Mais jusqu'où s'arrêtera-t-il ?"

benoit16 septembre 2013, 08:27

Bravo les rouleurs TVS et plus particulièrement au président qui, en plus d'assurer administrativement, impressionne sur le vélo...
Qu'est ce que ce serait avec un vélo carbone....
Une belle brochette de costauds!!!
Le club a nouvelle fois fait sensation.....
...de bonne augure pour le championnat de France.

Jean Francois19 septembre 2013, 12:56

Comme vous êtes sympa sur vos commentaires par rapport au problème de chrono, voici vos temps recalculés.
Pierre 24'51''17
Manu 25'34''57
Laurent 27'44"08
Alain 30'57''18
Les places sont inchangées.
Aviez-vous des temps à votre compteur, histoire de voir si je suis parti sur des bonnes bases de calcul ?
Enfin, j'ai procédé hier à l'inhumation de mon chronomètre qui a laché complètement lundi soir: les palpitations de samedi annonçaient donc sa fin.
Si vous aviez un temps au compteur, merci de me dire

Pierre19 septembre 2013, 15:26

Jean François, on comprend tout à fait la difficulté de la tâche quand le chronométrage flanche (au passage, on peut se féliciter à TVS, grâce à Patrick, d'avoir un double chronométrage sur chacune des épreuves). Mon temps compteur: 24mn49s
Mais ne pas se baser uniquement sur le mien, il sous estime parfois de 1 à 5 secondes les temps officiels. Donc le 24mn51 que tu indiques pour moi me parait pile poil. Je laisse Laurent et Manu me confirmer leur temps mais d'après leurs fichiers qu'ils m'ont fournis, leur temps compteur (là aussi peut être à quelques secondes près) serait:

Manu 25mn27s
Laurent 27mn25s

Donc encore un petit décalage par rapport à tes temps (de 7 à 19 secondes).

Merci de t'être penché sur le problème.

Patrick19 septembre 2013, 16:10

Je ne sais pas si les gens se rendent compte à quel point le chronométrage n'est pas une affaire simple à assurer. Une fois la course partie, ce n'est vraiment pas simple de rattraper un problème. Je perds 5h de vie à chaque clm de TVS à cause du stress de voir un chrono ne pas démarrer. J'ai aussi laissé tourner une semaine chrono départ (chrono ufolep) et chrono arrivée (vieux PC) pour connaître le décalage et ainsi programmer une correction automatique (paladru dure 3h)

samuel19 septembre 2013, 19:16

On reconnait bien le perfectionnisme de Patrick : une semaine à regarder des chronos tournés sans manger, ni dormir. Si ça c'est pas aimé le vélo

Manu20 septembre 2013, 13:17

Je confirme mon 25'27''. Ce temps est fiable. C'est vrai qu'un chrono sans chrono, ce n'est plus vraiment un chrono! Et la tâche n'est pas simple, loin de là. Par contre, les 2 dernières fois où j'ai vu un chrono faussé par un chronométrage défectueux, le chrono de départ était en cause. La dernière fois c'était à cause des batteries de la pendule de l'horloge et cette fois à cause d'un timer déréglé. Je pense qu'il faut systématiquement prévoir 3 redondances de chrono au départ de manière à savoir très vite qui a faux en cas de dérive d'un des chronos...

Fred Chaize20 septembre 2013, 13:33

Bonjour à tous!

Tout d'abord, bravo pour votre site qui est très complet et bien agréable à parcourir.

Encore un autre bravo, pour la qualité sportive et humaine des coureurs du TVS, qui brillent tant par leurs performances que par leur sympathie, avec en tête de liste bien sûr, Pierre qui réalise une superbe saison, et que j'ai trouvé très impressionnant aussi bien à Charly pour le régional en ligne, que sur les CLM.

Je me permets d'intervenir pour revenir sur le chrono de Pénol, et l'incident lié au chronométrage. Je fais partie des coureurs ayant le plus gros écart entre la réalité, et les temps officiels, et même si cela m'a peut-être fait louper la dernière marche du podium, ce n'est pas dramatique, loin de là. Je dis peut-être, car si mon temps inférieur aux 27min26 de Laurent aurait dû me permettre de me situer devant lui, je n'ai aucune idée de la réalité concernant les suivants immédiats, qui ont peut-être eux aussi, fait un meilleur temps que moi.

Bref, nous sommes dans l'ignorance complète, et je pense qu'il n'est plus la peine d'essayer de corriger quoique ce soit, puisque les approximations demeurent, et on le voit bien sur le temps de 27min44 ré-attribué à Laurent. Où plutôt, le temps de 27'44"08 puisque notre ami Jean-François, à dû vouloir blaguer en nous rajoutant des CENTIEMES sur nos temps qui ont du mal à être précis à 30 ou 75 secondes près...

Bref, il vaut mieux en sourire entre nous, même si, sur le moment, ne pas pouvoir se comparer aux autres alors qu'on a donner le meilleur de nous même, allant chercher les secondes dans la douleur, ça "agace" quelque peu...

Je n'ignore pas la complexité d'organiser une épreuve quelque soit, et celle de Pénol était vraiment sympa, mais je me pose une question; est-il complètement inenvisageable, de faire plus simple pour le chronométrage, et donc d'utiliser deux montres, pendules, horloges ou tout autre appareil donnant l'heure à la seconde près, au lieu de risquer les prises de têtes à causes de moyen peut-être plus sophistiqué?

Aller, sans rancune, et au plaisir de vous retrouver tous un de ces jours, sur une de nos courses UFOLEP qui nous donnent tant d'émotions, et je souhaite beaucoup de réussite à Pierre et ses copains qui se rendront au national d'ici huit jours!

Fred.

Patrick20 septembre 2013, 14:47

Oui Manu, le départ est la cause de la majorité des erreurs, et ce sont les plus délicates à traiter. Il faut 3 sources de temps pour arbitrer lorsqu'un soucis est détecté.

Manu20 septembre 2013, 15:24

Oui Patrick, ou sinon dernière solution : on fait chronométrer par Strava!!

A Fred, je comprends ta frustration. Pour ma part, pas de problèmes car ça n'aurait pas changé le podium et j'ai finalement pu connaitre les écarts réels avec les concurrents qui sont dans les mêmes temps que moi (principalement Pierre et Pascal). Mais dans le cas inverse, ça peut laisser au mieux le gout de s'être déplacé pour rien, et au pire d'avoir été volé... Bon comme tu dis, il n'y a finalement pas eu de scandales et c'est tant mieux! Mais ce chrono montre bien la difficulté à effectuer un bon chronométrage et nous conforte à TVS dans l'idée que la redondance de chronomètres à Paladru n'est pas inutile!

loic20 septembre 2013, 17:10

Patrick a raison,c'est toujours avec le souci que nous donnons des départs,et meme quand tout est prévu,on peut avoir une mauvaise surprise,et c'est ce qui nous est arrivé samedi dernier.

Commentaire 
Auteur    Site web 
Concentre toi, entre le code 1513  
précédé du chiffre six 

diapo

Toutes les photos

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette

NOS SPONSORS & NOS PARTENAIRES...

Photo2
L’équipementier textile des cyclistes

www.bioracer.com


Photo3
Restaurant gastronomique la Bastille Grenoble

www.restaurant-grenoble-gras.com


Photo4
L'expert des cuisines professionnelles

www.groupegif.com


Photo5
La passion du froid et de la climatisation

www.refrigeration-equipement-service.fr


Photo6
Spécialisé dans le Conseil, l’Audit et la Formation en Santé et Sécurité au travail

www.2s-ergo.com


Photo7
Le spécialiste du sciage et tronçonnage en conception et distribution

www.coup-indus.fr


Photo8
La petite Nice de l'agglomération grenobloise

www.ville-latronche.fr


Photo9
Fabricant d'équipements et mobilier inox

www.sofinor.com



(:photo CELYSS.jpg non trouvée, cliquer pour envoyer:)
www.celyss.com


Photo11
La maitrise du froid professionnel et ménager

www.eberhardt.fr


Photo12
L’inox à la mesure de vos talents

www.tournus.com


Photo13
Les Authentiques de la cuisson

www.charvet.fr


Photo14
La marque des chefs

www.franstal.fr


Photo15
La cuisson de précision

www.mkn.eu

Photo16
Photo17


Photo18
La région Auvergne-Rhône-Alpes

www.auvergnerhonealpes.fr


Photo19

www.isere.fr


Photo20
Le Dauphiné Libéré, partenaire de nos organisations

www.ledauphine.com

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 15/09/13 par Pierre, mise à jour le 20/09/2013 17:12 par Patrick