Les Routes du Bourbonnais 2013

Par Franck P
Le 21/05/2013

  Cliquer ici pour partager par messagerie

9 TVS engagés sur cette course par étape disputée sur 3 jours lors du week-end de la Pentecôte :

  • Patrick, Yann, Franck P, Laurent J, Vincent, Pierre, Morten, Samuel et Manu... Groupe auquel il faut ajouter Benoît dans le rôle (parfaitement tenu) du directeur sportif.
Photo1

De gauche à droite : Yann, Pierre, Manu, Patrick, Benoît, Samuel, Franck, Morten, Vincent, et Laurent


Samedi 18 mai
Etape 1 "Valigny-Valigny" 97 km

Malgré l'apparition d'un beau soleil peu avant le départ, les gros nuages menaçants reprennent vite le dessus et l’essentiel de la course se déroule finalement sous la pluie ou, à minima, sur des chaussées mouillées.
Les TVS tentent à tour de rôle de partir dans des coups avec plus ou moins de succès. Pierre réussi à s'extirper quelques minutes du peloton, mais c’est finalement Manu qui parvient à accrocher les bonnes roues après 25 km de course pour prendre la fuite en compagnie de 3 autres coureurs.
Leur échappée prend au maximum 1’15 mais, malgré les tentatives de contrôle du reste de l’équipe TVS, plusieurs coureurs se relaient à l’avant pour assurer la poursuite et le peloton finit par revenir sur le groupe d’échappés à une vingtaine de kilomètres de l’arrivée. Manu, un peu dans le dur, a même du mal à reprendre les roues dans le paquet mais il s’accroche.
Dès lors, plus personne ne parvient à sortir et on se dirige vers une arrivée massive pour les quelques 80 coureurs encore présents dans le peloton (sur les 107 au départ), parmi lesquels on compte tous les TVS.
Franck fait l’effort pour remonter avant le dernier kilomètre et se retrouve en tête de cette importante meute lancée à plein régime, pile-poil au moment où sont déclenchées les hostilités. C’est alors qu’un coureur tente de le passer par la gauche et que leur deux guidons s’accrochent, à 50 km/h dans un faux-plat descendant avec vent dans le dos… et cet autre coureur n’est autre que Patrick ! Epaule contre épaule, les 2 TVS restent accrochés dans un équilibre plus que précaire, les machines entremêlées guidonnant de manière impressionnante et presque incontrôlable, pendant un temps qui leur paraît infini, et il s’en faut d’un miracle pour que la chute soit évitée (chute qui aurait sans doute entraîné un paquet de coureurs au tas !)...
Finalement, les deux vélos se décrochent alors que le sprint est déjà bien entamé.
Franck, tétanisé, cesse quasiment de pédaler pour finir en roue libre tandis que Patrick, malgré le retard pris à l'allumage, retrouve illico son instinct de sprinter et repart sans délai à la chasse... Malheureusement, l'écart ne peut être que partiellement comblé et il échoue à une, somme toute, belle 3ème place, compte-tenu des circonstances...
Tous les autres TVS finissent dans le paquet, heureux de terminer en un seul morceau car, derrière Franck et Patrick, la vague fut (paraît-il) impressionnante !

Photo2

Patrick sur le podium pour sa 3ème place de l'étape

Le classement de la première étape


Dimanche 19 mai
Etape 2 "Pouzy-Pouzy" 93,7 km

On prend les mêmes et on recommence : d’abord la pluie qui s’invite ¼ d’heure avant le départ. Ensuite les TVS motivés pour rouler. Tellement motivés que, au bout de 15 kilomètres, Samuel et Manu se retrouvent tous les deux échappés. Bon, la fugue est d’assez courte durée pour Samuel qui ne parvient pas à tenir la roue de Manu et se relève au bout de 2 km, et c’est donc dans un nouveau raid que se retrouve lancé Manu… D’abord seul pendant plus de 30 km, puis rejoint par 2 autres coureurs pour une dizaine de kilomètres supplémentaires. Derrière, ça bouge : Patrick Lecharpentier (qui n’est autre que le favori de la course) attaque dans une descente délicate à négocier, sur des routes qu’il avouera connaître par cœur pour les emprunter au minimum 2 fois par semaine. Seuls Franck et Patrick, lancés à ses trousses, parviennent à rester au contact en faisant la descente à bloc. S’en suit un virage piégeur à 90° avant une bosse d’environ 1 km. Lecharpentier négocie mieux le virage que nos 2 TVS et il faut toute la volonté de Patrick pour parvenir à recoller au sommet de la bosse tandis que Franck se fait reprendre par le peloton. Le duo de contre-attaquants revient rapidement sur le trio de tête mais Lecharpentier place une nouvelle attaque et les distancent tous dans une autre bosse. Manu n’a plus assez de jus pour suivre et se relève à 15 km de l’arrivée mais Patrick reste intercalé avec deux coureurs, entre le favori et le peloton. Mais il y a comme un problème : devant, Lecharpentier est en train de creuser un écart substantiel et compte presque 1’50 sur le peloton, écart que nos rouleurs maison (Pierre et Manu) ne pourront vraisemblablement pas combler le lendemain sur le CLM long de seulement 9 km... Alors, même si Patrick est encore 45 secondes devant le peloton, il n'y a pas d'autre choix que de rouler pour faire réduire l'écart entre Lecharpentier et le peloton. Samuel, Vincent, Franck et Laurent (impressionnant sur le final !) s’y emploient dans les 10 derniers kilomètres, en compagnie des coureurs de St-Denis cyclisme voulant eux aussi protéger leur leader (Thèvenin). L'écart fond mais, à l’arrivée, Lecharpentier conserve 1’08 d’avance sur un essaim bien rincé qui ne compte plus qu’une soixantaine d’unités au sein duquel figurent, une fois de plus, tous les TVS.
Samuel et Laurent finissent tous les deux dans les 15 premiers. Tous les autres ne sont pas loin.
Place maintenant à l’objectif du lendemain : le contre-la-montre où Pierre, Manu et Laurent se devront de bien figurer… à suivre.

Photo3

Notre directeur sportif a tout prévu, de la stratégie de course jusqu'au siglage du véhicule suiveur !

Le classement de la 2ème étape
Le classement général à l'issue des 2 premières étapes


Lundi 20 mai, matin.
Etape 3 – CLM Individuel de 9 km autour de Lurcy-Lévis

C'est le RDV à ne pas manquer, celui avec le chrono, celui qui va sans doute déterminer le classement général de ces Routes du Bourbonnais. Bon, comme d'habitude, il pleut, mais il en faut plus pour décourager nos valeureux coureurs. Tout le monde a pu repérer le parcours, certains un peu plus plus que d'autres (au moins 5 fois pour Pierre, et presque autant pour Manu), souhaitant ne rien laisser au hasard. Le parcours est taillé pour des rouleurs mais n'est pas assez long pour que nos spécialistes maison puissent reprendre plus d'une minute à Patrick Lecharpentier, qui est lui aussi un vrai client, déjà titré au championnat de France Ufolep du CLM.
L'objectif pour Pierre et Manu est donc de grappiller autant de secondes que possible pour conserver un espoir d'inverser la tendance lors de l'ultime étape. Laurent, Samuel et Vincent ont aussi un coup à jouer pour le classement Ufolep 2 où ils occupent les places de 2e, 3e, et 4e...
Vincent est justement le premier à s'élancer et, en 12'30, il réalise une superbe performance qui le classe 11ème du CLM.
S'en suit un défilé de vert-blanc-bleu qui trace à toute allure. A l'exception de Morten, un peu en retrait sur cet exercice, tous les autres TVS se tiennent en une trentaine de secondes et se classent tous dans les 40 premiers. Il y a même 6 TVS dans le top 20… impressionnant !
Laurent, 12ème, à seulement 3 secondes de Vincent, aurait certainement fait encore plus fort si un incident mécanique ne l'avait pas obligé à finir les 3 ou 4 derniers kilomètres du chrono sur le petit plateau, chaîne croisée au maximum, à tourner les jambes comme un fou sur son 39x12 sur des portions où les spécialistes emmenaient un 53x11… dommage !
Petite mésaventure aussi pour Manu qui perd son compteur (avec ses précieuses données watts !) dès le départ de la course et est contraint de faire tout le CLM au feeling, prenant malgré tout une très belle 2ème place, 1 seconde devant Pascal Thèvenin, champion de France de la catégorie, et 8 secondes devant Patrick Lecharpentier qui, décidément, ne lâche rien.
Mais surtout, un grand coup de chapeau (de paille, évidemment !) pour Pierre, minutieux dans sa préparation, concentré sur son exercice, gérant parfaitement son effort pour s'imposer en 11'41, soit 10 secondes de moins que Manu. Du grand art et un réel bonheur pour toute l'équipe de voir ses deux leaders aux deux premières places du CLM !

Photo4

Pierre a parfaitement géré son CLM

Le classement du CLM
Le classement général à l'issue des 3 premières étapes


Lundi 20 mai, après-midi
Etape 3 –"Lurcy-Lurcy", 58 km

L'heure des comptes a sonné et l'équation est simple : à l'entame de l'ultime étape, Pierre et Manu occupent respectivement les 2e et 3e places du général, à 50 secondes et 1 minute de Patrick Lecharpentier qui semble ne pas pouvoir compter sur le soutien de beaucoup d'équipiers, très peu en vue depuis le départ de l'épreuve.
Hors de question de se battre uniquement pour sauvegarder un podium, il s'agit de tenter le tout pour le tout afin d'aller chercher la première place, et tant pis si l'on échoue et que l'un de nos leaders descend du podium... L'objectif est donc clair : il va falloir dynamiter la course pour faire tenter de faire sauter le leader !
Et, même si Manu compte déjà près de 100 km d'échappée à son actif et a réalisé un énorme CLM le matin même, il se propose pour être, une fois de plus, l'agitateur de l'étape, l'empêcheur de tourner en rond. Il doit attaquer le leader chaque fois que possible pour l'obliger à travailler, tandis que Pierre ne doit pas lâcher la roue du maillot jaune de façon à porter l'estocade finale et tenter de partir au 40ème kilomètre, à la faveur d'une bosse courte mais raide (10%). Ça, c'est pour la théorie.
Place maintenant à la pratique et c'est donc parti pour 58 km de course, de nouveau sous la pluie, et avec seulement 73 rescapés sur les 114 engagés au départ...
Dès le 10ème kilomètre, TVS met son fameux plan en action... Manu attaque une fois, deux fois, trois fois, mais, à chaque nouvelle tentative, le peloton revient. C'est alors que l'on constate que Lecharpentier n'est pas aussi isolé que prévu : en plus du travail d'un ou deux équipiers, il bénéficie du soutien d'autres coureurs de l'Allier avec lesquels il a l'habitude de courir tous les week-ends, et qui ont choisi de travailler pour lui, participant activement à "la chasse au Manu"...
Du coup, lorsque Pierre applique la 2ème phase du plan et attaque au 40ème kilomètre, le maillot jaune ne se fait pas piéger et parvient à recoller.
Dès lors, compte-tenu du relief plutôt roulant de la fin d'étape, il n'y a plus grand-chose à espérer, les 50 secondes de débours ne seront pas reprises et il faut se rabattre sur une éventuelle victoire d'étape, à défaut de mieux.
Derrière, Laurent effectue un véritable CLM individuel pour tenter de réintégrer un peloton qu'il a dû laisser filer sur un nouvel incident mécanique et qu'il lui faut 20 km pour réintégrer… Il y parvient peu avant l'arrivée et sauve ainsi sa 3e place au classement des Ufolep 2… ouf !
Un classement que Vincent aurait pu tout aussi bien quitter, lui aussi sur incident mécanique, son câble de dérailleur cédant à quelques centaines de mètres de la ligne d'arrivée… Heureusement, les organisateurs le classent avec le peloton et Vincent conserve sa 2e place dans la catégorie.
Mais les TVS ne s'avouent jamais vaincus et Franck tente son va-tout avec un démarrage en solo à 3 km du but. Il est repris moins d'1 km plus tard, mais c'est alors Samuel qui contre et part seul… La succession de petites bosses a hélas raison de ses forces et il est à son tour avalé par le peloton juste avant la flamme rouge…
Les routes sont détrempées et il faut passer un virage en épingle à gauche. Patrick choisit la prudence plutôt que de risquer une chute à 500 mètres de l'arrivée finale, et cette prudence ne lui permet pas d'aborder le sprint final en bonne position. Il sprinte sans vraiment y croire et prend la 4ème place.
Toute l’équipe termine dans le paquet mais nous avons la mauvaise surprise de découvrir que les officiel ont enregistré une cassure de 5 secondes dans le peloton (NDLR : cassure que nous n’avons pas constaté du tout !), 5 secondes qui coûtent sa 3ème place au général à Manu, au profit de Pascal Thèvenin… d’autant plus rageant quand on sait tout le boulot abattu par Manu durant ces 3 jours. Petite compensation : il hérite du titre de coureur le plus combatif de l'épreuve. Une récompense amplement méritée.

Au final, Pierre termine donc 2ème de ces Routes du Bourbonnais, Manu 4e, Vincent 11e (et 2ème au classement Ufolep 2), Laurent 12e (3e au classement Ufolep 2), Patrick 16e, Samuel 20e, Franck 31e, Yann 33e, et Morten 47e. Des performances qui valent à TVS de remporter le classement par équipes.
Un résultat que l’on doit aussi au très bon coaching de notre directeur sportif, Benoît, qui n’a pas hésité à mouiller le maillot pour aller reconnaître à vélo le parcours de la 2e étape. Un DS tout feu tout flamme comme on les aime à TVS !
Avant de conclure, un grand bravo à Patrick Lecharpentier qui s’est battu comme un lion pour défendre son paletot jaune face à une équipe TVS pourtant volontaire jusqu’au bout. Un coureur complet et, en plus, très sympa, ce qui ne gâche rien. Nous espérons le retrouver bientôt sur d'autres épreuves pour une revanche entre gens de bonne compagnie !
Enfin un grand merci aux organisateurs des Routes du Bourbonnais qui, comme les coureurs, ont dû braver les éléments : plus de 200 bénévoles mobilisés tout au long de ces 3 jours, avec une intendance remarquable, un accueil aux p’tits oignons, des gens souriants et dynamiques... C’est sûr, nous reviendrons, et si possible dès l’année prochaine (et avec du soleil, ce serait bien !)

Photo5

Vincent et Laurent, sur le podium de la 2ème catégorie

Le classement de la 4ème étape

Le classement général final

Quelques moments de vie autour de la course

(Choisissez la qualité 720p pour de plus belles images !)

Photo6

L'article de la Montagne (cliquez sur l'article pour le visualiser en plus grand)

Karl20 mai 2013, 13:34

Les articles de presse et classements sont à suivre sur le site de la course : http://www.routesdubourbonnais.fr/

Karl21 mai 2013, 07:30

On peut voir les très bonnes perf pour tous les tvs.
Bravo, et vivement le compte-rendu car on a dû voir que du vert-bleu-blanc hier...

Samuel21 mai 2013, 11:08

Ce matin : cassé, fatigué (couché à 1h, levé à 6h30), jambes lourdes ... mais content de cette belle course à étapes. OK la météo a été particulièrement dégueulasse mais l'équipe a plutôt été joueuse et le bilan est positif : Manu a été l'animateur de la course, Pierre a gagné "SON" contre la montre et les autres se sont battus avec leurs moyens mais toujours avec vaillance et envie. Mention spéciale à Laurent et Yann pour qui le port de lunettes s'est révélé être très gênant dans ces conditions. On a vu du grand Patrick toujours à la bagarre, tout comme Franck qui donne l'impression de péter à chaque bosse et qui réapparait très vite dans les premières places du peloton, un vrai combattant. Même Morten y est allé de ses attaques à la dernière étape pour bien montré qu'il était là et qu'il fallait compter avec tous les TVS.
Organisation optimale et bonne ambiance.
Mention spéciale à Benoit pour son boulot de DS, même si lui il était à l'abri. Fallait venir et faire le job, merci Ben.

Franck P21 mai 2013, 11:13

Bientôt le résumé des deux dernières étapes mais, en attendant, je confirme les propos de Samuel : c'était vraiment bien. A titre personnel, je me suis vraiment fait plaisir sur le vélo malgré les conditions épouvantables (et pourtant je déteste rouler sous la pluie). La forme était au RDV et l'ambiance aussi. Je postule déjà pour l'an prochain !
En revanche, je confirme aussi, Samuel : ce matin, c'est très dur au boulot... les yeux qui brûlent, la tête ailleurs, et le corps bien éprouvé, un peu l'impression d'avoir été piétiné par un troupeau d'éléphants !

Patrick21 mai 2013, 11:36

Très bon résumé de Samuel, lui aussi toujours placé comme il fallait et qui n'a pas manqué d'attaquer, notamment une belle attaque à 2 km de l'arrivée de la dernière étape.
Je n'aurais pas imaginer avant pouvoir faire 3 jours et 4 étapes dans ces conditions. On s'adapte, en terme d'organisation et de lutte contre le froid. Mais ce matin toutes mes vielles blessures de guerre se sont réveillées : "Mes" 3 tendinites sont là... Je n'aurais pas pu faire un jour de plus !

Vincent21 mai 2013, 11:39

114 coureurs engagés, nos 9 coureurs dans les 50 premiers, et un beau spectacle lors de la dernière étape (auquel je regrette de ne pas avoir participé un peu plus. Pas assez bien placé sur les petites routes malgré des jambes finalement encore assez fraiches).
Mais remporter le classement de la meilleur équipe est à la fois signe que l'on a une équipe de rouleurs (surtout nos deux cadors)sur les Chronos (ça, on le savait déjà), mais aussi de beaux baroudeurs et des gars qui ont beaucoup de métier pour être à l'affut et qui font la course. Vraiment une très belle équipe. La victoire s'est jouée à pas grand chose, mais le vainqueur avait quelques cartes de plus en sa possession (ce qui n'enlève rien au fait qu'il soit incroyablement doué).
J'étais fier de participer à cela sur ma première course à étape.
On ne m'a pas trop gueulé dessus quant à mon placement, mais faut dire que j'ai fait attention, c'était pourtant pas gagné ;)
Mention spéciale à Patrick avec qui j'aime vraiment bien apprendre le vélo, et pour qui j'ai vraiment beaucoup d'admiration en tant que coureur, et de respect en tant qu'homme. Merci Patrick.

Radu21 mai 2013, 18:25

Bravo à tous, coureurs et DS. Comme on dit, vous avez fait le boulot ! Place au repos et puis à nouveau une préparation en vue du régional - je n'y vois que du feu.
Mention spéciale pour Vincent qui s'est bien intégré dans ce groupe de quadras (avec des caractères bien forgés). Tu as pris un belle 2e place (on le savait déjà, tu es le Poulidor de TVS). Et maintenant que tu as gagné un service à raclette, tu pourras t'en servir avec du Camembert flambé au Calvados (je me régale à l'avance).

gianni21 mai 2013, 18:55

Bravo à tous. Beau tir groupé sur le CLM et au général.

Franck P21 mai 2013, 19:56

@Patrick : je me disais bien que t'avais les genoux qui grincent à la fin... plus sérieusement, ne faut-il pas y voir un lien de cause à effet avec le fait que tu as bu moins d'un bidon de 500 cl par étape quand nous autres en avions à peine assez avec 2 bidons de 750 cl ?

Manu21 mai 2013, 22:26

Bon que dire de plus? Merci à tous et en particulier à notre Directeur sportif qui lui aussi a sacrément bien fait son métier! A regret, car il a vraiment été impeccable, j'espère qu'il montera sur le vélo avec nous l'année prochaine.
Pour le troupeau d'éléphants, Franck, je confirme, c'est tout à fait ça!

Benoit22 mai 2013, 00:00

@toute l'équipe : bravo les gars!!! du bon boulot!!! surtout dans ces conditions climatiques très difficiles...
çà été un agréable plaisir de vous coatcher et de suivre cette course d'autant plus animée par TVS malgré quelques petits "bugs tactiques"...
Nous étions venus pour gagner, nous avons échoué de peu même si le vainqueur était franchement très costaud et bon tacticien.
Je reste convaincu que nous avions la plus forte équipe physiquement et je crois que nous avons marqué les esprits sur cette compétition....çà promet pour l'année prochaine....
on remporte le classement par équipes, le CLM avec un beau doublé et de belles places d'honneur au général et en 2eme cat. De quoi être vraiment satisfaits.
Bravo Manu pour tes parties de manivelles sur les étapes en ligne et au CLM
Bravo Pierre pour cette belle victoire au CLM en battant Mr Thevenin
bravo Patrick pour ces belles places d'honneur au sprint, surtout sur la 1ere étape, place conquise non sans risque qui m'a permis d'avoir la position N°3 en voiture suiveuse et de mieux suivre l'étape suivante....Tu as parfaitement assuré ton rôle de capitaine et montrer la voie...sans trop élever la voix....normal puisque tous les TVS étaient bien placés dans le peloton durant toute la course
bravo Laurent, Vincent et Samuel pour leur tir groupé en 2eme cat
bravo Franck, Yann et Morten pour vos tentatives d'échappée et votre travail d'équipiers indispensable dans ce genre de course.

Pour ma part, j'étais bien à l'abri au chaud dans la voiture.
Malgré de nombreuses crevaisons et problèmes mécaniques, j'espérais ne pas avoir à sortir de mon véhicule et à remonter des coureurs TVS dans les voitures suiveuses... C'était trop beau pour être vrai...car dans la dernière étape, il aura finalement quand même fallu remonter Laurent suite à un soucis de guidon...et dépanner Vincent dans le dernier km...
Je suis heureux d'avoir pu vous assister du mieux que possible et d'avoir participer à cette ambiance chaleureuse.
Malgré quelquefois des avis divergents sur la tactique à adopter , nous avons su nous écouter les uns et les autres et faire la synthèse qu'il fallait et çà aurait pu payer sur la dernière étape sans une alliance locale contre les TVS...c'est peut être ce paramètre que nous avions sans doute sous-estimé...Il manquait sans doute aussi un peu plus de dénivelé pour faire la différence....
C'est toujours agréable de suivre une équipe motivée et solidaire...
S'il faut refaire le DS, je suis partant!!!
@Manu : merci pour les compliments mais mon expérience de courses à étapes m'a facilité la tâche
Pour le vélo, pas de regret vu le temps...par contre l'année prochaine, à voir... mais DS çà me plait bien car c'est une transposition d'approche de coursier en management d'équipe.

Franck C22 mai 2013, 08:00

Bravo à tous. Merci Benoît pour toutes les infos données au fil des étapes, félicitations aux coureurs pour la victoire par équipe qui symbolise bien la valeur du cru 2013 TVS et encore tout mon respect au capitaine Patrick (associé à Majo en coulisse) qui depuis les débuts de TVS accompagne le club vers les sommets avec une simplicité incomparable.

Samuel22 mai 2013, 08:49

Je commence un peu à récupérer et j'ai pris l'initiative de me peser ce matin. Incroyable mais j'ai quand même pris plus d'1 kg durant ce week-end à ne manger que des pâtes, du sucré (barres, pâtes de fruits, tartes ...)Il devrait vite repartir, enfin si je ne me goinfre pas de pizzas et autres bières exotiques après ce week-end mono alimentation.

Patrick22 mai 2013, 08:52

Au sujet des bug tactiques... C'est vrai que l'on aurait pu mieux faire... Mais on n'est pas des pro, on est là pour se faire plaisir et s'exprimer selon sa sensibilité... On peut quand même noter que le "47" (Lecharpentier pour ceux qui n'ont pas suivi) n'a attaqué qu'une fois et cela a été la bonne. Dans une descente, stratégie anti Pierre. Et oui, bien courir c'est avant tout faire ce qu'il faut ou il faut, en fonction du terrain mais aussi et surtout en fonction des autres. A notre décharge, le parcours n’était pas assez sélectif. Enfin, le problème c'est qu'avec la carte et le profil ce n’était pas facile de déterminer ou il fallait agir. Cela a avantagé notablement les locaux. Les raids de Manu n'ont pas eu un impact suffisant sur un peloton resté massif. On pourrait refaire la course 1000 fois, mais par exemple si à la seconde étape si on (le "47" et moi) revient sur un Manu plus frais (donc parti plus tard ou moins seul), le résultat final aurait pu être à notre avantage. En tout cas nos 2 leaders ont montré que leur niveau physique et leur maîtrise du CLM sont exceptionnels

Samuel22 mai 2013, 09:25

Je précise quand même que le niveau était très relevé, les organisateurs ont en largement convenu. Notre présence a d'ailleurs contribué à cette élévation du niveau, il suffit de voir la course de Manu. Certes, elle n'a pas été déterminante (et encore qu'on peut se poser la question) mais je suis enchanté par ce coureur qui tombe les armes à la main après avoir enflammé la course sans calculer, sans compter ses efforts et avec le panache. C'est mon avis personnel, mais c'est ça le beau cyclisme, celui que j'aime, pas toujours gagnant (mais souvent quand même) mais terriblement efficace et beau à voir.
Patrick a raison, on peut refaire la course 1000 fois, à chaque fois on trouvera à redire. Et si Pierre est dans la roue du 47 quand il part ? Et si Manu s'accroche 10 bornes de plus ? et si Le Charpentier n'était pas aussi fort ? Parce que finalement on a été battu par plus fort que nous tout simplement parce qu'attaquer dans une descente c'est bien, pleins de coureurs ont essayé mais aucun n'a pris 2 minutes d'avance derrière. Le Charpentier a joué des conditions et du parcours, il était aussi au dessus.
Pas de regret.

Franck P22 mai 2013, 09:35

Dites, si vous avez pris des photos pendant ces 3 jours, merci de me les transmettre fissa... J'attends encore une belle photo du podium pour pouvoir la mettre notamment en page d'accueil du site.

Vincent22 mai 2013, 09:39

Samuel n'a pas osé, mais je crois qu'il voulait dire que Lecharpentier avait la caisse pour monter sur le toit du classement général (c'est assez faible, j'en conviens).
Sérieusement, c'est vrai qu'on a du mal à imaginer ce bonhomme être si costaud que ça. Mais il mérite bien sa victoire pour son numéro dans l'étape 2. On peut etre très fier de nous même si l'on ne ramène pas le maillot jaune.

Samuel22 mai 2013, 09:55

C'est sûr ! Faut voir sa course. Excepté son incident du 1er jour (d'ailleurs la façon dont il est revenu aurait dû nous alerter plus que ça)ce gars n'a pas quitté les 5 premiers du peloton. Toujours placé, vigilant et un contrôle exemplaire.

Pierre22 mai 2013, 11:28

Alors au vu des images, le maillot de la meilleure diététique:
4) Laurent (riz, viande blanche, perrier)
3) Yann (riz, viande blanche mais bière)
2) Franck (un beau sprint à la profiterole mais avant cela devait être une belle échappée dans les monts du Calorie)
1) Heureusement qu'il est flouté car c'est la totale dans son assiette, le jeunot qui a fait toutefois une remarquable performance au chrono le matin.

Vincent22 mai 2013, 12:08

Effectivement j'ai pris quelques grammes, mais je ne sais pas si je mértie ma dernière place du classement, Franck m'ayant sucé la roue dans le plat principal, avec de s'envoler avec facilement 300 calories de plus sur le dessert. Mais c'est mon coté magnanime, je laisse Franck être devant moi sur un classement, au moins une fois :)

Franck P22 mai 2013, 12:47

Bon, j'avoue, je me suis un peu lâché sur la bouffe lors du dernier repas sur la route du retour mais :
1) j'estime l'avoir bien mérité
2) bordel ce que c'était bon !
Maintenant régime jusqu'au régional !

Radu22 mai 2013, 14:37

Ce qui est fait est fait, et il n'y a aucun regret à avoir, bien au contraire. Une parfaite connaissance du parcours a joué en faveur d'un excellent local. Et si je peux me permettre une petite pensée philosophique, très souvent, les erreurs nous apprennent plus que les succès et nous permettent de progresser et de rebondir, et ceci s'applique à tous les domaines de la vie (sportive, professionnelle, etc.). J'aime bien la démarche de Manu qui se lance dans des échappées sans avoir vraiment une stratégie. J'aimerais bien pouvoir en faire autant... C'est le rêve de tout cycliste que de gagner en solo.

@Franck, Vincent et Samuel: j'ai appris récemment que le poids "optimal" d'un cycliste n'est pas forcèment le poids "minimal", alors oubliez les grammes à perdre et faites vous plaisir de temps à autre, ça remonte le moral !

Patrick22 mai 2013, 15:19

Qu'on ne se méprenne pas, mes remarques sur la stratégie non optimale ne sont pas des reproches ou des regrets, c'est juste une analyse à 2 balles. Tout cela ne me pose aucun problème, j'aime bien agir d'abord et réfléchir après, pour faire mieux les fois suivantes (c'est aussi plus facile...).
Encore une fois, ne pas gagner une course n'est pas un problème, l'important c'est d'avoir "fait" la course. Et là, on ne peut pas dire que TVS n'a pas fait la course !

Laurent22 mai 2013, 16:45

Pour ma part, mon ressenti est mitigé. En tant que président de club, que demander de plus? Une fort belle équipe, toujours de bonne humeur, combattive et qui montre le maillot même dans la bourrasque. Je le répète une fois de plus, c'est un plaisir et une fierté d'être président de TVS!
En tant que coureur par contre, je pense pouvoir dire que je pouvais espérer un peu mieux. Mais c'est bien connu : le mieux est l'ennemi du bien, et à vouloir tout optimiser avec le guidon de chrono, j'ai finalement perdu de précieuses secondes... bien réelles celles-là! Je réclame donc la palme du plus beau bug tactique! Mais bon, il paraît que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, alors vivement les prochaines courses...
Je conclurai par un grand coup de chapeau à l'organisation et en particulier aux signaleurs stoïques sous les averses. Seul point noir : il manquait les miss! C'est vraiment pas acceptable ça ;-) Pour une fois que j'étais sur le podium en plus...

Yann22 mai 2013, 18:19

Très bel article, Franck P.
(J'ai longtemps et bêtement pensé que le P. signifiait "Pélissier" alors qu'il s'agit bien sûr de "Profiteroles".)
Heureux d'avoir participé à ces 3 jours, même si finalement j'ai le sentiment que ce que j'ai le plus apporté à l'équipe c'est... le radiateur !

Franck P22 mai 2013, 18:25

@Yann : oui mais, rien que pour le radiateur, ta présence était indispensable ! C'est peut-être parce qu'on avait les pieds secs à chaque début d'étape qu'on a pu faire souffrir autant nos adversaires !
Et puis, je dirais que tu as aussi apporté... le riz au lait, les biscuits, sans compter que tu as payé mes profiteroles !
Et puis, sans toi, j'aurais encore été l'un des plus mauvais TVS sur le CLM, alors c'était bien que tu sois là !

Ulrich22 mai 2013, 19:11

Félicitations à cette grande équipe ! Pierre toujours au rendez vous , Vincent et Laurent très impressionnant. Le maillot jaune sera pour l'année prochaine ! ;)

samuel22 mai 2013, 20:10

Je voudrais quand même dire un petit mot pour Morten. Contrairement aux apparences données par les commentaires il était bien avec nous ! Mais ce doit être difficile avec la barrière de la langue de faire son trou. Bref, il a fait la course et il s'est montré à la dernière étape.
@Yann : c'est vrai que le radiateur a été très précieux, mais même sans ça ta présence a apporté du bon.
@Franck Profiteroles : t'as pas fait semblant avec l'assiette !

Manu22 mai 2013, 23:06

Pour ma part, aucun problème à revenir sur ce qui a bien / moins bien marché. Mon analyse est la suivante : trop d'énergie dépensée pour trop peu de résultats, et je suis le premier concerné par cette remarque! Ma vraie erreur a été la 2ème étape. Lors de la 1ere étape, j'ai suivi le "97", ancien vainqueur de l'épreuve. Il fallait le marquer, pas le choix. Mais je n'imaginais pas que l'échappée roulerait si mal. Le 2ème jour mon échappée était beaucoup plus discutable. La même 50km plus loin aurait été parfaite. J'étais un peu trop pressé, tant pis! Pierre qui marque mieux le "47" lors de son départ fulgurant de la 2ème étape aurait probablement également contribué à donner un autre tournant à cette épreuve. Lors de la 4ème étape, pas de regrets de mon côté. J'ai quand même l'impression qu'on aurait quand même pu tous globalement plus harceler le "47", même si le combat était inégal. J'ai le sentiment par exemple que Vincent sous-utilise encore ses capacités que je juge assez énormes voire exceptionnelles. Rouler à la vitesse à laquelle il roule avec son gabarit, c'est vraiment très fort. Je pense qu'il peut devenir un coureur très complet, et que sur cette course il aurait pu être un sacré outsider en sortant dans la dernière étape. Au-delà de ça, il faudra apprendre à ne pas se refaire piéger par les cassures, à l’arrivée en particulier. Je ne sais pas si celle de la 4eme étape est vraie ou pas. En tous cas, j’ai re-sprinté au dernier moment de peur qu’il y ait effectivement une cassure. Je n’avais pas imaginé qu’ils puissent la comptabiliser. Tant pis, ça servira de leçon !
Pour revenir sur ce qui a bien fonctionné : des coureurs à l’avant, une performance collective au chrono assez exceptionnelle, un poids omniprésent sur la course, un Cha-Cha toujours présent lorsqu’il faut être là, pas de chutes et enfin une très bonne ambiance !

Pierre23 mai 2013, 08:39

On a également mis du temps à rouler avec St Denis dans la 2ème étape derrière le 47. D'une part, parce que l'on a pas tout de suite été au courant, Manu nous avertissant lorsque il fut rattrapé, d'autre part, moi, Laurent, Franck, Yann, Vincent, Morten aurions dû aider Samuel et St Denis beaucoup plus vite: 1mn a été repris très rapidement dans les 10 derniers kilomètres... Plus de communication peut être entre nous, pour être certains que tout le monde a la même information, avec les ordres venant d'une personne, le capitaine de route, ChaCha, et quand il n'est pas là, un lieutenant.

Samuel23 mai 2013, 08:57

Effectivement nous n'avons roulé que lorsque Manu a été complètement repris (encore heureusement) et qu'il était évident que Patrick n'avait plus aucune chance de gagner l'étape ou le général. Il n'y avait, à mon humble avis, rien d'autre à faire. Quant à la communication, pas facile quand ça roule à 50 kms/h et que les coureurs sont dispersés dans le peloton. C'est le bon vieux débat d'actualité : oreillettes ou pas ? Pour nous la question ne se pose pas mais pour des équipes pros on voit bien l'extrême importance de cet appareil.

Vincent23 mai 2013, 11:39

Manu, je pense quand même que tu exagères quant à mes capacités "exceptionnelles" à rouler. Je pense que la distance du chrono me convenait bien, et la pluie m'a permis de prendre des risques car je m'y sens globalement à l'aise.
Physiquement en revanche, c'est un peu le flou (oui je sais, il me faudra un wattmètre). J'ai le sentiment d'avoir une marge de progression, car j'au vraiment un faible niveau d'entrainement (Pour preuve je ne me suis pas du tout entrainé pour le CLM, et n'ai pratiquement fait aucune intensité sauf en course...mais c'est toujours facile de dire "ah si je m'entrainais plus, je serais meilleur").
Là où je suis d'accord avec toi, c'est que j'ai été peut etre trop attentiste, et j'ai cherché à m'économiser au maximum pour la fin.
Les jambes commençaient à bruler lundi après midi, mais j'avais encore de quoi mettre une (seule) bonne attaque, comme ça, pou voir ce que ça fait. Mais alors que je m'apprétais à remonter dans vous voir dans les 10 premiers, mon cable m'a obligé à faire la course sur le 50*12. Parfait pour attaquer me direz-vous ;) J'ai tenu comme ça jusqu'à la fin avant que ce modit bout de feraille ne vienne s'enrouler autour du pédalier.
Je retiens les conseils de Patrick, et j'essayerai d'être plus confiant sur mes chances, et puis on verra à l'avenir, au fil des saisons. J'aime beaucoup la compétition-plaisir, je suis pas un tueur, c'est ma deuxième année de vélo (le vrai): et on s'éclate bien à TVS, surtout quand on fait de belles courses comme ça.

Eric du VCB24 mai 2013, 22:02

Bravo les vert-blanc-bleu !

Florent Ligney28 mai 2013, 16:01http://blog.ligney.com/

Bravo à votre groupe pour son esprit offensif. C'était courageux de vouloir tenter de braquer le maillot, quand d'autres formations auraient préféré assurer le podium et rouler derrière tout ce qui bouge...
Le récit est intéressant, mon équipe songe à venir sur cette épreuve l'année prochaine afin de remplacer le TGD dont les magouilles et tricheries à répétitions nous dégoûtent un peu plus chaque année...

Franck P28 mai 2013, 22:14

Salut Florent,
Je te confirme que les Routes du Bourbonnais valait vraiment le détour même si le circuit était moins sélectif que celui du TGD... mais il paraît que ce sera beaucoup plus dur l'an prochain... à suivre.
Quant au TGD, certaines bizarreries constatées lors de précédentes éditions ne donnent effectivement pas trop envie d'y retourner.

Roland DOMER28 juin 2013, 09:39routesdubourbonnais.fr

Bonjour les cyclistes TVS.
je suis Roland l'organisateur des Routes du bourbonnais, merci pour vos commentaires. C'est vrai vous avez su hausser le niveau de l'épreuve. Bravo pour votre sportivité et votre dévouement pour animer les étapes

Commentaire 
Auteur    Site web 
Concentre toi, entre le code 8400  
précédé du chiffre six 

diapo

Toutes les photos
(Cliquez sur les vignettes pour les visualiser)

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette

NOS SPONSORS & NOS PARTENAIRES...

Photo8
L’équipementier textile des cyclistes

www.bioracer.com


Photo9
Restaurant gastronomique la Bastille Grenoble

www.restaurant-grenoble-gras.com


Photo10
L'expert des cuisines professionnelles

www.groupegif.com


Photo11
La passion du froid et de la climatisation

www.refrigeration-equipement-service.fr


Photo12
Spécialisé dans le Conseil, l’Audit et la Formation en Santé et Sécurité au travail

www.2s-ergo.com


Photo13
Le spécialiste du sciage et tronçonnage en conception et distribution

www.coup-indus.fr


Photo14
La petite Nice de l'agglomération grenobloise

www.ville-latronche.fr


Photo15
Fabricant d'équipements et mobilier inox

www.sofinor.com


Photo16
La maitrise du froid professionnel et ménager

www.eberhardt.fr


Photo17
L’inox à la mesure de vos talents

www.tournus.com


Photo18
Les Authentiques de la cuisson

www.charvet.fr


Photo19
La marque des chefs

www.franstal.fr


Photo20
La cuisson de précision

www.mkn.eu

Photo21
Photo22


Photo23
La région Auvergne-Rhône-Alpes

www.auvergnerhonealpes.fr


Photo24

www.isere.fr


Photo25
Le Dauphiné Libéré, partenaire de nos organisations

www.ledauphine.com

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 19/05/13 par Franck P, mise à jour le 28/06/2013 10:05 par Patrick