Championnat de l'Isère 2015

Par Franck P
Le 30/05/2015

  Cliquer ici pour partager par messagerie

Et de 10 pour Patrick !

Photo1

Championnat départemental Ufolep disputé sur le circuit très vallonné de 7 km du Grand Prix du Bois de Cessieu, et organisé par le VC Bourgoin Jailleu

TVS représenté par seulement 2 coureurs :

  • Patrick chez les 50/59 ans
  • Franck P chez les 40/49 ans.

Et oui, nous sommes les premiers à nous plaindre qu'il n'y a plus assez de monde sur les courses Ufolep mais, là où TVS étaient venus à 12 l'an passé, nous n'étions plus que 2 cette année...




Course des 50/59 ans (9 tours de circuit, soit 62 km) :

En résumé :

18 concurrents en lice. D'emblée, Patrick durcit la course, notamment sur les replats et les descentes et l'écrémage se fait dès le 1er tour où ne subsiste plus que 7 à 8 coureurs. Après plusieurs tentatives d'échappée, il part pour de bon vers la mi-course pour boucler en solitaire ce championnat et signer ainsi un dixième titre consécutif de champion départemental Ufolep en Isère. Enorme !

Les commentaires de Patrick :

Après les Routes du Bourbonnais, j'arrive sur cette course avec le moral, et pas trop de pression. Le nombre de victoires au départemental Isère je ne m'en soucie pas trop (ce n'est pas moi qui tient les comptes...) Les victoires je les oublie vite, seul reste le souvenir du plaisir de gagner, qui est en fait le plaisir d'avoir réussi. C'est aussi une source de motivation pour continuer à faire des courses. Les courses qui comptent sont celles qui restent à faire.
Bon pas de pression mais quand même depuis longtemps ces championnats Ufolep sont "mes rendez-vous"... Depuis quelques années, ces championnats concluent une saison de 5 ou 6 courses, c'est ma manière qui dure un peu d’arrêter la compétition .
Evidemment tout le monde m'attend. Je pourrais aussi faire une course d'attente en contrôlant à moindre coût avec les descentes et les parties roulantes (il y en a un peu, en cherchant bien), et compter sur mes capacités de finisseur. Mais j'avais prévu de forcer dans le but de me relancer pour les 2 dernières courses de la saison, le triptyque et le régional (je n'ai pas fait grand chose en 15 jours depuis le Bourbonnais à part me "fatiguer" en montagne à suivre ma femme).
La stratégie choisie sera celle du dynamitage, pour faire du fractionné, avant de conclure plus ou moins vite avec une échappée.
Au début tout va bien, une attaque je contre, un flottement j'attaque, etc... Mais rapidement je trouve que c'est fatiguant, et que les bosses font mal. Je me sens vraiment un cran au-dessus dans toutes les parties roulantes, mais vraiment mal dans les bosses, et il y en a beaucoup sur ce circuit.
La stratégie sera de partir sur le plat avant l'arrivée, de descendre à bloc, et de monter raisonnablement. Et là, si je ne suis pas rejoint au sommet, prendre mon rythme dans les faux-plats puis l'autre descente, et juger au tour suivant.
Vers la mi-course, alors que je venais de me dire d'attendre encore un tour, je me retrouve devant dans la bosse d'avant l'arrivée sur un petit braquet, et alors les jambes tournent vite et facile je vois que je suis à plus de 550w, je maintiens alors un bon rythme jusqu'au sommet histoire de voir. Et la je vois un flottement... Un flottement et du plat devant, j'attaque. Comme je m'aperçois que je suis exactement dans la situation optimale prévue, je me dis bon ben maintenant c'est pour de vrai, il faut forcer pour 28 km.
Le premier tour fera mal, rouler fort et régulier sur ce circuit ce n'est pas facile. Ca ira mieux les tours suivants, mais je serai bien content d'en terminer !
En terme d'effort cela donne 300W normalisés sur 1h50, et surtout j'ai battu mon record sur entre 2'40" et 3'05", sans m'en rendre compte (enfin je comprends mieux certains moments difficiles). C'était avec ma première double attaque après la première bosse, 2km après de départ. Un entrainement pour le prologue du triptyque... Pas simple ce prologue. Se faire mal pendant 3 mn c'est facile, mais forcer de manière optimale pendant 3 mn c'est une autre histoire. Un départ sur le mauvais rythme, trop haut ou trop bas, ne se rattrape pas. Dans une course aux points comme le triptyque, chaque dixième de seconde peut valoir de l'or à la fin une fois tous les décomptes faits !

Photo2

Et c'est parti pour un nouveau raid solitaire !



La vidéo de l'arrivée victorieuse de Patrick




Course des 40/49 ans (10 tours de circuit, soit 69 km) :

En résumé :

Seulement 15 concurrents en lice là où il y en avait 37 l'an passé, les chiffres parlent d'eux-mêmes... Après avoir tenté de tenir les roues des plus costauds dans les premiers tours, Franck se met dans le rouge et le paye dans la deuxième moitié de la course où il n'a plus les jambes pour garder sa place dans le groupe de contre. Il se classe 8ème

Les commentaires de Franck P :

Tous les voyants me semblaient pourtant au vert : de très bonnes sensations en bosse à l'entraînement au cours des derniers jours, un poids en baisse, une hygiène de vie presque exemplaire (pas une seule bière avalée au cours des 5 derniers jours et j'avais même essayé d'avoir des nuits moins courtes, c'est dire !), bref, il n'y avait plus qu'à pédaler !

Nous ne sommes que 15 au départ ce qui est une déception car, comme pour toutes les autres courses de cette saison, une fois que les costauds, ceux qui sont manifestement au-dessus du lot, vont dynamiter l'épreuve, il n'y aura sans doute plus de course, plus de paquets auxquels se raccrocher. Mais avant de blâmer la politique de l'Ufolep, nous devrions commencer par balayer devant notre porte. Alors que nous avons grosso-modo le même nombre de licencés que l'an passé à TVS, là où nous étions 12 à défendre les couleurs du club lors du championnat départemental 2014 (dont 8 dans ma seule catégorie d'âge !), nous n'étions plus que 2 cette année : Patrick et moi... Faudra pas se plaindre ensuite si l'Ufolep se casse la gueule, nous aurons été nous aussi les artisans de sa chute (à ce propos, nous avons appris qu'il n'y aurait finalement pas de championnat régional cette année, faute d'un nombre suffisant de combattants au départemental... bien dommage pour Patrick qui aurait sans doute pu ajouter un titre à son palmarès Ufolep... Bon, je referme là mon aparté).

Au sein de cette petite liste de concurrents, je sais que Stéphane Jouffroy (du VCBJ) fait office d'épouvantail et que, s'il y a une roue à ne pas lâcher, c'est bien la sienne. Comme je pouvais m'y attendre, il prend les choses en main dès l'entame de la course en secouant notre petit groupe dès le passage de la première bosse (un coup de cul de 400 mètres à 8% de moyenne, mais avec des portions à 12 ou 14%, une vraie saloperie, quoi !). Je suis obligé de me mettre une première fois dans le rouge pour rester dans les roues et, au sommet de cette première difficulté, nous ne sommes plus que 8 encore dans le coup.

Rebelote au deuxième tour où Stéphane Jouffroy et Philippe Despesse (que j'imaginais moins en forme après sa course de Lalley) nous malmènent dans le 2ème passage de cette foutue bosse. Je suis à bloc complet et fais même une pointe à plus de 900 watts (quasiment comme dans un sprint !) et à 181 pulsations cardiaque pour tenir dans leurs roues. Cette année, mon cardio n'avait jamais dépassé les 175 pulses, si bien que je croyais que c'était désormais mon max. Comme ça ne roule pas sur le replat qui suit, je prend un long relais histoire de m'assurer que les lâchés des premiers kilomètres ne reviendront pas (nous ne sommes alors plus que 7 dans le paquet).

Arrive le 3ème tour et Jouffroy remet ça dans la bosse (Jouffroy, salaud ! :) ). Cette fois je sens que l'organisme ne va pas suivre alors je choisis de monter à un train plus modéré, façon de lisser mon effort, avec l'espoir de boucher le trou sur le replat qui suit. Sauf qu'un groupe de 4 se détache au sommet de la bosse (Jouffroy, Despesse, Moine-Picard et un coureur de Vienne) et que le rythme reste donc soutenu, même après la bosse.
Je me retrouve dans un deuxième groupe de 4 (avec notamment Favre-Verrand, de Voiron, et un autre coureur de Vienne) qui, à défaut d'être un vrai peloton, deviendra le groupe de contre. Nous voyons que Moine-Picard n'a pas tenu longtemps devant mais nous restons plusieurs kilomètres derrière lui sans parvenir à rentrer.

Notre groupe perd un élément mais en regagne deux lorsque Bocquier (de Villard-Bonnot) et Pouget (du VCB) nous rejoignent. Ces deux-là impriment un train trop élevé pour moi dans chaque bosse si bien que je laisse chaque fois des plumes en terminant les montées avec un trou à combler de plus en plus grand au fil des kilomètres.
Je finis donc logiquement par péter après 6 tours de circuit.

Reste encore 30 km à parcourir que je finirai seul avec plus de jus du tout dans les cannes, l'impression d'être en panne d'essence totale.
Ces 30 kilomètres restant me paraissent interminables et j'évite autant que possible de regarder mon capteur de puissance tant les données qui s'y affichent sont ridicules et donnent envie de pleurer.
Je termine 8ème mais surtout inquiet de m'être retrouvé si mal après seulement 40 kilomètres de course.
Ai-je payé le fait de m'être mis dans le rouge à plusieurs reprises en début de course ? Possible.
Ai-je payé un surcroît d'efforts à l'entraînement au cours de la semaine écoulée ? Probable.
Il me reste maintenant une semaine avant mon grand objectif de la première moitié de la saison : le championnat du monde des journalistes que je prépare activement depuis plusieurs mois et qui se courra en Italie sur une cyclosportive de 90 km avec 2000 mètres de dénivelé positif avec, à priori, un gros gros niveau, même pour la course des journalistes. Y a intérêt à refaire du jus d'ici là !

En attendant, j'adresse mes félicitations à Stéphane Jouffroy qui était bien le plus fort aujourd'hui et l'a donc logiquement emporté. Sa giclette dans les bosses était véritablement impressionnante pour un non-grimpeur comme moi.
Mais aussi et surtout mes félicitations à Patrick pour son 10ème titre de champion de l'Isère consécutif dans sa catégorie d'âge. A le voir faire, on dirait que c'est facile et qu'il suffit de décider de gagner pour le faire vraiment. Mais pourtant, ça fait 10 ans que j'essaye, sans succès ! Ce n'est sans doute pas la première fois que je l'écris, mais type-là n'est définitivement pas fait du même bois que nous autres ! Bravo champion !

Photo3

Franck à la planche pour tenir dans les roues des favoris

VincentP31 mai 2015, 19:11

Superbe course pour vous 2. Il avait l'air sympa ce circuit, mais j'avais plus envie de me faire mal avant Dimanche prochain.
Mes féllicitation Patrick pour ta nouvelle démonstration de guerrier (on en parlais avec Yann le midi...).
Les images sont de surcroit superbes!!

Vero31 mai 2015, 19:34Bsolette

Félicitations Patrick pour ce 10ème titre consécutif... Mais où va-t'il s'arrêter Super Pat ??? Encore bravo, va falloir arroser ça Môssieur et pas qu'avec de la Clairette !!!

Radu31 mai 2015, 20:50

Franck, le championnat du monde des journalistes est une occasion extraordinaire de t'illustrer et de montrer le maillot TVS. On est tous avec toi.

Félicitations à tous les deux pour avoir représenté le club à ces championnats de l'Isère !

Franck P31 mai 2015, 22:44

Merci Radu mais je crains que le niveau soit vraiment très élevé... Et puis c'est sur une cyclosportive en montagne, et tu connais mes qualités de grimpeur...
Enfin, pour couronner le tout, je me suis cassé la gueule avec ma fille, ce soir, en faisant du roller près de la maison. Résultat : douleur au coccyx, à une épaule, un poignet, et dans la paume d'une main. J'ai fait un tour à vélo après, et tenir le guidon était douloureux, de même que se mettre en danseuse. J'ai 6 jours pour que la douleur s'estompe et retrouver une forme optimale !

VincentP01 juin 2015, 07:58

Franck, j'ai pas rêvé, la miss championne isère c'est bien la mécano de pont? Félicitation à elle en tous les cas.

yann01 juin 2015, 09:04

Bravo Patrick ! C'était quand même un peu dur ou bien ... ?
Et une petite pensée compatissante pour messieurs Boin et consorts qui doivent maudire leurs parents de les avoir fait naître dans les années Chaléat.

yann01 juin 2015, 09:07

Félicitations aussi à toi, Franck. J'espère que les effets de la chute passeront vite. Pour ce qui est des mauvaises sensations en course ce dimanche, pas d'inquiétude : c'est juste que tu étais avec des gars très forts qui ont dû te mettre en sur-régime. C'est très bon une semaine avant un objectif.
Maintenant, repos !

Pierre01 juin 2015, 10:11

10/10 Patrick. Peut pas mieux faire! Cela donne envie d'essayer de te battre dans 3-4 ans :-) Enfin, si on arrive pour le doublé...
Sinon superbes photographies des courses et mention spéciale à Stéphane en 40/49 qui méritait de gagner, il tombait toujours sur un os, là il l'emporte avec éclat. Bonne chance Franck pour l'Italie, cela va être un grand souvenir dans ta carrière.

Patrick01 juin 2015, 10:46

Oui Pierre, si tu l'avais voulu en 2013 tu aurais pu interrompre la série et je ne t'en aurais pas voulu !
Tu as eu pitié d'un futur vieux dans sa dernière année chez les jeunes vieux ?
En tout cas moi, outsider sur ce final, j'ai fait l'arrivée à bloc pour gagner, pour jouer jusqu'au bout... Je n'ai compris qu'en passant la ligne que tu m'avais laissé gagner, et j'ai regretté en voyant la déception dans les yeux de ton fils... Je deviens souvent un peu bête en vue d'une ligne d'arrivée...

Patrick01 juin 2015, 10:57

Franck, ne t'inquiète pas pour tes jambes, elles seront au rendez-vous. Ton objectif n’était pas à Cessieu, et du coup tu as laissé filer dans la tête. Pour ton championnat du monde, tu es en forme, tu sais ce que tu peux faire sur ce type de parcours, fais le bien, et jusqu'au bout, sans rien lâcher.

VincentP01 juin 2015, 11:58

Oui, je rejoins Patrick. Sur le Bugey tu étais très bien, pas de raison que pour cette cyclo ce soit différent. Tu as vraiment travaillé ce type d'effort cette année en plus : tu prends les cols un par un, tu gères bien ta flotte et le remplissage du carburant et pas de raisons que ça coince.

Pierre01 juin 2015, 14:25

Patrick, mon fils n'a toujours pas compris le geste, mais peu importe car je sais pourquoi je l'ai fait.

Olivier D01 juin 2015, 18:00

Félicitations Patrick pour ce titre !

Pierre01 juin 2015, 18:53

C'était une belle journée, on peut même oser avancer que si Van Gogh (le peintre, pas la cycliste :-)) était de ce siècle, il aurait planté son chevalet près de la course samedi. Il y'a tout ce qu'il lui fallait: lumière, couleurs, et mouvement.

Eddy01 juin 2015, 21:51

Un mot suffira.
BRAVO !

Michel01 juin 2015, 23:24

Bravo Patrick pour ton 10eme titre, tu étais une jambe au-dessus de nous, et tu le mérites amplement.
Tactique de tableau noir (quand on a les jambes qui vont avec), je suis heureux d"être sur la seconde marche derrière toi.
Histoire d'âge, peut-être un peu, de classe sûrement.
Mais je rassure Yann, je ne maudis pas mes parents. Ils ont du me vacciner avec un rayon quand j’étais gamin et je les en remercie pour ça car, depuis que je fais du vélo, j'ai trouvé de quoi me satisfaire des résultats que j'ai obtenus, certes modestes, mais c'est les miens.
Encore bravo Patrick.

Franck C01 juin 2015, 23:28

Ca fout les frissons ton récit Patrick. Encore une fois Bravo!!!

Samuel02 juin 2015, 13:02

Un certain Oleg T. m'a contacté pour savoir si je ne connaissais pas quelqu'un qui pourrait accompagner Contador dans la montagne et faire capitaine de route sur le Tour. J'ai donné ton nom Patrick !

Patrick02 juin 2015, 17:19

Merci Samuel. Mais même si j'ai une grande confiance dans mes capacités, je me sens encore un peu tendre pour ce rôle. Dans 3 ou 4 ans peut-être, je dis pas. Et puis ça tombe mal, Majo nous a prévu des trucs avec des cordes des crampons et des piolets pour juillet...

ERIC ZAZA02 juin 2015, 23:29

Et dire que j'ai fais du vélo avec vous !
Putain chu vraiment con , et j'ai même pas demandé un autographe .
Chu nul .

Antoine03 juin 2015, 20:58

BRAVO CHACHA!!!!

Edouard05 juin 2015, 18:04

Tout a été dit!
Mr Patrick CHAPEAU L'ARTISTE!!!!!!!!!

Commentaire 
Auteur    Site web 
Concentre toi, entre le code 9853  
précédé du chiffre six 

diapo

Toutes les photos
(Cliquez sur les vignettes pour les visualiser)

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette

NOS SPONSORS & NOS PARTENAIRES...

Photo5
L’équipementier textile des cyclistes

www.bioracer.com


Photo6
Restaurant gastronomique la Bastille Grenoble

www.restaurant-grenoble-gras.com


Photo7
L'expert des cuisines professionnelles

www.groupegif.com


Photo8
La passion du froid et de la climatisation

www.refrigeration-equipement-service.fr


Photo9
Spécialisé dans le Conseil, l’Audit et la Formation en Santé et Sécurité au travail

www.2s-ergo.com


Photo10
Le spécialiste du sciage et tronçonnage en conception et distribution

www.coup-indus.fr


Photo11
La petite Nice de l'agglomération grenobloise

www.ville-latronche.fr


Photo12
Fabricant d'équipements et mobilier inox

www.sofinor.com



(:photo CELYSS.jpg non trouvée, cliquer pour envoyer:)
www.celyss.com


Photo14
La maitrise du froid professionnel et ménager

www.eberhardt.fr


Photo15
L’inox à la mesure de vos talents

www.tournus.com


Photo16
Les Authentiques de la cuisson

www.charvet.fr


Photo17
La marque des chefs

www.franstal.fr


Photo18
La cuisson de précision

www.mkn.eu

Photo19
Photo20


Photo21
La région Auvergne-Rhône-Alpes

www.auvergnerhonealpes.fr


Photo22

www.isere.fr


Photo23
Le Dauphiné Libéré, partenaire de nos organisations

www.ledauphine.com

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 30/05/15 par Patrick, mise à jour le 05/06/2015 18:04 par Edouard