Grand Prix de Lalley

Par Franck P
Le 08/05/2015

  Cliquer ici pour partager par messagerie

Course disputée sur un circuit vallonné de 3,7 km et organisé par le SCALE.

TVS représenté par 5 coureurs :

  • Patrick et Franck P en 1ère caté
  • Vincent et Franck C en 3ème caté
  • Gianni en 4ème caté

+ Jules C en minimes (mais sous les couleurs du C2S) et Alain, Marielle et Patricia dans le rôle des fervents supporters !


Course des 1ère catégorie (19 tours de circuit, soit 70 km) :

En résumé :

Une quinzaine de coureurs en lice. La bosse est montée vite à chaque tours sous l'impulsion des grimpeurs. Franck P pète après 6 tours de circuit. Patrick saute à 2 ou 3 tours de la fin et termine avec Franck (qui a pris un tour).



Les commentaires de Patrick (9ème) :

De tout temps je n'ai jamais été fan de ce type de parcours avec un retour trop régulier d'une unique et brutale difficulté. Car compte tenu de ses caractéristiques et de son niveau de préparation, le moteur casse presque toujours avant la fin...
Ma crainte avec le nombre de costauds au départ et le profil de certains, d'un certain Gallego, c'est que la bosse se monte à bloc à tous les tours.
La crainte va se réaliser, Gallego va faire monter vite, mais plutôt moins vite que ce que je craignais (c'est à dire j'arrive à suivre). Mais par contre, moins attendu, il assure aussi un tempo costaud sur tout le tour. Impossible de se reposer correctement... Je vais bien essayer de sortir pour arriver avec un peu d'avance dans la bosse, en espérant passer en tête pour faire quelques tours devant à mon rythme. Mais mon niveau de performance n'est pas suffisant, et compte tenu du rythme, assez rapidement l'objectif est de rester le plus tranquille possible pour se reposer avant la bosse. Puis pendant trop de tours, l'objectif devient reboucher le trou dans la descente (pas assez roulante à mon goût, il fallait pédaler !) avant la bosse. Et lorsque dans ce monde de brutes j’aperçois devant la silhouette d'un ami, je me dis que ce sera bon de finir ensemble, sachant que de toutes les manières aucun résultat n'est à attendre. C'est donc avec Franck que je bouclerai les 2 derniers tour (et demi), sous la pluie. Pour être plus précis, dans la roue de Franck qui débordait encore d'énergie... C'est beau la roue d'un vrai rouleur sous la pluie lancé à 50km/h
Détail chiffré : je crois que j'ai mon record d'écart sur 1h entre la puissance mécanique (230w une misère) et la puissance normalisée (320w mon max du moment, en tout cas ma ftp estimée, pour Pierre : "ma ftp"). La puissance normalisée indique une puissance équivalente si l'effort avait été régulier. C'est dire si cette course n'est pas reposante. Pendant une heure j'ai fait 230w d'efforts intermittents qui m'ont fatigués comme si j'avais fait 320w. Par comparaison, au Ventoux, toujours sur l'heure la plus forte, j’avais fait 310w normalisés contre 306w mécaniques (c’était plus régulier, juste quelques à-coups pour déstabiliser la concurrence)

Photo1

Patrick a tenté de sortir dans le 2ème tour



Les commentaires de Franck P (11ème) :

Après avoir été lâché dès le 2ème tour sur cette même course l'an passé, je m'étais promis de ne pas revenir en 2015. Mais bon, Cras ayant été annulé et l'envie de courir restant forte, me voilà embarqué dans cette 2ème édition du Grand Prix de Lalley, avec son cadre majestueux et... sa bosse à 10%.
Avec des Mikael Gallego, Stéphane Jouffroy, Gilles Foucault et autres Serge Garnier sur la ligne de départ, je me dis que ça ne va pas être une sinécure. Et effectivement, dès la première ascension de la bosse (que je franchis en 2ème position dans la roue de Gallego, excusez du peu !) je vois que mon wattmètre affiche 500 watts en haut de la côte, ce qui est juste un poil haut !
Dans le 2ème tour, ça se corse encore un peu : Patrick tente une sortie dans la descente, est repris au sommet de la bosse où mon wattmètre affiche 550 watts.
Au 3ème tour, j'ai l'impression d'assister à des enchères : Gallego impulse toujours son rythme et mon compteur m'indique 600 watts au sommet de la bosse. Je me dis alors qu'il ne va pas falloir que ça continue encore longtemps comme ça parce que ça ne va plus le faire du tout, sinon !
Au fil des tours, je descends un peu plus dans le paquet à chaque passage de la saloperie à 10% et je comprends que cela va fatalement mal finir.
Je suis tout près de péter au 5ème passage de la bosse lorsque Jouffroy place une attaque qui secoue le peloton et permet aussi à Rodriguez (le futur vainqueur, très costaud) de se dévoiler enfin, mais ça tient à un fil.
Le 6ème tour est en revanche le dernier que je passe avec le peloton. Je pète sur le sommet de la bosse, incapable d'en remettre sur le faux-plat qui s'en suit, et donc définitivement lâché.
Comme à chaque fois dans ces cas-là, le moral en prend un coup et je songe à m'arrêter au prochain passage de la ligne. Puis je me dis que j'ai une course à préparer (mon fameux "championnat du monde" début juin) et que, si je veux être capable de bien figurer sur 90 bornes, j'ai quand même intérêt à poursuivre et essayer de faire du rythme et d'aligner les kilomètres.
Du coup, je ne baisse pas (trop) de tempo, parvenant même régulièrement à atteindre les 55 km/h (assez grisant, je dois dire), même tout seul, sur le long faux-plat descendant précédant la côte. Je reprends un gars, puis 3 autres, puis encore un autre (Philippe Despesse qui, me voyant foncer, pensait que j'étais échappé !).
A 3 tours de l'arrivée, je me fais doubler par Rodriguez puis par le peloton qui n'est pas très loin derrière et où je retrouve Patrick. Nous sautons tous les deux dans la bosse suivante. Patrick m'attend dans la descente pour que nous finissions ensemble et j'ai du plaisir à lui prendre quelques beaux bouts de droits dans la descente.
Je ne sais pas à quelle place je termine, je devrais sans doute être déçu par ma prestation, mais même pas. Même si je n'ai pas réussi à suivre les cadors dans la bosse pendant plus d'1/3 de la course, j'ai eu plutôt de bonnes sensations et du plaisir à rouler. Il y aura bien, tôt où tard, des courses avec des profils moins défavorables !

Photo2

Franck P a cédé après 6 tours de circuit




Course des 3ème catégorie (15 tours de circuit, soit 65 km) :

En résumé :

24 concurrents au départ. Vincent s'accroche puis craque dans la bosse après 4 ou 5 tours de circuit. Franck C semble très en jambe et fait bonne impression jusqu'à 2 ou 3 tours de l'arrivée où il cède à son tour.



Les commentaires de Franck C (12ème) :

Bon je m'y jette, petit résumé pour une course qui devait me convenir. J'avais prévu de ne pas trop en faire, et je dirai qu'a part faire monter la bosse et écrémer tous les tours je suis resté calme sur le reste du parcours. On peut souligner la grosse domination du vainqueur qui prenait de sacrés relais tous les tours en tête de peloton. Cette course se résume à savoir bien virer pour attaquer un effort violent d'une minute. J'avais bien compris ça et je me suis appliqué à toujours être bien placé sauf qu'au fil des tours la fatigue arrivant et une douleur vive aux côtes due à une chute matinale sur ma débroussailleuse (quelle idée de débroussailler un jour de course) m'ont ramené à la raison et au seul moment de relâchement j'ai abordé la bosse mal placé au milieu d'un groupe de GS qui en terminait, j'ai laissé partir le reste du peloton qui allait se disputer la victoire 2 tours plus tard, dommage les jambes étaient bonnes certainement pas pour battre Darrin qui était très très fort mais je pense que le podium était jouable. Partie remise.

Photo3

Franck C a souffert mais s'est bien battu



Les commentaires de Vincent (16ème) :

J’aurais pu… J’aurais du… En résumé ce qui reste de la course de Lalley. Trop forcé cette semaine ? Trop baffré la veille (ça c’est une certitude) ? Séance d’ostéo trop proche de la course ? Pas assez de puissance sur la minute ? Période d’allergie en cours ? Échauffement bâclé (ça aussi c’est sûr) ? Pas au niveau (la course de Rives aurait été de la chance) ?

On peut toujours trouver plein d’excuses à un échec, mais l’intégrer est bien plus constructif… je vais tacher de le faire.

Toujours est il qu’après le premier tour de circuit où je peine à lire le comportement du peloton et voir comment me placer pour le pied de la bosse, la dite-bosse arrive. Et… ben ça fait mal, très mal. J’ai beau m’y attendre, ça monte vraiment très fort pour moi (pourtant pas tant que ça) et les cuisses brûlent déjà, ce qui n’est pas normal. J’ai vraiment la puissance pour encaisser ça en temps normal, la preuve c’est que la veille j’ai fait une côte similaire à ce train et ça ne piquait pas. Mais là il me faut 450W et je n’ai pas les 480-500 habituels sur la minute...
D’ailleurs ce qui corrobore l'échauffement à la “one again” c’est qu’en analysant les chiffres, le cardio ne montera pas suffisamment sur la bosse (182bpm au max au lieu des 196-198 réglementaires sur un effort débile comme celui là). En haut ça temporise, mais je ne retrouve pas le souffle et je passe la moitié du tour à me remettre.

Second tour idem, troisième tour idem et au quatrième il se passe un truc dans le cerveau à l’approche de la bosse : l’envie d’abandonner et de jeter le vélo… 3 secondes seulement avec cette pensée négative suffiront à me faire prendre du retard en bas de la bosse et hop le Vincent il saute! Je me remotive en haut pour boucher le trou sous les imprécations d’Alain “c’est le moment, après c’est trop tard”, mais... impossible aujourd’hui d’envoyer l’accélération suffisante pour reboucher ; sans cesse la tête me lâche et je me prends à me dire que ça va mollir et que je vais rentrer sans y laisser trop de jus… C’est beau de rêver…

Mais en course, la réalité c’est que quand tu prends du vent, ben t’es mort. Et du vent, j’en ai bouffé. Le trou est de plus en plus gros et au bout d’un tour c’est cuit dur. Alors après, il faut se remettre des petits objectifs en tête pour ne pas tout abandonner : reprendre le gars du Fontanil devant, puis un autre… etc… Je finirai la course en mode chrono et la bosse à mon rythme (ça sert plus à rien de se mettre minable) avec Stéphane Bokhobza qui est lui aussi vraiment explosé et un autre du club “Weldom” qui est plus frais. Le fait de pouvoir respirer un peu sur quelques relais et je retrouve de bonnes jambes rapidement… Et là je me dit que j’aurais pu suivre, mais que c’est bien fait pour ma gueule, j’avais qu’à me botter le cul!

Bref, je suis certain que si la tête ne flanche pas je continuais un bout parce que quand je vois la moyenne faite seul comparée à celle du peloton, ça doit coller.
J’ai appris aujourd’hui : qu’on ne pointait pas sur une course avec une côte à 10% avec un échauffement light et surtout sans être aller voir la bosse AVEC le vélo, que bouffer des pizza arrosées de Martini la veille d’une course c’était pas une bonne idée pour avoir des jambes fraîches… bref des trucs qu’on sait tous mais qu’on tente quand même.
Du coup, des regrets, pas tellement sur le résultat mais de n’avoir pas pu capitaliser de l’expérience du placement en peloton surtout. Allez, je ferai mieux la prochaine, promis...

Photo4

Vincent a été contraint de faire plusieurs tours esseulé




Course des 4ème catégorie (13 tours de circuit, soit 48 km) :

En résumé :

Une douzaine de concurrents en lice. Comme les autres TVS présents ce jour, Gianni s'accroche férocement pendant plusieurs tours mais est un peu mal à l'aise dans les épingles où il perd à chaque fois quelques précieux mètres qui lui coûtent de nombreux efforts qu'il finira par payer avant la mi-course.

Les commentaires de Gianni (9ème) :

Bonjour tout le monde.
Quoi dire ? J'aime pas les routes mouillées. J'aime pas les bosses. J'aime pas les virages.
c'est avec une certaine appréhension que j'entame cette course car la route étant mouillée, Alain étant tombé la semaine dernière ainsi qu'un autre collègue dans une sortie du midi, je me dis : "fais gaffe".
Moralité dix mètres de perdus dans l'épingle en bas de la descente à chaque fois donc gros effort pour revenir.
Au 4ème ou 5ème tour je perd définitivement les roues donc "au revoir tout le monde".
Dans la bosse j'étais pas le pire donc des regrets...
Ca va finir par venir... Enfin j'espère...
Sinon après j'ai roulé de temps en temps avec des 03, j'ai fait deux tours avec Loïc.
Un grand merci à Alain qui est venu nous encourager alors qu'il devait être dégoûté de ne pas pouvoir rouler.
Bravo à Jules qui a roulé avec Raymond de l'UC Pontcharra.
De toutes façon bravo à tous car vu le nombre d'abandons, fallait déjà la finir cette course !
Allez, à la prochaine...

Photo5

C'est surtout sur les parties techniques que Gianni doit encore progresser


LA VIDÉO DE LA COURSE DES 3e ET 4e CATEGORIES :
(Choisissez la qualité 720p pour de plus belles images !)


Voir les résultats sur le site du SCALE


Voir aussi la vidéo bucolique de Régis Boitel :


Samuel09 mai 2015, 08:59

Bravo à tous, course pas facile visiblement avec du lourd en 1ère.
Il faisait quoi Rodriguez ici, il est pas au Giro d'Italia ?

VincentP09 mai 2015, 09:20

Jolie course, paysage dantesques et bosse vraiment gerbante. Bravo à Jules que j'ai doublé sur sa fin de course et qui était vraiment bien! (bravo aussi à son père qui a été plus vaillant que moi).
A refaire avec plus de mental l'an prochain.

Franck P09 mai 2015, 10:41

Vincent, tu ne peux même pas imaginer à quel point ton récit me parle et me rappelle des tas de souvenirs d'autres courses. Tu verras, ce sera pas toujours comme ça, même s'il y aura sans doute bien d'autres désillusions.

Franck P09 mai 2015, 12:54

@Samuel : notre Rodriguez est déjà celui qui vous avait mis la misère lors de la Corima ! :)

VincentP09 mai 2015, 15:42

Je confirme pour l'avoir vu toute la course sur le bord de la route : il est archi costaud!

Stephane Jouffroy09 mai 2015, 18:09

J'aime bien lire vos résumés car la course m'apparaît sous un autre jour. J'aime bien tous ces détails et impressions.

Eddy09 mai 2015, 18:56

BRAVO Messieurs !

Alain09 mai 2015, 20:16

De belles photos, une vidéo sympa, de bons commentaires, de bons coureurs, des supportrices et supporteurs, il n'y pas à dire nombre de coursiers doivent nous envier cet ensemble que chacun(e) d'entre nous peut revivre via ce magnifique outil qu'est ce wiki ;-)
Chapeau messieurs les régisseurs pour ce site décidément très attractif, tant pour les acteurs que pour les autres...(Parfois les 2...n'est-ce pas Stéphane ;-) et bravo à toi !
Et pour revenir aux résultats de ce w.e...la roue tourne et bien d'autres terrains favorables arrivent sur lesquels vous allez pouvoir exprimer chacun de vos potentiels ;-)
Je profite (de cette tribune comme disent les journalistes ;-) pour vous remercier toutes et tous des témoignages (divers et variés, comme on dit dans la police), effectués à mon égard.
Soyez forts mais surtout demeurez vigilants !
A+

VincentP09 mai 2015, 22:49

En tous les cas merci à toi Alain et à Marielle et la femme de Giani (dont j'ignore le prénom) d'être passés... C'est aussi grâce à vos encouragements à chaque tours que je ne baisse pas les bras et finis quand même la course.

Franck P09 mai 2015, 23:26

Bon, et ces photos de la course des 1ère catégorie, on les voit quand, Vincent ? :)

VincentP10 mai 2015, 08:01

Je suis en Suisse aujourd'hui (AR dans la journée), mais j'essaye ce soir ou demain. Surtout que le boulot est fait. Les plus belles sont sur FB de toutes façons. Ce qui est frapant c'est qu'on a fait les mêmes cadrages avec Patrick (le peloton qui s'en va au loin avec le Grand ferrant en fond etc...)

Gianni10 mai 2015, 13:07

Un grand merci à Franck et Patrick pour les photos et le montage vidéo.

Franck C10 mai 2015, 14:44

Gianni je te rejoins pour remercier Franck et Patrick pour leurs photos vidéo et mise en ligne de tout ça sans oublier nos supportrices et supporters, vos encouragements faisaient du bien tous les tours en haut de cette chite bosse.

VincentP10 mai 2015, 21:37

C'est parti pour le chargement des photos de la 1 et 2eme cata. Fin dans 5min
Enjoy. Les images ne rendent pas bien les conditions apocalyptiques de la fin de course et je suis désolé, mais la photo du vainqueur... est floue. Mais on voit bien que selon le théorème de Garavel (basé sur le cm/100W de langue tirée) Patrick en chie plus que le gagnant du jour...

Pierre11 mai 2015, 09:44

Les photos laissent apparaitre une bien belle journée de vélo et d'effort dans la nature! Quand on voit la liste des partants de la 1, on croit presque à une cyclo-sportive tellement le niveau est élevé... Bravo à tous les TVS.

Alain12 mai 2015, 08:12

Sympa aussi cette vidéo de Régis BOITEL (dommage qu'il n'y ait que la 1ère course, et aucune image de l'arrivée, ni par ailleurs les références de la bande son). Cependant, ça reste toujours agréable de bénéficier d'une vidéo. Merci à lui.
A part ça, il m'aurait fait plaisir de voir aussi les autres copains ;-)

VincentP13 mai 2015, 16:09

VincentP13 mai 2015, 16:09

Gianni13 mai 2015, 19:29

Quelqu'un sait-il pourquoi Elise ne courrait pas à Lalley ?
Merci à elle en tous cas.

Radu13 mai 2015, 21:34

Alors Vincent, on tire la langue à droite quand on tourne à gauche ?

VincentP13 mai 2015, 22:31

C'est une histoire de balancier. C'est pour gagner des watts dans les virages. Demande à Pierre ou à Patrick, ils ont sans doute une explication.

Commentaire 
Auteur    Site web 
Concentre toi, entre le code 1339  
précédé du chiffre six 

diapo

Toutes les photos
(Dont certaines issues du club organisateur)
(Cliquez sur les vignettes pour les visualiser)

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette

NOS SPONSORS & NOS PARTENAIRES...

Photo7
L’équipementier textile des cyclistes

www.bioracer.com


Photo8
Restaurant gastronomique la Bastille Grenoble

www.restaurant-grenoble-gras.com


Photo9
L'expert des cuisines professionnelles

www.groupegif.com


Photo10
La passion du froid et de la climatisation

www.refrigeration-equipement-service.fr


Photo11
Spécialisé dans le Conseil, l’Audit et la Formation en Santé et Sécurité au travail

www.2s-ergo.com


Photo12
Le spécialiste du sciage et tronçonnage en conception et distribution

www.coup-indus.fr


Photo13
La petite Nice de l'agglomération grenobloise

www.ville-latronche.fr


Photo14
Fabricant d'équipements et mobilier inox

www.sofinor.com



(:photo CELYSS.jpg non trouvée, cliquer pour envoyer:)
www.celyss.com


Photo16
La maitrise du froid professionnel et ménager

www.eberhardt.fr


Photo17
L’inox à la mesure de vos talents

www.tournus.com


Photo18
Les Authentiques de la cuisson

www.charvet.fr


Photo19
La marque des chefs

www.franstal.fr


Photo20
La cuisson de précision

www.mkn.eu

Photo21
Photo22


Photo23
La région Auvergne-Rhône-Alpes

www.auvergnerhonealpes.fr


Photo24

www.isere.fr


Photo25
Le Dauphiné Libéré, partenaire de nos organisations

www.ledauphine.com

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 08/05/15 par Franck P, mise à jour le 21/05/2015 09:43 par VincentP