Grand Prix Vétiver en Guadeloupe

Article d'Angéline et Christophe

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette

Un petit souvenir pour les insomniaques,
l'ambiance nocturne de nos nuits tropicales:
  < > 
>Bruits du soir a Bois de Rose.mp3
Photo1

Une délégation de coureurs isérois, sous l'appellation de « Sélection Isère », s'est déplacée en ce beau mois de Mai dans un autre département français, d'outre mer celui-ci, à plus de 7 000 km de la Métropole. C'est donc vers l' « île aux belles eaux » ou Karukera plus connue sous le nom de Guadeloupe, que nos 6 coureurs isérois se sont envolés (non sans mal, pour certains dont c'était le baptême de l'air) pour la 18ème édition du grand prix de l'AS Vetiver.

Après un hiver qui tardait à prendre fin, c'est sous un merveilleux climat tropical que notre « Sélection Isère », composée de dignes représentants de 4 clubs de l'agglomération grenobloise : l'Union Cycliste de Pontcharra (Christophe et Daniel), La Tronche Vélo Sport (Manuel et Patrick), l' Université de Grenoble (Gregory) et l'Union Cycliste Voironnaise (Serge), accompagnés par Brigitte et Angéline, a été accueillie par Pascal Magdeleine ancien président de l'AS Vetiver. Avant de gouter au traditionnel ti-punch, nous avons fait connaissance avec une autre spécialité : l'hospitalité antillaise.
En effet, délaissant les hôtels et restaurants touristiques, l'AS Vetiver nous a offert un hébergement chez l'habitant… et pas n'importe quel habitant : Pierre Bertille, une figure antillaise du cyclisme. Pendant les quelques jours précédent la course, l'AS Vetiver n'a eut de cesse que de nous chouchouter notamment avec les repas livrés à domicile, mets typiques de Guadeloupe tels que le requin, le gratin de banane, l'igname sans parler des fruits savoureux tels que les mangues, noix de coco et autres goyaves.

Tout avait donc bien démarré dans la droite ligne qui nous animait depuis le départ : "échange culturel et sportif" à l'image de la philosophie du projet "initiatives locales" de notre conseiller général Charles BICH, grâce à qui cette aventure a débuté le soir des Trophées des sports à Pontcharra.
Nos Isérois ont bien vite oublié les gratins dauphinois et noix de grenoble ! Noix de Grenoble dont la réputation n'est plus à faire au sein de l'AS Vétiver étant donné que les présents que nous leur avons offerts lors du pot d'accueil des équipes métropolitaines n'avaient qu'une thématique, celle de la noix.

Lors de cette soirée, nous avons pu découvrir à quel point l'AS Vetiver avait à cœur de faire que cette course soit avant tout un moment de grande convivialité, de partage, de respect et d'échange entre nos cultures, qualités qui n'ont cessé d'être le mot d'ordre tout au long de la course.

Le lendemain se déroulait la première étape, la seule qui aura lieu sur Grande Terre. Nos coureurs Isérois, font rapidement connaissance avec l’art et la manière du cyclisme antillais : départ « à block », chaleur accablante, routes non entretenues (qui ont causées de nombreuses pertes de bidons), refus de coopération dans les échappées... mais un public digne des plus grandes courses cyclistes professionnelles. Finalement, Manu tire son épingle du jeu en terminant 2ème de l'étape après une belle échappée à 4. Il endosse même le maillot du combiné : 1er maillot de l'Isère sur le podium. Dans le même temps, Grego se charge des sprints intermédiaires et endossera le maillot de meilleur sprinteur. Enfin, manque de chance pour Serge qui crève à quelques kilomètres de l’arrivée… ce sera malheureusement les prémices d’une longue série noire.

A l’arrivée, quelle ne fut pas notre surprise de voir les caméras de RFO se précipiter sur Manu qui réalisera sa toute première interview télévisée. Le reportage qui a été diffusé le soir même sur RFO, fut repris dès le lendemain sur France 3 et sera visionné, par hasard, par nos familles et amis qui n’en croyaient pas leurs yeux !

A l’issue de cette bien belle étape, Pierre, notre hôte, qui avait accepté d’être notre chauffeur pour la voiture suiveuse, a tellement apprécié le spectacle qu'il s'autoproclame, à notre plus grande joie, COACH de l'équipe Isère. A l'appel de cet excellent résultat, la clio fut re-décorée en véritable voiture suiveuse aux couleurs du conseil général de l'Isère.

Après une reconnaissance rapide du circuit du contre la montre, Pierre avise nos coureurs sur la marche à suivre afin d’optimiser le contre la montre, le tout grâce au visionnage et re-visionnage de la vidéo du circuit. La machine « isère » est lancée.

Le lendemain lors de la fameuse étape du contre la montre, Manu fait parler la poudre en terminant 2ème de l'étape et en remportant par la même occasion le tant convoité maillot jaune. C’est donc le 2ème maillot de l'Isère sur le podium. Les autres concurrents isérois ne sont pas en reste et permettent à l’équipe de remporter le maillot blanc/bleu de meilleure équipe qui sera porté par Patrick, Greg conservant quant à lui le maillot de meilleur sprinteur. Et c’est en habitué que Manu réalise alors sa deuxième interview.

Le lendemain fut une grande journée : pas moins de 2 étapes ! Qui plus est, le challenge de l’équipe était double et pas des moindre : défendre et conserver le maillot jaune et éventuellement le maillot de meilleure équipe, au détriment du maillot de meilleur sprinteur. Greg fut en effet plus que malchanceux lors de l’étape matinale : il crève une première fois mais trouve Daniel pour le secourir et lui céder sa roue avant. Quant à la roue de Daniel, elle sera remplacée par celle que Pierre nous avait gentiment prêtée. Alors que la course fait rage et que Greg se bat pour réintégrer le peloton et défendre les maillots si convoités, à l’arrière, dans la voiture suiveuse, l’inquiétude monte. En effet, nous ne disposons plus de roue de secours et nous n’avons pas non plus de chambre à air, consommée la veille par une nouvelle crevaison de Serge à l’échauffement. A la guerre comme à la guerre, Pierre accoste des supporters cyclistes sur le bord de la route qui accepteront de nous prêter leurs chambres à air. Pendant que Pierre reprend sa place dans le peloton des voitures suiveuses, le chantier de réparation se met en place dans la voiture. Angéline apprend à démonter un pneu, à changer une chambre à air et à regonfler le tout, avec l’aide de Brigitte : l’une tient la pompe et l’autre gonfle. Grand bien nous a pris ! A peine la roue réparée que nous apercevons à nouveau Greg sur le bord de la route, victime d’une nouvelle crevaison. Nous le dépannons le plus rapidement possible et avec une force incroyable il réintègrera pour la seconde fois le peloton. Le cycle de réparation se remet en marche et une nouvelle fois cela sera plus qu’utile puisque notre habitué Serge vient à son tour de crever !
A l’arrivée et malgré tous ces incidents, le peloton arrive groupé et le maillot jaune reste sur les épaules de Manu.
Après un repas rapide, et l’achat de nombreuses chambres à air (10 !), la deuxième étape est lancée. Elle se déroulera cette fois sans incident et permettra à notre équipe de conserver le maillot jaune et greg, récompensé de ses efforts démesurés de la matinée endosse le maillot blanc/bleu.

Le soir venu, nous avons partagé le verre de l’amitié avec l’équipe de Martinique, à travers le traditionnel « Ti-punch » maison. Moment de convivialité partagé? Ou tentative de corruption de Manu par l'alcool? Il est vrai que si nos isérois ne refuse pas « la goutte », les Martiniquais, à l’exception de leur coach, préféreront du jus de goyave…

Enfin, le dernier jour fut un véritable calvaire. Manu, détenteur du maillot jaune est attaqué de toutes parts. Il a fallu que toute l’équipe, sans exception, puise au fond de ses ressources pour contrer les alliances guadeloupéennes et rattraper les fuyards. Tandis que Greg, Christophe, Serge et Patrick se relayaient de manière incessante pour tenter de combler l’écart qui a atteint juste qu’à 2 minutes, mettant en péril le maillot jaune, à l’arrière, Daniel s’occupe du ravitaillement en eau pour son équipe. Serge, fidèle à ses habitudes, subira à nouveau une crevaison. Finalement, à l’issue d’une lutte acharnée dans laquelle l’Isère devait faire face à l’ensemble des autres équipes, nos vaillants coureurs conservent in extremis, le maillot jaune et le maillot blanc/bleu, en rattrapant les échappés sur la ligne d’arrivée ! Cette victoire attire de nouveau les feux de la rampe sur l’équipe Iséroise qui réalisera cette fois une interview groupée, célébrant le travail incessant de toute une équipe justement récompensée.

Le soir venu, la remise des prix finale fut digne d'un championnat du Monde. Cadeaux, bouquets, coupes démesurées, tout était à la hauteur de l'organisation sans faille de ce superbe Tour de Guadeloupe UFOLEP qui s'est terminé par une belle marseillaise!

Après la remise des prix, un délicieux repas local fut servi, le tout suivi d'une soirée dansante pendant laquelle, entre 2 Zouks, nous avons eu le temps d'être invités en Martinique et en Guyane pour participer à leurs tours cyclistes respectifs en 2009. Tout un programme!!

A travers ce tour de Guadeloupe, nous avons réussi à associer à notre département une image de grande réussite sportive mais pas seulement. L’attribution grandement méritée du maillot blanc/bleu à l’équipe Isère, pourtant constituée de coureurs habituellement concurrents, a véhiculé l’image d’un bel esprit d’équipe. Nous espérons vraiment que le conseil général, à qui nous adressons nos plus grands remerciements pour cette grande aventure à la fois sportive et humaine, nous aidera de nouveau à réaliser un projet encore plus ambitieux en 2009.



Rendez-vous en 2009 !!!



120 photos choisies parmi 1800 photos d'Angéline, Daniel et Patrick...

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette


Commentaire 
Auteur    Site web 
Concentre toi, entre le code 7042  
précédé du chiffre six 

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 02/06/08 par Patrick, mise à jour le 28/07/2008 19:11 par Patrick