La Dromoise

Petit retour sur la Drômoise, pour ceux qui n'y étaient pas mais aussi pour ceux qui y etaient et qui ne se sont pas trop vus..
En effet, on a eu du mal à se rassembler au depart. Du coup, au depart Yann (un petit nouveau) Franck, Majo et Patrick se sont trouvés en milieu de paquet, Radu, Eddy et Laurent J en queue, vraiment en queue derriere même les cyclotouristes. Quand à Laurent C et Benoit, on n'a pas su, on ne les a pas vu. Mais eux nous ont vu sur le velo et la description qu'ils ont faite prouve qu'ils y étaient !

La course vue par Patrick

Le départ a été remarquable puisqu'après 200m, au premier rond point la voiture ouvreuse s'est trompée de direction. Hop demi tour et on se retrouve en 2 temps 3 mouvements en tete de la course, avec les costauds prioritaires en chasse derrière. Cela a semblé intéressant pour certains qui ont tout fait pour retarder leurs retours. Oui, c'est parti vite. 40km de faux plat montant (+500m) en 1h. Le peloton arrive réduit à une cinquantaine de coureurs du coté de Valdrome. Yann, Majo et Patrick en font partie. Franck a craqué malgré un depart bien géré. Peut-être un manque de "souplesse" (écretage des watts par un leger laisser filer de juste ce qu'il faut avec encore des gens derriere, c'est une science, pas toujours exacte) lors de certaines accelerations, et trop lors de celle qui a été fatale. Voila ensuite Yann a continué pour finir a un belle 27eme place avec les costauds. Majo et Patrick ont géré comme ils ont pu un manque de condition (ou plutôt compétition) en perdant 20 watt à chaque difficulté pour finir cuits comme il faut, à 29.5km de moyenne quand même. Franck et Eddy arrivent 7mn derrière. Ils ont réussi la jonction entre les 2 groupes de TronchVéloiS du 140. Et Laurent sur sa dernière cyclosportive après une saison chargée a pris son temps pour profiter des magnifiques routes du sud de la Drôme (le plus beau pays du monde pour faire du vélo)
Description a compléter !

Au final, Majo fait première féminine 20mn devant la seconde (les organisateurs pensaient qu'elle n'avait fait que le 100) Sauf qu'elle n'a pas eu le soutien prévu et attendu de l'initiateur de sa seule compétition de l'année, Eddy... Donc bien qu'elle ait dit "C'est fini, c'est trop dur je ne referai plus jamais ca", la on s'est loupé, il faut remettre ça l'année prochaine. A la Corima, c'est bien, c'est dans la Drôme. Du sud aussi (mais un peu trop prés de la vallée du Rhône)

vignette
vignette

Quelques vignettes récupérées sur le site de l'organisateur http://www.photoevenement.fr
(NDLR : sur la première photo, TVS bien représenté en tête de course avec Franck P bien abrité par le cycliste au coupe-vent jaune fluo et, sur la droite, Yann Garavel, nouvelle recrue du club, qui courait pour la première fois avec le maillot de TVS, hélas un peu dissimulé sous un coupe vent noir !)

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette

Les classements complets de la Cyclodromoise

Franck P29 septembre 2010, 23:45

Je confirme, Patrick : après avoir tiré trop gros et dépensé un peu sans compter pendant les 20 premières bornes, j'ai mis trop petit dans la première vraie bosse et je n'ai pas réussi à accrocher le train des costauds pour poursuivre avec vous.
La suite, le moral un peu en berne, n'a été qu'une longue galère de 140 bornes avec, pour seul plaisir, la joie de retrouver Eddy qui m'a repris au bout de 90 bornes et m'a ensuite servi de capitaine de route jusqu'à l'arrivée, notamment dans l'interminable ascension du Col de Penne.
Eddy qui, d'ailleurs, a exhumé d'un seul coup plein de vieux souvenirs en faisant honneur à ce qui avait fait sa réputation du temps de ses années de gloire : le coup de gueule d'après arrivée. Car, à peine avions nous franchi la ligne que je l'ai vu se mettre à engueuler copieusement les deux plus anciens du groupe qui, après n'avoir pris aucun relais pendant 20 bornes, se sont disputé le sprint final comme si leur vie en dépendait, jouant des coudes au risque de faire chuter tout le groupe. L'un des deux avait sa roue complètement voilée à la suite de la casse d'un rayon et représentait donc un danger public à sprinter de la sorte.
Je ne vous raconte pas les noms d'oiseaux prononcés par notre Eddy... Ou plutôt si, je vous raconterai ça lors du repas de fin d'année !

Eddy30 septembre 2010, 07:50

Nos deux compères qui réalisent à eux 2 la grande majorité des articles de TVS résument encore une fois parfaitement la déroulement de notre journée, un peu fraîche ...! Cette dernière cyclo referme donc une saison riche et pleine pour tous. Franck, je trouve ton récit au sujet de l'après course "remarquable". En effet, on ne se refait pas ....! Si cela se trouve, je vais même retourner courir en 1ère caté l'an prochain, juste pour m'exprimer de temps en temps ...! Lors de l'assemblée, il ne faut pas tout raconter ...! Ceux qui voudront savoir, devront venir sur une cyclo et puis c'est tout.


Commentaire 
Auteur    Site web 
Concentre toi, entre le code 8039  
précédé du chiffre six 

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 29/09/10 par Patrick, mise à jour le 01/10/2010 22:20 par majo