CLM régional, TVS à l'Eurre !

Par Franck P

Championnat Rhône-Alpes Ufolep contre-la-montre individuel organisé par l'Ufolep 26 et disputé sur un circuit légèrement vallonné (mais très venté !) de 25,1 km.

Plus d'une centaine de concurrents en lice. TVS représenté par :


En quelques mots : TVS réalise un joli carton lors de ce championnat régional CLM, avec un podium et un titre. Dans la catégorie des 30-39 ans, avec un temps de 35'58, Manu prend la 2ème place (sur 15) à 1'05 du presque intouchable Pascal Thèvenin.
Chez les 40-49 ans (28 concurrents), Pierre signe le meilleur temps en 35'30. Franck P prend la 11ème place en 39'41.

La course de Pierre :

Cette épreuve faisait partie de mes objectifs de la saison et le dimanche, nous sommes avec Manu sur place dès 9h30. Première reconnaissance du circuit, qui se compose d'un toboggan de 3 bosses à l'aller, vent portant, et d'un faux plat long et variable sur le retour, vent de face. Eole souffle déjà fort, ce n'est pas encore de la voile, mais cela commence à y ressembler (j'abandonnerai d'ailleurs au dernier moment ma roue avant fétiche pour une autre plus facile à contrôler). Peu à peu se dessine le plan d'action: derniers calculs, on soupèse le pour et le contre d'une allure offensive dès le départ ou progressive. On essaie de cerner les moments clés au cours d'un dernier repas, Franck nous rejoint et me refile la combinaison taille M de Patrick qui, tous les jours de la semaine, nous aura motivés par mail. J'hésite encore au moins 3 fois avant de la prendre, mais le tissu glisse tant entre les doigts que diable, elle doit bien être rapide... Loïc, sur la ligne de départ, outre un excellent conseil, me dit la meilleure façon d'appréhender ce parcours. 14h25, c'est parti, et cela va vite immédiatement, c'est grisant, cela passe très vite les bosses, la sensation d'effort monte doucement, à la 3ème bosse, j'insiste un peu plus car derrière on peut récupérer, on joue avec le vent, virage à droite, virage à gauche, une fois à toi, une fois à moi. Je regarde depuis le début, la puissance au compteur mais aussi la cadence pour rester fluide. Tout là haut, cap au sud pour le retour, et c'est le début de ce long faux plat et c'est maintenant qu'il va falloir rouler de plus en plus fort, en renonçant doucement aux limites que l'on se fixe encore, en tenant de moins en moins compte des signaux du corps. Dans le village d'Upie au plus fort de la pente, on retient encore la bride, et là juste après, on donne (presque) tout maintenant. Je ne regarde plus le compteur, c'est uniquement aux sensations jusqu'à la fin. Passage sur ce pont SNCF qui, du bas, semblait se dresser jusqu'au ciel. Le faux plat qui descend pourrait être parcouru plus vite, mais il faut que je récupère un peu avant la bosse finale de 500m qui sera passé sur le petit plateau en vélocité et mains sur les cornes du cintre. Il ne reste plus qu'à attendre les concurrents de la catégorie, et essaie d'estimer mon classement au fil des passages, étant le premier à partir. Au bout de 20 minutes, cela se confirme que le but est atteint. A nouveau, l'impression que tout s'est parfaitement déroulé pour un objectif bien cerné, depuis longtemps, et que les doutes des derniers jours ne sont finalement que l'expression normale (et presque rassurante) d'un compte à rebours.

La course de Manu :

Pas grand chose à dire de mon côté si ce n'est que le terrain était parfait pour moi. Beaucoup de vent, pas un coup de frein, route parfaite, et longue distance. Sur le coup j'étais un peu déçu de mon effort au vu des watts moyens (~300W au compteur) alors que je visais 310-320W. Mais l'analyse le soir me réconforte (317W normalisés). J'ai peut-être manqué un poil d'aérodynamisme car je n'avais pas de roue lenticulaire ce qui pouvait être un inconvénient notable dans ce type de temps. Sur le coup j'étais également un peu déçu de mon classement par rapport à Pierre. Mais l'analyse des chiffres me conforte dans l'idée que c'est Pierre qui fait une perf exceptionnelle par rapport à moi et non moi qui fait une contre-perf. D'ailleurs, le fait que Thévenin batte tous les élites FFC au championnat Rhône-Alpes (info toute fraiche de Franck) est un signe et situe le niveau de la perf de Pierre qui termine à seulement une trentaine de seconde de lui.

Manu après la reconnaissance du parcours

La course de Franck P :

Un circuit éprouvant où le vent joue un rôle prépondérant. Plutôt favorable sur la première moitié, il devient ennemi sur le final. Il faut donc ne pas se laisser griser lors des premiers kilomètres, c'est pourquoi je choisis de ne pas me mettre à bloc d'entrée. De plus, avec 25 km, l'effort va être long et il s'agit d'en avoir encore sous le pied quand se présentera la bosse finale d'environ 500 mètres et assez raide.
Je cherche avant tout à rester bien profilé, a tourner les jambes au dessus de 90 rpm et à moduler mon effort en fonction du cardio. Je repense aux conseils de Patrick (se dire qu'on va vite, qu'on est beau sur le vélo et qu'on fait quelque chose d'exceptionnel) mais je ne me sens pas totalement convaincu pour autant.
Les 14 premiers kilomètres sont vite avalés mais il faut maintenant enquiller avec le retour, vent de face. A partir de là, il n'y a plus de répit, on reste en prise jusqu'à la ligne. Les difficultés s'enchaînent avec plusieurs petites bosses et longs faux plats et, au 18ème kilomètre, je rattrape et distance le concurrent parti 2 minutes devant moi ce qui me conforte dans le sentiment de plutôt bien tourner.
Je prolonge mon effort jusqu'à la bosse finale où, contrairement à mes craintes, il me reste suffisamment de jus pour ne pas me retrouver scotché. Je franchis la ligne et coupe mon compteur avec l'espoir d'avoir fait un temps, mais je déchante en découvrant mon chrono de 39'41. Manu, croisé juste avant mon départ, m'avait annoncé un temps de 35'58... 3'45 d'écart, ça fait un peu mal, quand même. Heureusement qu'à cet instant, je ne connais pas encore le chrono de Pierre !
Au final, malgré l'écart toujours important avec les meilleurs, ce CLM a été mieux plutôt mieux géré que d'ordinaire, sans moment de découragement ou de moins bien. Mon cœur à battu en moyenne à 174 bpm quand il avait seulement atteint 165 il y a 15 jours et 171 la semaine dernière. Un bon signe, j'imagine...

Ma courbe FC :



Vos commentaires

Radu12 septembre 2011, 09:00

Je n'arrive pas bien à interpréter la correlation entre ces courbes, mais apparemment ça compte ! Bravo à tous les trois pour ce bel effort.

Franck P12 septembre 2011, 09:11

La verte (altitude), bleu (vitesse) et orange (cadence de pédalage) n'ont qu'un intérêt limité car elles sont fortement influencées par la pente et le vent. Celle qui compte pour moi, c'est la rouge (fréquence cardiaque) qui permet de voir que je ne me suis pas mis dans le rouge d'entrée et que, globalement, mon cœur est capable d'encaisser un niveau de plus en plus haut de semaines en semaines.

Alexis12 septembre 2011, 20:55Fontanil cyclisme

Encore félicitation à toi Pierre! Tu mérites vraiment ton titre et tu fais un très beau champion. Bravo aux autres du TVS.

Laurent J12 septembre 2011, 21:13

Bravo à vous trois pour ces belles performances. Y a plus qu'à renouveler l'exploit à Paladru!

Patrick12 septembre 2011, 22:06

Bravo à vous !
A Franck pour ce bel effort dans cette course de spécialistes ou il a réussi à tirer son épingle du jeu.
A Pierre pour avoir su concrétiser une remarquable progression pour sa première saison de clm (tout a été calculé).
A Manu qui avec une préparation minimaliste nous a montré toute sa science de cet exercice (tout a été calculé depuis longtemps).

Fred13 septembre 2011, 01:00

Oui, bravo à vous et on espère qu'il sera possible que vous vous aligniez au CLM de Paladru pour défendre les couleurs du club ;-)!!!
On verra bien, mais vous démontrez qu'avec de la volonté, de l'entraînement et une bonne gestion de la course on arrive à de belles performances (toi aussi Franck, fais pas trop le modeste!!)

Karl14 septembre 2011, 08:24

Bravo à tous les trois!Vous êtes vraiment impressionnants. Atteindre un objectif si lointain dans la saison est une grande perf, et finalement Pierre as-tu vraiment eu des temps faibles cette saison ?

Pierre14 septembre 2011, 20:42

On a toujours des temps faibles, Karl, il suffit de ne plus courir alors, se reposer un peu, et s’entraîner à nouveau régulièrement avec en point de mire des objectifs nouveaux.

Commentaire 
Auteur    Site web 
Concentre toi, entre le code 4888  
précédé du chiffre six 

diapo

Toutes les photos
(cliquez sur les vignettes pour les visualiser)

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette

NOS SPONSORS & NOS PARTENAIRES...

Photo4
L’équipementier textile des cyclistes

www.bioracer.com


Photo5
Restaurant gastronomique la Bastille Grenoble

www.restaurant-grenoble-gras.com


Photo6
L'expert des cuisines professionnelles

www.groupegif.com


Photo7
La passion du froid et de la climatisation

www.refrigeration-equipement-service.fr


Photo8
Spécialisé dans le Conseil, l’Audit et la Formation en Santé et Sécurité au travail

www.2s-ergo.com


Photo9
Le spécialiste du sciage et tronçonnage en conception et distribution

www.coup-indus.fr


Photo10
La petite Nice de l'agglomération grenobloise

www.ville-latronche.fr


Photo11
Fabricant d'équipements et mobilier inox

www.sofinor.com



(:photo CELYSS.jpg non trouvée, cliquer pour envoyer:)
www.celyss.com


Photo13
La maitrise du froid professionnel et ménager

www.eberhardt.fr


Photo14
L’inox à la mesure de vos talents

www.tournus.com


Photo15
Les Authentiques de la cuisson

www.charvet.fr


Photo16
La marque des chefs

www.franstal.fr


Photo17
La cuisson de précision

www.mkn.eu

Photo18
Photo19


Photo20
La région Auvergne-Rhône-Alpes

www.auvergnerhonealpes.fr


Photo21

www.isere.fr


Photo22
Le Dauphiné Libéré, partenaire de nos organisations

www.ledauphine.com

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 11/09/11 par Franck P, mise à jour le 20/09/2011 14:11 par Pierre