Grand Prix de Voreppe

Par Franck P
Le 20/09/2015

  Cliquer ici pour partager par messagerie

Course Pass FFC en ligne organisée par l'UC Voiron et disputée sur un vire-vire de 1,1 km dans la ZA de Centralp.

TVS représenté par Patrick et Benoit (+ Antoine sous l'égide de l'UC Voiron).

Photo1

Un deuxième podium en deux semaines pour Patrick.


En résumé

En catégorie pass 1, 2, 3, 4, avec une cinquantaine de coureurs en lice, les tentatives d'échappée ont toutes échouées. Au moment de l'emballage final, Patrick, censé lancer le sprint pour Benoît, se fait un peu surprendre par un lancement du sprint de loin. Un peu enfermé et pris de crampes, il parvient tout de même à remonter à la 2ème place. Benoît se classe 17ème (et 4e des pass 3/4).
Sur la course des minimes, Antoine se classe 9ème d'un peloton d'une trentaine d'unités.



Les commentaires de Patrick :

C'est Antoine à Aoste qui m'a parlé de cette course organisée par son club. Un vire-vire comme on en faisait plein en FFC quand j'étais jeune... Et puis une course avec plus de 50 gars au départ ça ne se refuse pas. Et puis une course avec Benoit sur notre terrain, celui des routiers-sprinteurs, cela n'arrive pas si souvent !
A l'échauffement je propose à Benoit de lui lancer le sprint. Je lui précise aussi que je n'ai pas l'habitude, la seule fois ou j'ai voulu le faire j'avais démarré trop tard.
La course se passe comme ce genre de course se passe, dans le paquet tu crois que les gens n'avancent pas, mais une fois seul devant tu ne comprends pas comment le paquet revient aussi facilement sur toi... En fait pour un sprinteur le plus raisonnable est d'attendre l'arrivée car il y a de fortes chances que cela se termine au sprint. Mais bon, il faut bien passer le temps, et dès l'attaque du second tour j'attaque pour faire un tour de mise en jambes seul devant. Ça met en jambe et ça calme aussi. Pour résumer en vitesse, GoldenCheetah me dit que je vais faire 7 attaques (>900w). A un moment échappé à 7 je pense que cela peut aller loin, mais non. Puis un groupe sort et prend 30s d'avance. Je pense que c'est cuit car 2 grosses équipes (Voiron et St Clair) contrôlent derrière. Mais non, 2 gars craquent devant et le paquet se remet à rouler et rentre. Ce sera donc une arrivée au sprint.
Avec Benoit on se met en place, on remonte devant dans l'avant dernier tour, tout va bien. A l'attaque du dernier tour, je me fais un peu enfermer, je ne m'affole pas. Avant l'avant dernier virage je me repositionne comme il faut. Avec du recul c'est là, avant ce virage, à 750m de la ligne que j'aurais du mettre plein gaz pour faire en tête la ligne droite jusqu'au dernier virage et le laisser finir les 200m de la dernière ligne droite. Mais je choisis d'attendre encore un peu. Erreur, en sortie de virage je suis à nouveau enfermé. Le temps de trouver une ouverture (c'est la que je perds Benoit ?) on est presque au dernier virage et le sprint est déjà lancé par le futur vainqueur. Je vire en 4 ou 5ème position et je mets plein gaz, mais la reprise n'est pas au niveau attendue, les jambes se bloquent un peu... Du coup je reste sur un petit braquet pour terminer assis en tournant les jambes aussi bien que possible (115tr/mn) . J'arrive tant bien que mal à remonter en seconde position.
Bref une bonne course où j'ai un peu tout loupé... Benoit parfaitement dans son élément a été très actif durant toute la course. Lors d'une de ses tentatives d'échappée le peloton en poursuite s'est scindé en 2. J'ai tout bien vu, j’étais dans dans le second paquet !
Désolé Benoit de n'avoir pas pu faire ce que je t'avais promis. Je ferai mieux la prochaine fois.
Merci à Gianni d'être venu nous encourager !

Photo2

Patrick et Benoît ont animé la course.



Les commentaires de Benoît :

Cette course est l'occasion de courir en FFC pour voir le niveau, certes sur un parcours plat mais avec une distance inhabituelle de 70km pour le 3eme caté que je suis... Bref, un beau moyen de se tester. C'est surtout l'opportunité de courir ENFIN avec notre "lieutenant" expérimenté "Chacha", et se fût un grand plaisir !!!
Pour le reste Patrick a bien résumé la course. Un vire-vire digne de ce nom avec un démarrage par une belle gamelle d'un coureur de Voiron, heureusement sans gravité, qui nous met tout de suite dans "le bain" et des attaques incessantes qui rendent la course difficile à lire. Patrick a des fourmis dans les jambes et ne tient pas en place au risque d'y laisser du jus qui lui a sans doute coûté la victoire...
Moi, plutôt inquiet sur ma forme par rapport à la distance avec une moyenne qui risque d'être élevée, je suis surtout dans l'observation en tentant quelques attaques "explosives" bien placées, en vain...
Lorsque le peloton se regroupe à 5 tours de l'arrivée, je sens, à mon grand étonnement, que les jambes sont là, prêtes à en découdre au sprint. J'informe alors Patrick que je suis toujours là et je me cale alors dans la roue de Patrick, placés dans les 3 premiers du peloton. Quel plaisir de se faufiler dans le peloton derrière "une mobylette"!!!
A l'approche du dernier tour, çà frotte un peu, je me fais chahuter dans la roue de Patrick mais je me bats pour garder la roue. Nous entamons alors le dernier tour tous les 2 en tête du peloton.
Aux 500 mètres, je sens Patrick hésitant, sans doute pas à l'aise pour emmener un coéquipier et un peloton en même temps aussi loin de l'arrivée et moi je suis aussi partagé entre rester dans la roue de Patrick ou me mettre légèrement en retrait de quelques places... (après réflexion, nous aurions dû faire ce sprint au feeling individuellement). Dans l'avant dernier virage, on se fait serrer et on perd quelques places. Puis dans le dernier, je me fais tasser à l'intérieur pour finir presque arrêté (plus jeune, j'aurai pris le risque de jouer des coudes et des épaules...) Je ne vois plus Patrick, enfin si, sur la gauche en train de remonter à fond !!!
Je fais le sprint tranquille en remontant quelques places pour finir 17ème...
Une course sympa à faire à pratiquement 41 km/h de moyenne. Une beau retour en FFC où l'allure est plus régulière, moins par à-coups.
Un vrai plaisir de courir avec Patrick. Avec 2 coureurs TVS en plus, on aurait pu faire un truc sympa au sprint...
Merci à Gianni d'être venu nous encourager...



Les commentaires d'Antoine :

Retour en Minime FFC pour le grand prix de Voreppe organisé par mon club de l'UC Voiron. Mon objectif au départ était de faire une place au sprint pour ma dernière course en ligne de la saison. Après un échauffement assez bref suite à un petit ennui mécanique je me positionne en dossard 2 au départ. Mais seulement voilà, Gianni et Patricia sont venus...
Coup de pression supplémentaire.... Pour revenir à la course je pars pour 23 tours sur un circuit d'1 km. Le premier tour est assez rapide, quelques frottements, et un coéquipier Loan Boissy (UC Voiron) se prend en pleine face un terre-plein au milieu de la route. J'ai à peine le temps de me retourner pour me rendre compte qu'il n'y a que 6 gars derrière moi. En gros la moitié du peloton est cassé en deux et je me retrouve dans un premier groupe qui compose les meilleurs prétendants à la victoire. au dernier virage un coureur prend trop large et se prend le trottoir. 2ème chute en 1 tour. Les dégâts sont bien là car sur les cotés les ambulances le font bien voir. Les 5 tours suivants sont tranquilles , je place une attaque pour me tester et pour voir ce que ça fait d'être devant le peloton plutôt que dedans. Mais je me rends vite compte que les cuisses chauffent et je me relève quand le peloton revient sur moi. Je reste dans les roues et les "meilleurs du groupe" attaquent. Je ne suis pas et reste dans un second groupe que j'emmène un peu trop d'ailleurs.
L'écart se fait on entre dans les 2 derniers tours et le rythme s'accélère. J'ai les jambes alors je dois faire 5 au sprint. Mais je me fais serrer dans le dernier virage et malgré mon sprint à bloc je me classe 9ème. Je suis content, j'ai fait une belle course, un troisième TOP 10 de la saison.
Rendez-vous Dimanche prochain à Meyzieu pour le gentlemen des générations.
Merci à Patricia et Gianni d'être venus me voir à la course, ça m'a fait plaisir.


Alain21 septembre 2015, 07:58

Bravo à vous les tronchavélois qui étaient décidément représentés et bien voire très bien représentés... partout !!!

Pierre21 septembre 2015, 09:20

Il y'a une bouffée d'activité en ce moment à TVS, cela court de partout! On a presque du mal à assurer le commentaire minimal garanti après chaque épreuve. En tout cas, cela motive de vous voir rouler et d'assurer une belle course d'équipe: Patrick qui propose de mener le sprint à Benoit, ce n'est pas banal.

Franck C21 septembre 2015, 09:41

Bravo aux renards des vires vires, même à court d'entrainement Benoît est là dans le final, bon pour Patrick c'est inné frotter, gagner, monter sur le podium les 3 raisons qui l'animent au départ d'une course.
Bravo Antoine car ce circuit certes tout plat, est compliqué à gérer avec les chutes et les attaques incessantes. Le métier rentre.

Antoine21 septembre 2015, 18:54

Merci Franck....
Bravo à TVS,
à mon club qui a fait une super organisation

Franck P21 septembre 2015, 19:51

Chouette résumé Antoine. En revanche le gentleman des générations est annulé !

VincentP21 septembre 2015, 19:57

Encore un beau résultat pour le furieux des pelotons ;-)
Belle course aussi pour les Lorigeons... le Benoit est encore incisif ; la saison prochaine va être animée en 3. Vivement!

Laurent21 septembre 2015, 20:08

Bravo à vous! Y'a pas à dire l'expérience paie! Sinon, seulement 3km de la maison, je serais bien volontiers venu vous encourager, mais j'avais un autre lascar de tronchavélois à suivre à suivre à près de 45 à l'heure de moyenne...

ZAZA ERIC21 septembre 2015, 20:28

Bravo Antoine Bien battu , c'est le plus important , donner tout son possible et faire honneur au maillot.
Même si celui de l'UC Voiron !!
lol
Encore bravo.

Patrick21 septembre 2015, 21:05

Ce n'est pas facile le métier de lanceur de sprint... Mes automatismes de vieux sprinteur solitaire me bloquent, et à chaque fois finalement c'est un sprint que je fais... En fait autant je sais m'en sortir pas trop mal dans des sprints mal engagés, autant en tant que lanceur je ne sais pas réagir comme il faut si cela coince un peu. C'est l’imminence de la ligne qui fait que je tente n'importe quoi pour passer. Et puis je n'avais pas assez confiance dans mes jambes, un sprint mollement lancé de trop loin c'est un piège pour le sprinteur car cela va déborder de tous les cotés.
Je m'en veux un peu, mais Benoit ce n'est que partie remise ! Avec tes qualités de sprinteur bien emmené tu peux gagner quelque soit la catégorie (pour gagner en 3 au sprint tu n'as besoin de personne)

VincentP21 septembre 2015, 21:12

Il ne me reste plus qu'a essayer de développer un peu plus qu'une huitre asthmatique au sprint et je peux te servir de poisson pilote l'an prochain. Va aussi falloir que j'apprenne à frotter un peu.

Antoine21 septembre 2015, 21:14

Dommage pour la gentlemen de Meyzieu, les Lorigeon avaient la forme...

VincentP21 septembre 2015, 22:05

Venez à la Bièvre ;-) Il va y avoir du TVS au metre carré

Patrick21 septembre 2015, 22:18

C'est pas un peu ingrat comme effort la Bièvre ?
Y a de la descente ? Du virage ?

VincentP22 septembre 2015, 08:32

La bière? Moi je la descends sans effort! Géographiquement, la Bièvre, j'appelle ça le Mordor. Allez y en hiver, vous comprendrez.
Pour les parcours, je vais essayer de faire une reco cette semaine.
Le chrono est plat de chez plat avec 2 virages à 90°, le reste c'est effectivement du bourinage sur 5km.
La grimpée est une succession de marches d'escalier avec de bon pourcentages. C'est surtout ça qu'il faut que j'ailles repérer. A mon avis si tu te fais poser au démarrage, tu te prends du temps aussi sur le plat car il y aura quand même l'effet peloton sur le plat.

Jules22 septembre 2015, 19:31

Bravo TVS

Benoit23 septembre 2015, 23:03

Patrick, tu as raison. C'est compliqué d'emmener un équipier au sprint lorsqu'on a les qualités pour le gagner. Je te remercie d'avoir essayer sans finalement être trop pénalisé à l'arrivée avec une belle 2ème place, du coup. Je crois surtout que tes attaques répétitives ont entamé ta fraicheur et t'ont coûté la victoire finale, mais au moins tu auras tout essayé.
Pour ma part, je suis satisfait d'avoir bien résisté sur la distance et de retrouver une bonne "giclette" lors de mes attaques, sans doute grâce à ma perte de poids....

Commentaire 
Auteur    Site web 
Concentre toi, entre le code 4720  
précédé du chiffre six 

diapo

Toutes les photos
(Dont certaines issues de la page Facebook de l'EC St-Clair de la Tour)
(Cliquez sur les vignettes pour les visualiser)

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette

NOS SPONSORS & NOS PARTENAIRES...

Photo4
L’équipementier textile des cyclistes

www.bioracer.com


Photo5
Restaurant gastronomique la Bastille Grenoble

www.restaurant-grenoble-gras.com


Photo6
L'expert des cuisines professionnelles

www.groupegif.com


Photo7
La passion du froid et de la climatisation

www.refrigeration-equipement-service.fr


Photo8
Spécialisé dans le Conseil, l’Audit et la Formation en Santé et Sécurité au travail

www.2s-ergo.com


Photo9
Le spécialiste du sciage et tronçonnage en conception et distribution

www.coup-indus.fr


Photo10
La petite Nice de l'agglomération grenobloise

www.ville-latronche.fr


Photo11
Fabricant d'équipements et mobilier inox

www.sofinor.com



(:photo CELYSS.jpg non trouvée, cliquer pour envoyer:)
www.celyss.com


Photo13
La maitrise du froid professionnel et ménager

www.eberhardt.fr


Photo14
L’inox à la mesure de vos talents

www.tournus.com


Photo15
Les Authentiques de la cuisson

www.charvet.fr


Photo16
La marque des chefs

www.franstal.fr


Photo17
La cuisson de précision

www.mkn.eu

Photo18
Photo19


Photo20
La région Auvergne-Rhône-Alpes

www.auvergnerhonealpes.fr


Photo21

www.isere.fr


Photo22
Le Dauphiné Libéré, partenaire de nos organisations

www.ledauphine.com

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 20/09/15 par Franck P, mise à jour le 23/09/2015 23:03 par Benoit