Triptyque du Fontanil 2017

Par VincentP
Le 22/05/2017

Cliquer ici pour partager cette page par messagerie

TVS représenté par :

  • Eric, Radu et Gianni en catégorie GS
  • Vincent et Yannick en 3ème caté
  • Damien en 2ème caté
  • Pierre et Didier en 1ère caté
  • Jules en cadets


En résumé : La traditionnelle course du Fontanil aura mobilisé les TVS cette année encore, même si l'armada n'était pour une fois pas au complet. De beau résultats malgré tout avec une seconde place au général pour jules, une seconde place également pour Vincent, une 3ème marche pour Damien. Didier accroche pour la deuxième année consécutive la gagne sur le vire vire de l'après midi.

Photo1

L'article du Dauphiné Libéré (cliquez pour le voir en plus grand)


Les commentaires de Vincent

Décidément, je ne comprends toujours rien au vélo. Nonobstant le fait que je suis une grosse quiche en stratégie et un piètre coureur, j'ai encore beaucoup de mal à comprendre la recette de la forme (je parle bien de la caisse et pas de rondeurs, parce que pour ça, je sais faire…). Et contre toute attente, j'avais la caisse…

7h, le réveil sonne… pwoouuuuaa, pas envie. J'hésite à me remettre sous la couette de longues minutes, assis sur le bord du lit avec 2 cure-dents pour tenir les paupières. Il est probable que le mariage de la frangine la veille n'ai pas aidé. Bref! 8h je me décide à décoller. Je fais 4 bornes et je réalise que j'ai oublié le compteur… demi-tour. Ah!! Le compteur n'est pas chargé! Ça commence bien cette affaire. J'arrive à l'arrache à 9h aux dossards pour un départ à 9h30. Bon, 1/2h d'échauffement pour un prologue ; ça va être tendu du slip de faire des watts. Faut dire que j'ai la jambe feignante le matin.

De fait, le chrono sera poussif et surtout les trajectoires hasardeuses. J'obtiens quand même la seconde place derrière Dorine Granade qui est venue courir avec les 3 cette année. Ça va être chaud, c'est qu'elle a l'air d'avoir déjà du métier et de la ressource (de fait, elle en a !)

Arrive le moment tant redouté de la grimpée de cette saloperie à 10% sur 6 bornes… Les jambes semblent complètement réveillées et les allergies que j'ai habituellement sur le triptyque semblent plutôt calmes.
J'attaque la pente en tête de groupe. Cette année, j'ai un peu l'impression de faire figure d'épouvantail car aucun gros costaud n'est encore en 3 cette année.
Les cadets posent la première mine dès le cimetière passé. Je décide de suivre et de voir… 350-380W. Ils ne vont pas aller loin à ce train. Moi non plus d'ailleurs, je temporise et laisse 2-3 passer et continuer ce tempo, je recule sans décrocher ; le rythme me convient, on est sur les sensations d'un test à l'effort. Je laisse le cerveau sur le bord de la route et commence la lente descente aux enfers que représente ce genre de course…
Au bout de 2 bornes on a déjà bien trié. On se retrouve à 5-6 et j'ai toujours Dorine dans ma roue. Ça va être chaud… Je décide de passer en tête d'imprimer mon tempo. J'entends que derrière ça commence à jouer du braquet plusieurs fois par minute. Soit il y a soucis mécanique, soit ça commence à chercher de l'air en essayer de passer en force. C'est pas le moment de faiblir.
Je prends toutes les épingles par l'intérieur, le cul vissé sur la selle en conservant ma fréquence de pédalage élevée habituelle pour voir qui commence à prendre les extérieurs pour encaisser. Je vois bien que ça fait vraiment très mal à tout le monde derrière. J'encaisse plutôt bien, alors je continue ce petit jeu. À 1 km du replat nous ne sommes plus que 3 : un gars de Bourgoin, Eddy d'Alpin's et moi… et là je réalise que les efforts pour perdre 4 kilos cet hiver me font jouer la gagne.
Juste avant le replat nous ne sommes plus que 2 avec le gars de Bourgoin. On a repris les derniers de la 2ème caté au passage. Mon compère commence à monter progressivement en puissance pour me lâcher, je reste à coté… je serre les dents (quasi PMA pendant plus de 2min après 25min d'efforts à 110% FTP pour parler aux furieux du wattmètre). Et là on voit revenir le 4ème qui nous passe quasi au sprint!... La lucidité manquant, je me dit que je vais assurer la seconde place parce que mon collègue d'à coté a l'air plutôt bien et que si je me dévoile trop top, je vais coincer.
Dernier virage, j'envoie ce qu'il reste (600-700W…), mon adversaire n'arrive plus à se dresser sur les pédales. J'insiste et vois que le premier est complètement à l'arrêt… 3m… il aura manqué 3m pour que je le reprenne.
Mais que c'est bon, de jouer la gagne sur une grimpée en ligne !!! Que c'est bon de voir que ce travail pour gagner chaque centième de W/kg payer sur les grimpées.

Place à la course dans l'essoreuse à salades… Il va falloir la jouer fine, je suis premier avec mes deux 2èmes places, mais je n'ai pas beaucoup de points d'avance. Je resterai donc planqué.
Les Alpin's Wheel et Gières se chargent d'animer la course. Vu le comportement exemplaire de Dorine en course, c'est pas joué d'avance!! La course se passe comme ce genre de course se passe (Copyright Chaleat 2015)… Dans le paquet t'es bien, dès que tu mets le nez à la fenêtre tu comprends que sortir va être chaud. Je suis tout le temps marqué.
Dernier tour, je suis bien placé dans la roue de Dorine emmenée par un mec de Gières… Tout va bien.
Avant dernier virage, je me fais embarquer le guidon par un mec qui me coupe le virage. Je ne sais même pas comment je ne suis pas tombé. La course aura d'ailleurs été pas mal ponctuées par ce genre de choses cette année… Le cerveau rebranche à ce moment : la saison est encore longue et que j'ai envie de la faire sur un vélo et pas dans un lit, donc… je ne cherche pas à frotter pour remonter et fini au contact.
Dorine prend la seconde place au sprint!... c'est plié. Bravo à elle. Elle aura vraiment fait une très belle course, propre, aucune erreur!

Je finis donc second au général (grosse déception, car je l'aime vraiment cette course et que ça me ferai vraiment plaisir de la gagner un jour!) et… passe en 2ème catégorie au passage pour rejoindre Damien pour faire péter des mines avec lui. Il va maintenant falloir être encore plus fort. Je ne sais pas quelle marge de progression je possède encore, mais je commence à avoir trouvé au moins partiellement comment m’entraîner (merci Pierre…).

Photo2

Vincent a obtenu une belle 2ème place au général


Les commentaires d'Eric

Pour moi c'est une première , un saut dans l'inconnu .
Et pourtant j'ai coché cette journée car depuis longtemps, Benoit m'en parle comme la référence et franchement je ne pensais pas être capable d'y participer un jour.
Eh bien si, j'en fus !
Alors bien sûr j'arrive sans réelle ambition, comme d'habitude, du genre Pink Floyd sous diabolo Lexomil .
Enfin je me suis préparé comme j'ai pu, j'ai toujours les 5 kg de trop. La veille j'ai testé à l'arrache les prolongateurs sur le circuit et je n'ai pas vraiment de sensations.
Allez c'est parti pour la journée :

1 ) CLM
Prolongateurs donc, je me lance, je ne vois pas le circuit passé, j'arrive sur la ligne j'en ai encore plein les jambes.
A priori moins de 4 mn ce qui est déjà pas mal pour moi.
En fait surprise, 3ème temps, je pulvérise à l'aise de 2 secondes mon copain Gianni .
Bon ben cool, ça démarre bien.
Ça va pas durer.

2 ) CEL Mont St Martin
Une Horritude !
Là, franchement, c'est tout sauf du plaisir .
Heureusement un gars trop Sympa du SGAC me fait la roue devant, je la quitte pas des yeux, il m'attend et m'encourage, c'est sœur Thérèsa en homme et sur un vélo, un miracle quoi.
Il m'emmène jusqu'en haut je le remercie vivement.
Je bats mon record de la montée de 2 mn.
Bon je prends 1 point dans les dents.
Vu mon surpoids et ma forme en montée c'est nul mais ça aurait pu être bien pire.

3 ) Course en ligne
Au départ je suis 5ème du général , qui l'eut cru lustucru ?
La course se passe plutôt tranquille, ça se regarde, ça se renifle, ça accélère puis ça ralentit, moi je bouge pas de la 3ème place et je mets pas un coup de pédale de trop.
Je suis super concentré histoire de pas en laisser partir un, tellement concentré que je vois pas Laurence et mes enfants qui sont venus me soutenir !
Mince j'étais pas coiffé !!
A noter, Gianni qui voulait me filer un coup de main devant, qui remonte et fait 200 m avant de rentrer à pied !
Crevaison des 2 pneus, le coquin, comment il veut se faire remarquer celui-là .
Enfin Merci mon Gianni c'est l'intention qui compte.
Le dernier tour se finit à fond les manettes, je remonte facile, dernier virage, troisième, et je me mets à bloc mais largement moins à bloc que tous les autres, comme observateur de mon propre sprint, le festival de Cannes, quoi, mais les stars c'est les autres.
Je me fais doubler et je finis je sais même pas combien .
Sprint nul archi nul, j'aurais mieux fait de me faire vomir le dernier tour, voire les 2 derniers. Ceux qui m'ont doublés sur la ligne n'y auraient peut-être pas été .
Bon enfin au final je sais pas Combien je finis ni sur la Course ni au classement général .

Conclusion : super super content de la journée, avec les copains du club et JuM qui était avec nous à midi.
Je suis en admiration devant Radu, quel grimpeur et quel bon gars !
Et tous les autres, vraiment, c'est trop cool, c'était une Top Journée.
Des gars passionnés, bon coursiers, qui ne se prennent pas au sérieux.
Et moi je suis là , au beau milieu, un rêve de gosse, qui fait son championnat du monde à lui .
Pour le reste , y'a du boulot Mais je vais bien finir par y arriver .
Merci à tous pour vos encouragements.

Photo3

Eric a souffert lors de la grimpée


Les commentaires de Gianni

Allez un petit commentaire vite fait.
Pour le chrono: mauvaises sensations. Je ne regarde pas mon compteur mais tout ce que je sais c'est que je suis à 185 pulses sur la ligne d'arrivée. Je fais 4ème, un peu déçu mais Zaza est juste devant moi, ça peut être sympa pour le vire-vire car je sais qu'il grimpe mieux que moi.
Pour le Mt St Martin je pars vite et je me cale de suite à 173 pulses, de toute façon je n'arrive pas à descendre en dessous (j'aurais du prendre mon mulet avec le 30 dents devant ...)
Tout le monde me rattrape et je finis dernier avec Raymond de Pontcharra qui a faillit se faire éjecter dans un lacet par une voiture qui montait et qui ne voulait pas attendre. C'est passé à 10 cm !! Ce serait peut-être bien que l'organisation coupe la montée durant l'heure de course ou du moins bloque les voitures avec une voiture balais. Je suppose qu'ils y ont pensé mais qu'avoir la permission de la mairie doit être difficile.
Donc je finis avec Raymond sans m'être mis dans le rouge.
Pour le vire-vire? ça part cool. Merci messieurs ! Je fais de la patinette au milieu du paquet. Les jambes sont moyennes donc au bout de cinq tours, et comme je vois le Zaza qui est un peu trop devant à mon goût, je me dis que quitte à sauter, autant bosser pour lui. Au départ du vire-vire j'étais juste derrière lui au classement général.Je remonte tout ce beau monde et je me mets juste derrière Laurent Glenaz et un autre SCALE qui emmènent. Zaza me vois et me laisse la place. Je l'emmène donc dans une folle virée de 300 mètres. Je sens ma roue arrière qui se dégonfle. Bon ben c'est mort, adieu braves gens. Je m'arrête et je vois la roue avant qui fait pareil. Je pense avoir trop tapé sur les bosses près de la voie ferrée.
Je regarde donc la course avec Biffin qui assure à l'arrière des 3ème caté pour sa première course et Vincent qui fait une belle course sauf à l'arrivée.
Je vois mon Zaza qui arrive et qui fait 9ème si je compte bien. Dommage.
Radu, quant à lui, finit avec Raymond et Pierre Clément un peu distancé mais en n'ayant rien lâché.
Jules, pour sa part, a fait quasiment toute la course avec les 3ème caté. Chapeau Juju !
Après : deuxième course avec un Damien qui assure.
Un Didier exceptionnel et un Pierrot qui joue le rôle d'équipier modèle pour enrayer le retour sur Didier malgré son classement au général.
Ah, j'oubliais un grand merci à Fracky, Directeur sportif et aux supporters et supportrices venus nous encourager.
Vivement l'année prochaine !

Photo4

Gianni à l'arrivée au Mont St-Martin


Les commentaires de Damien

Enfin le championnat national des Ufolep 38 est arrivé! Je l attendais avec impatience pour venger ma session 2016 ratée de peu à cause d un déchaussage au sprint final.
C'est hyper motivé que je m y rends donc, accompagné cette année d un super Colnago de CLM prêté gentiment par Franck C. Merci encore à lui.
Je m'élance donc sur le circuit, ça répond bien et ça va vite, ce v"lo est génial !
Je regarde les watts(et oui, j avais un capteur!) et j oscille entre 350 et 450 w à peu près, bref je suis à bloc, j'ai mal mais c'est normal sur de l'ultra court comme ça.
Je boucle le chrono à 5 secondes de Julien d Alpins Wheel qui gagne cette épreuve.
Lors de l appel pour la grimpée je ne suis pourtant pas classé dans les 8 premiers. Je me dis que les autres ont sacrément du tous envoyer ! Julien en touche 2 mots à Loic Angot et en effet il y avait une erreur de chrono. Je fais le 3ème temps (j'aurais jamais imaginé claquer un temps un jour sur un chrono ! Comme quoi, le vélo de CLM...)

Bref, maintenant place à la grimpée. Oh mais quelle horreur ce truc ! J'en avais des souvenirs de douleur mais, là, c'est du sadomasochisme !
Je pars devant comme d'hab' et je me prends à regarder les watts (mdr) et je vois du 350/400 s'afficher. Oups ça va pas passer, là !
Le premier coureur commence à me lâcher je me retrouve avec deux autres gars. Mais ça monte vraiment fort, je trouve, je suis à l'agonie totale et je me demande comment je vais tenir encore 20 minutes comme ça. C'est trop pour moi, je me fais lâcher par les 2 gars et je prends un coup au moral pour le classement général. Je me retourne et putain, il y en a un autre à mes trousses ! Si je perds encore une place c est mort pour le général. Alors je tiens je sais pas comment mais je tiens vers 300w avec une douleur aux jambes pas permis.
Je me fais souvent mal sur un vélo mais la j'en étais à un point de débilité complète.
Bref, le gars à mes trousses n'arrive jamais à boucher les 20 mètres qui nous séparent.
Je remets le gros plateau au replat du haut et finis à l arrachée au bord de la crise cardiaque sur la ligne. J'ai réussi, je fini 4 à la grimpée !

Place au vire-vire.
C'est simple, je suis 3e au classement alors je ne bouge pas une oreille et je suce les bonnes roues ! Pierre, avant le départ, me propose de m'amener pour le sprint s'il n est pas échappé. Sympa de sa part.
Au départ, comme prévu, Didier se fait la malle en emmenant deux gars avec lui. Les premiers tours sont très rapidement effectués mais les échappés sont sacrément costauds ! Quelques uns tentent de sortir en vain jusqu'à ce que ça se calme à mi-course ou Pierre a fait un super boulot à l'avant pour gérer les écarts peloton/échappés.
Je reste en permanence au mieux placé pour ne pas subir trop violemment les a-coups.
Arrive le dernier tour : là, c'est simple, il faut décrocher le cerveau et y aller à fond ! Ça roule à bloc, j essaye de trouver la roue de pierre pour me placer derrière, mais je ne le trouve pas (le pauvre vient de crever dans le dernier rond-point). Tant pis, je me rabats sur Julien Marletaz qui joue la victoire au général. Arrive le dernier virage ça frotte dans tout les sens... le 2ème du peloton fait toucher sa pédale et envoie Laurent Derain sur l'îlot central (la classe, j étais à côté de la machine Laurent Derain au sprint !) du coup légère perte de vitesse, je sprinte comme je peux et finis 4ème en 2 eme caté. Presque inespéré pour moi.
Super content de ma gestion, et je monte sur la boîte au Triptyque. J'adhère totalement!
Un grand merci à la famille venue en force nous encourager et aux Bescond/Chevignon impériaux sur les bords de routes ! Franck C ne devait plus avoir beaucoup de voix à la fin de la journée.
Merci aussi au Ffontanil pour cette belle organisation. RDV en 2018.

Photo5

Damien a bataillé pour signer un top 5 sur la grimpée


steph de Panam23 mai 2017, 11:15

bravo Vincent

JuP23 mai 2017, 14:51

Bravo Vincent et super récit. :)
A bientot sur les courses alors ! :)

Radu23 mai 2017, 16:19

Vincent, c'est une très belle 2e place, tu n'as pas à être déçu, on retiendra aussi que c'est une féminine qui t'a chipé la première place au prologue ! Toutes mes félicitations à Dorine.

VincentP23 mai 2017, 16:38

Oui elle a très bien couru et elle a de la ressource. J'ai pas si mal forcé sur le chrono mais pas de manière optimale. J'ai toujours également de gros soucis de trajectoire sur les chronos techniques (merci de l'avoir souligné Stéphane ;) ). J'aimerais bien savoir la différence de chrono entre les deux, histoire de savoir si j'avais une chance ou si elle m'a atomisé.
Sur la course en ligne, on aurait dit Patrick tellement elle naviguait bien. Elle une sacré giclette pour prendre la seconde place ! Je suis juste déçu de ne pas avoir pu jouer le sprint (j'ai 3 gosses et un métier... le Lundi j'ai envie de me lever en bonne santé), déçu de ne pas avoir attaqué plus tôt sur le sprint de la grimpée...

Mais on peut refaire la course 100 fois.... ça ne sert pas à grand chose. J'en retire chaque fois une nouvelle expérience et si ce n'est pas encore parfait, j'ai déjà nettement plus de niaque qu'il y a 2 ans et nettement plus confiance en moi en course (j'ai aussi un plus gros moteur, ce qui aide pas mal). Il y a 2 ans, j'avais le niveau pour jouer avec les meilleurs sur la grimpée, et j'étais 8ème juste parce que je me faisais déborder au départ. Il y a 2 ans, je lâchais le peloton à 1 tour de l'arrivée sur le vire-vire tellement je m'étais échiné à combler les trous que je laissais en virage... Aujourd'hui j'ai presque passé un moment reposant avec de longs moments de pur plaisir. J'ai encore beaucoup de mal à insister suffisamment sur une attaque sans me dire que je vais partir en confettis avant les autres. Chaque fin de course, j'ai les mêmes témoignages qui me disent que si j'avais forcé 1 min de plus ça explosait de partout et que beaucoup étaient à la rupture... et chaque fois, je rebranche le cerveau trop tôt. Je réfléchis souvent trop...

La suite se jouera en 2ème caté! Ca ne sera pas de tout repos. Mais je vais parfois rouler avec les cakes du club... et ça ça va faire progresser encore un peu, je n'en doute pas.

loic23 mai 2017, 18:28

Tu as fais une tres belle course merci d'être venu

loic23 mai 2017, 18:31

Le bon samaritain c'est Jérôme Germain, président de St-Genix Aoste

Zaza Eric 23 mai 2017, 18:49

Hello Loïc
Oui exact c'est exactement ça. Ah bah je savais pas, trop belle mentalité.
Et merci à toi et à ton club, on s'est éclatés car vous avez tout fait pour ça.
Mille mercis encore.
À refaire assurément... sans sprint !

Franck P24 mai 2017, 00:24

Bravo à vous tous, vous avez tous payé de votre personne pour obtenir de beaux résultats. Bien joué Vincent, Damien et Jules pour leurs podiums respectifs.
Mes excuses à Zaza pour avoir douté de son attitude sur le course en ligne. Je pensais que tu avais tiré tout le peloton, et je lis que ce n'est pas le cas. Tu as sans doute laissé trop de jus à vouloir contrôler toutes les tentatives d'échappées mais, ça aussi, avec le temps, tu apprendras à laisser un peu plus faire les autres.
Bravo, donc, et heureux de voir que tout le monde a pris du plaisir sur cette belle épreuve.
Merci aussi à ceux qui font l'effort de nous livrer ces récits qui alimentent notre site !

Serge24 mai 2017, 10:43

Bravo à tous pour vos courses, podiums et vos super récits!
Féliciations et bien mérité, Vincent, pour ta montée en 2.

Franck C26 mai 2017, 08:24

Bravo à tous, super content d'avoir pu partager ce moment avec vous. Vivement l'année prochaine. Une belle équipe se dessine en 2 Si nous avons la chance de courir avec les 1 ça devrait ronfler en 2018

Patrick29 mai 2017, 22:07

J'ai des fourmis dans les jambes quand je vous lis...

Alain29 mai 2017, 22:32

Que c'est plaisant de vous lire les uns et les autres ;-) Même réflexion que Patrick...et bravo à tous !!!

Commentaire 
Avertissement : tout commentaire portant atteinte à une personne, une association ou une fédération sera effacé
Auteur    Site web 
Entrez le résultat
de 
1000 + 527 

diapo

Les photos, notamment celles d'Elise Glennaz
(Cliquez sur les vignettes pour les visualiser)

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette

NOS SPONSORS & NOS PARTENAIRES...

Photo7
L’équipementier textile des cyclistes

www.bioracer.com


Photo8
Restaurant gastronomique la Bastille Grenoble

www.restaurant-grenoble-gras.com


Photo9
L'expert des cuisines professionnelles

www.groupegif.com


Photo10
La passion du froid et de la climatisation

www.refrigeration-equipement-service.fr


Photo11
La petite Nice de l'agglomération grenobloise

www.ville-latronche.fr


Photo12
Fabricant d'équipements et mobilier inox

www.sofinor.com


Photo13
La maitrise du froid professionnel et ménager

www.eberhardt.fr


Photo14
L’inox à la mesure de vos talents

www.tournus.com


Photo15
Les Authentiques de la cuisson

www.charvet.fr


Photo16
La marque des chefs

www.franstal.fr


Photo17
La cuisson de précision

www.mkn.eu

Photo18
Photo19


Photo20
La région Auvergne-Rhône-Alpes

www.auvergnerhonealpes.fr


Photo21

www.isere.fr


Photo22
Le Dauphiné Libéré, partenaire de nos organisations

www.ledauphine.com

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 22/05/17 par VincentP, mise à jour le 29/05/2017 22:32 par Alain