CLM Chanaz-Yenne

Par Franck P
Le 21/04/2018

Cliquer ici pour partager cette page par messagerie

Contre-la-montre individuel + Gentleman FSGT de 13 km organisée par l'UC Cognin.

TVS représenté par 5coureurs. Voici les résultats :

3eme cat / FSGT4 : Bastien 3ème et 42ème scratch
2ème cat / FSGT3 : Vincent 1er et et 25ème scratch
1ère cat / FSGT2 : Laurent J 2ème et 7ème scratch / Serge 3ème et 17ème scratch
FSGT1 / FFC / FFTri : Stéphane 5ème et 5ème scratch

En gentleman, Serge l'emporte dans sa catégorie d'âge, associé à Joël Divay et 7éme au scratch.

VOIR LES RESULTATS INDIVIDUELS

VOIR LES RESULTATS GENTLEMAN

Photo1

Grosse participation comme c'est désormais la tradition sur ce CLM de Chanaz. L'UC Cognin faisant depuis 2 ans carton plein. 138 classés sur l'individuel s'élancent donc sur ce parcours plat à tendance ondulatoire dans de très bonnes conditions pour la vitesse : température chaude et vent de travers plutôt favorable sur les 2 dernières lignes droites.

Merci de laisser votre compte-rendu de course en commentaire

Didier BESCOND23 avril 2018, 07:24

Bravo à nos TVS!
DB

Stephane JOUFFROY23 avril 2018, 17:42

Et c'est parti pour le 3ème CLM de la saison, cela se passe au départ de Chanaz, direction Yenne. C'est un parcours de 12,6km avec au menu :
- amuse bouche : 1,2km de montée
- entrée : 1,5km de descente
- plat : 8,4km de route plate/vallonnée avec une succession de courbe, bosselettes, dos d'âne.
- dessert : 1,5km de ligne droite interminable à destination de Yenne
Le tout était servie avec une chaleur estivale que l'on découvrait tous en course pour la première fois.
J'ai comme Laurent étudié la liste des participants. C'est comme en F1 avec une une ligue fermée, on arrive toujours à se faire une petite idée de son classement. On perd ou on gagne rarement 4s/km d'un WE à l'autre ! C'est un peu les chaises musicales, les absents (Magnier, Cassini, Ledac, Marletaz, Ytournel) sont remplacés par des coureurs connus au palmarès étoffé (Menini, Runstadler, Derain) et puis il y a les costauds qui sont là depuis le début de la saison (Novel, Jossic, Christin, secondo).
Je pars à 13:14, le vent va de nul à légèrement favorable selon les portions du circuit. A 5' du départ, je m'aperçois que le concurrent derrière moi est Fabien Secondo ! Il est 5s plus rapide que moi au km, donc sur 12,6km il devrait me prendre 63s. Avec 1' d'écart au départ, je devrais sentir le vent du boulet dans les 500 derniers mètres OU avant :). A moi de faire mentir les chiffres.
Je mets par trop dans la bosse, soit environ XXX watts, je déroule dans la descente et ensuite c'est un exercice au seuil à XXX watts.
Je passe la ligne en 16:12, Secondo la passe 1s après, il m'a repris 61s sur les 63 prévues ! C'est malheureusement mathématiques. Tout comme notre seconde/km avec laurent depuis le début de saison.
Je termine finalement 4ème, enfin 5ème au scratch car il y a 2 3ème. Finalement 2 invités surprises : Delphis (vainqueur à Paladru, inscription de dernière minute) et Tressere (vent favorable ?).
On tachera de faier mieux la prochaine fois, si on peut.
Bonne route à tous et vive le CLM.
Un chiffre quand même : je pesais 60,5kg au départ à Chanaz !

Radu23 avril 2018, 21:49

Stéphane, tu es bien trop léger pour faire du CLM, mise plutôt sur les grimpées !

VincentP23 avril 2018, 21:51

Comme tout bon cycliste qui se respecte, je n'ai pas de jambes, suis en surpoids perpétuel et ai un déficit de puissance sans commune mesure (et puis aussi, j'ai pas de jambes… ah mais ça je l'ai déjà dit).
Bon, sans blaguer, la préparation hivernal a quand même été sous optimale. Commencer par se mettre une pelle avec son vélo de chrono à 45km/h et y laisser une clavicule avec opération sous AG, y'a mieux. A peine la forme de nouveau sur les bons rails, ma frangine décide de me laisser en cadeau de Noel la grippe, la vraie qui dégénère en bronchite. Puis un gros trou d'air il y a 3 semaines achèvent de me laisser perplexe sur mon état de forme. L'envie de courir n'est pas là non plus cette année. Une forte envie de sortie plaisir en montagne qui d'habitude m'abandonne dès la saison lancée reste cette année tenace.

En bref, c'est avec peu de motivation que je vais à Chanaz Samedi. J'ai quand même fait ce qu'il faut pour arriver pas trop abimé et le plaisir sur le vélo est depuis 2 semaines de nouveau au rendez vous. A défaut d'intensité, j'ai borné tout ce que j'ai pu. Quelques sorties sur le vélo de contre la montre ont confirmé mes expectations : je roule au moins aussi vite que l'an dernier et il manque pas mal d'entrainement sur le vélo de CLM. J'ai passé tout l'hiver à revivre la chute à la moindre secousse sur le prolongateur. Du coup, je suis pas mal en souplesse, mais une fois le moteur en surrégime, ça craque de tous les côtés et je peine à rester en place "confortablement". Cette grosse tête a du mal à rester en place et il va vraiment falloir que je trouve une solution pour voir la route au travers de mes carreaux sans être obligé de la relever. Mais bon comme dit Stéphane, "l'aéro c'est pour les faibles, quand tu chies du 400W t'as pas besoin d'être aéro"... J'ai un gros problème : je suis loin de chier du 400W.
Comme l'a dit également Stéphane (quelle star ce mec!), en CLM tout se calcule, se jauge, s'évalue avec plus ou moins de précision et le résultat est rarement surprenant quand on maitrise l'exercice un minimum. Au vu du tableau inscrit, je mise sur une entrée au 1/5ème comme l'an passé.

Je pars fort, très fort… trop fort? Je tergiverse sur le braquet au bout de 15s… hop 2kmh de paumé comme un crétin. Le genre d'erreur du début de saison impardonnable en CLM. Je m'arrache, et passe la bosse correctement. Je gère la suite sans anicroche et passe la ligne moins pulvérisé que je ne le devrais. Pas de regrets, la partition a été réalisée correctement avec peut-être un soupçon de trop de prudence : trop de repos ici ou là et surtout je passe de nouveau les dos d'ânes sur les poignées… la trouille de me gaufrer (je suis tombé déstabilisé par une bosse) ; mais je passe la ligne sans avoir explosé en vol. 17min29. Je prends donc ma grosse minute réglementaire dans les dents sur Laurent mais accroche la première place en 2ème catégorie et la 25 au scratch (soit les 1/5èmes…). Reste que pour toucher le podium de la 1ère il va falloir trouver 30s.

Bastien P23 avril 2018, 22:45

Jeudi matin, je suis provoqué sur Facebook par une copine de l'UC Cognin. Je n'ai pas prévu de faire Chanaz-Yenne parce que je ne vois pas l'interêt de courir pour terminer dans le milieu de classement, alors que je dois plutôt profiter du weekend pour bosser mon point faible, le foncier...Lors de ma sortie du midi, je me saigne pour prendre le Kom de la montée de Pragondran, en totale improvisation, ce qui me conforte dans l'idée de ne pas participer à ce CLM, car j'ai fait dans la semaine la pire préparation pour une telle épreuve : j'ai vidé les batteries ^^

Vendredi matin, le destin me provoque une fois de plus via une publication sur l’événement Facebook, me prévenant qu'il reste, après désistements, 3 places...comme je suis quand même joueur, je ne réfléchis pas et je m'inscris, à 13h03, dossard 3 donc. Je fais donc une sortie de roulotage vendredi après-midi pour tenter de décrasser les jambons, que je ressens plus comme des saucissons bien secs à ce moment là.

Samedi, après avoir bien gonflé les pneus, je pars vers 11h de Novalaise direction Chanaz, me disant que ça fera office de réveil musculaire. Arrivé sur place, je récupère mon dossard, en même temps que Jeannie Longo, cette dernière et son mari tentent de s'inscrire sous une licence, qu'ils n'ont pas, et promettent de la faxer dans la soirée, l'organisateur refuse et leur indique qu'ils seront inscrit sans licence, et donc ne joueront pas pour une récompense...Oui oui !! Il annonce à Jeannie Longo, madame Longo, au palmarès mondial long comme le bras, qu'elle ne peut pas prétendre à l'extraordinaire podium de Chanaz, son bouquet de pissenlits et sa bouteille de Villageoise...au moins je pourrais dire que j'ai rigolé avec une légende ! Bref.

Je croise Vincent, je fais connaissance avec Stéphane 5min, puis je m'échauffe les bouts de bois ! En revenant au départ il reste 5min avant mon Go ! Devant moi les 2 premiers, de l'UC Cognin, 2 anciens dont la carrure laisse à penser qu'ils apprécieraient sûrement déguster mes saucissons avec du pain et du fromage.

5...4...3...2...déclenchement Garmin...1...GO ! Je pars sans gros braquet et en cadence, je dois être à 110 tours/min, ce qui me fait vite monter en cardio mais sans brûler les cochonous. Passé cette petite montée faut passer direct en 5ème, le choc est brutal et je m'aperçois vite que j'ai laissé ma puissance dans Pragondran !

A partir de là, je me sens bien en cardio mais je souffre des jambes, jusqu'au bout. J'ai rattrapé et doublé les 2 maillots rouges en 6min et je finis donc sans point de mire. Point positif je ne me fais pas rattraper par Derain, parti 2min derrière moi, que j'aurais pu voir passer en coup de vent avec 1km de plus.

18min et des poussières pour 41.8km/h, à 9sec de la 1ère place de catégorie, c'est pas trop mal pour une préparation à la zob, et un vélo traditionnel avec des prolongateurs. Comme je suis devenu un vrai cycliste, je me dis que j'aurais pu gagner 30sec voire plus avec des si : si j'étais arrivé frais, si j'étais pas parti 3ème, si j'avais 15kgs de moins, si j'avais tout l'équipement de CLM etc... ^^

Ça fera un temps de référence pour l'année prochaine, l'objectif étant de revenir avec un vélo de CLM et de meilleurs jambes. Va falloir bosser, encore et encore.

Stephane jouffroy24 avril 2018, 20:09

Il est noter que Bastien bat le meilleur temps de franck de 7s avec un vélo équivalent mais avec une préparation « à la zob » et juste pour ca il mérite toute mon admiration.

Franck P25 avril 2018, 00:20

Ouais mais moi c'était il y a 12 ans, les vélos allaient moins vite (et en plus j'étais déjà plus vieux que Bastien aujourd'hui... et en plus j'avais bouffé une pizza pleine de fromage la veille). Et puis ta gueule Jouffroy, d'abord ! :))

Serge25 avril 2018, 21:19

Après la super semaine de stage à Roquebrune- sur- Argens (sorties, parcours, camping, temps et les APEROS!), j’enchaîne directement avec sur le CLM de Chanaz. Le déblocage du vendredi aura donc été fait sur le dernier et très joli parcours du stage, soit 80km avec un peu plus de 1100m de D+. Je ne m’attends donc pas à faire le chrono de l’année, bien au contraire. J’ai prévu de faire un long warm-up progressif, afin d’essayer de dérouiller la mécanique et de décrasser un peu entre le stage, la route du retour et celle pour se rendre à Chanaz. Au début les jambes sont dures, mais ce n’est pas du tout les mêmes sensations qu’à Aiton où j’avais mal aux jambes dès que je me mettais à I3. Je monte progressivement en intensité, et cela va de mieux en mieux, je croise et discute avec Laurent et Stéphane qui sont déjà fait leur chrono. Je sens que je manque tout de même de fraîcheur, normal mais je peux sortir des watt contrairement à Aiton. A 15h13, top départ, je monte la bosse prudemment, dans la descente, je suis gêné par une file de Jeeps et cela m’oblige à prendre quelques risques, mais bon, cela passe. Ensuite, je rattrape le coureur parti avant moi, je passe bien la petite bosse à la sortie de Lucey, ensuite cela descend, j’en profite pour regarder mon chrono, ce n’est pas mal, cela me booste et du coup, je me met à bloc pour donner ce que je peux sur les 2/3km de la fin, les jambes répondent bien. Finalement, je fais un temps de 17’04’’, 17/138 au scratch et un podium inattendu en FSGT2-UFOLEP1, et comme dirait Franck, je n’aurais pas parié un Kopeck. C’est l’effet Chartreuse …
Acte 2, comme je suis un peu maso, je fais aussi le gentleman. J’ai à peine le temps de revenir au départ, je mets mon dossard et c’est reparti pour 2iéme run en Gentlemen avec Joël à 16h21. C’est moi qui fait la bosse pour faire l’allure afin de ne pas exploser, mais bon là, j’ai mal aux jambes mais je sors une puissance correcte. Ensuite, c’est la descente ou j’en profite pour récupérer. Encore une fois, gêné dans la descente, mais cette fois par un bus. Le problème, c’est qu’à l’entrée de Lucey, le bus semble arrêté, on arrive plein pot et Joël décide de doubler le bus et lui repart aussi, une voiture arrive en face, le signaleur la bloque mais trop tard, je vois mon Joël qui touche le côté droit bus puis le côté gauche de la voiture, bing-bing mais il ne tombe pas, heureusement qu’il a eu un sang froid incroyable, moi je passe sans toucher et j’invective copieusement la conductrice du bus. On termine tout de même en 17’19’’, ce qui nous classe 7iéme sur 29 au scratch et 1er de la catégorie des -120. Pour la petite histoire, au départ on était classé 2iéme mais Eric Trouillet et JC Lemasson ont eu la sportivité de dire aux organisateurs qu’ils s’étaient trompés 1 minute.

Pierre26 avril 2018, 13:00

Quand TVS débarque sur un CLM, tout le monde ou presque fait un podium, c'est dire notre niveau de préparation dans cette discipline, et que l'on nous monte de catégorie en FSGT 73/74. A ce sujet, n'oublions pas de communiquer nos podiums obtenus hors Isère (pour ceux à catégories 2,3,4) au responsable Isère en UFOLEP qui centralise minutieusement les points de chacun, en l’occurrence Jean Pierre d'A. Si vous n'avez pas son adresse, me faire suivre. Et bravo à Bastien pour son premier podium.

Commentaire 
Avertissement : tout commentaire portant atteinte à une personne, une association ou une fédération sera effacé
Auteur    Site web 
Entrez le résultat
de 
1000 + 725 

diapo

Toutes les photos
(dont celles de Damien, de l'UC Cognin)
(Cliquez sur les vignettes pour les visualiser)

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette

NOS SPONSORS & NOS PARTENAIRES...

Photo3
L’équipementier textile des cyclistes

www.bioracer.com


Photo4
Restaurant gastronomique la Bastille Grenoble

www.restaurant-grenoble-gras.com


Photo5
L'expert des cuisines professionnelles

www.groupegif.com


Photo6
La passion du froid et de la climatisation

www.refrigeration-equipement-service.fr


Photo7
La petite Nice de l'agglomération grenobloise

www.ville-latronche.fr


Photo8
Fabricant d'équipements et mobilier inox

www.sofinor.com


Photo9
La maitrise du froid professionnel et ménager

www.eberhardt.fr


Photo10
L’inox à la mesure de vos talents

www.tournus.com


Photo11
Les Authentiques de la cuisson

www.charvet.fr


Photo12
La marque des chefs

www.franstal.fr


Photo13
La cuisson de précision

www.mkn.eu

Photo14
Photo15


Photo16
La région Auvergne-Rhône-Alpes

www.auvergnerhonealpes.fr


Photo17

www.isere.fr


Photo18
Le Dauphiné Libéré, partenaire de nos organisations

www.ledauphine.com

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 23/04/18 par Franck P, mise à jour le 28/04/2018 08:54 par Pierre