Initiation à la piste

Photo1

Un petit article pour partager mon expérience et, peut-être susciter l'envie d'essayer à votre tour.
Pour mon anniversaire, Véro a eu la brillante idée de m'offrir une séance d'initiation à la piste (que ne ferait-elle pas pour essayer de m'envoyer à l'hôpital ?).
Je ne pensais pas avoir un jour l'occasion de tester cette discipline, et je dois dire que cela m'a beaucoup plu.
Il faut dire que j'ai eu la chance de bénéficier des services d'un instructeur pour moi tout seul, et pas n'importe qui en l’occurrence puisque mon moniteur était un ancien champion de France de vitesse chez les jeunes (Florian Vernay, du club de Lyon Sport Evolution).
Quant au lieu, cela s'est passé sur le vélodrome du Parc de la Tête d'Or, à Lyon, structure dont j'ignorais jusqu'à l'existence avant ce cadeau (comme 95% des Lyonnais, paraît-il).

Première difficulté : s'habituer à la machine (vélo évidemment fourni par le club). Comme vous le savez sans doute, un vélo de piste n'a pas de freins et est équipé d'un pignon fixe, donc pas de changement de vitesse possible, et pas de roue libre, empêchant toute tentative de s'arrêter de pédaler. Je me suis d'ailleurs fait surprendre à une ou deux reprises, à l'issue d'un sprint, ayant l'habitude de couper net mon effort sitôt la ligne franchie... mais là, les jambes continuaient à tourner, qu'on le veuille ou non !

Pas évident non plus de chausser les cales quand les pédales tournent en permanence. Mais c'est comme tout, on s'habitue.

J'étais également un peu stressé à l'idée de ne pas pouvoir m'arrêter facilement, mais, là encore, on prend vite le coup : il suffit de pédaler de plus en plus doucement, quitte à volontairement retenir le mouvement, jusqu'à atteindre une vitesse suffisamment lente pour pouvoir s'accrocher à la balustrade, le long des parties plates du circuit.

L'autre difficulté, c'est évidemment la piste en elle-même. L'inclinaison dans les virages atteint 43° au plus fort de la pente et, la première fois qu'on passe au pied de ce "mur" dressé au-dessus de soi, on se dit qu'on ne montera jamais là-haut, que c'est un truc à se casser la gueule direct.
Finalement, j'y étais moins de 10 minutes après le début de la séance.
L'idée est d'abord de démarrer doucement, en restant à la corde, puis de prendre progressivement de la vitesse pour s'élever, d'abord au-dessus de la ligne noire, puis de la ligne bleue, pour finalement monter jusqu'à la balustrade. Une fois tout en haut, il est assez grisant de replonger jusqu'à la corde pour prendre de la vitesse.

La séance s'est terminée par plusieurs séries de sprints et de poursuites qui m'ont permis de mesurer tout le chemin qui resterait à parcourir pour devenir un vrai pistard. La vidéo ci-dessous vous permettra de le constater !
Quoiqu'il en soit, et malgré mon allure de bûcheron, cela m'a donné envie d'y retourner un jour. Pourquoi ne pas envisager d'y retourner à plusieurs membres du club, pour une séance collective ? Les dirigeants de Lyon Sprint Evolution ont en tous cas été vraiment très accueillant.

Un ami cycliste propose également d'aller faire une séance cet hiver sur la piste du vélodrome de Genève. Plus courte que celle de Lyon (seulement 166 mètres au lieu de 333 à Lyon), mais en bois, couverte et chauffée, avec l'inclinaison la plus forte d'Europe (jusqu'à 47°). De quoi bien s'amuser !

Si cela en intéresse certain au club, que ce soir pour une séance à Lyon ou à Genève, qu'ils se fassent connaître !

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette

Stephane 23 juillet 2018, 18:01

Franck, pour moi c’est quand tu veux, j’ai déjà une peu essaqyer et je trouve ca sur mais cool

Franck P23 juillet 2018, 18:53

Patrick aussi serait partant pour une séance entre copains avec des épreuves ludiques de type "course aux points", "course par élimination"...
Que ceux qui pourraient être intéressés se fassent connaître pour qu'on puisse l'organiser.
Je pense que ce sera jouable si on est moins de 10. Si on est plus, ça risque de devenir compliqué pour nous accueillir.

Benoit23 juillet 2018, 23:13

Excellente initiative!!!!
Moi aussi, je suis partant.

Bastien P24 juillet 2018, 10:49

Partant aussi

Radu27 juillet 2018, 11:08

+1

Serge27 juillet 2018, 12:17

C'est une expérience à faire, je vais essayer déjà de rouler sur piste, après les courses on verra

Commentaire 
Auteur    Site web 
Concentre toi, entre le code 3597  
précédé du chiffre six 

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 16/07/18 par Franck P, mise à jour le 27/07/2018 12:17 par Serge