Sortie course du samedi 22 septembre

Grimpée de Murianette

Par Franck P
Le 22/09/2018

  Cliquer ici pour partager par messagerie

Résultats :

Belle représentation des verts et blancs sur la grimpée de la Murianette où 9 coureurs étaient engagés et avec de beaux résultats en prime : Edouard, Vincent et Tom sont montés sur le podium de leur catégorie.

Vainqueurs scratch - Anthony Cheytion (UC Aubenas) 26'56 et Laure-Anne Ferrent (Fontanil Triathlon) 32'48.

Résultats TVS :

  • Jules (GMC) : 30'24 - 19e/137 au scratch - 3e/11 en caté 15-18 ans
  • Edouard : 31'12 - 31e/137 au scratch - 2e/14 en caté Ufolep 3 - 9e/25 en caté 40-49 ans
  • Vincent : 31'24 - 33e/137 au scratch - 2e/13 en caté Ufolep 2 - 6e/31 en caté 30-39 ans
  • Tom : 31’52 - 42e/137 au scratch - 3e/5 en caté Ufolep 1 - 11e/31 en caté 30-39 ans
  • Franck C : 32'17 - 47e/137 au scratch - 6e/13 en caté Ufolep 2 - 12e/25 en caté 40-49 ans
  • Franck P : 33'24 - 61e/137 au scratch - 9e/13 en caté Ufolep 2 - 14e/25 en caté 40-49 ans
  • Julien : 34'13 - 69e/137 au scratch - 11e/13 en caté Ufolep 2 - 20e/31 en caté 30-39 ans
  • Yannick : 34'35 - 73e/137 au scratch - 9e/14 en caté Ufolep 3 - 16e/25 en caté 40-49 ans
  • Damien : 37'27 - 100e/137 au scratch - 13e/13 en caté Ufolep 2 - 29e/31 en caté 30-39 ans
  • Radu : 38’29 - 108e/137 scratch - 5e/10 en caté Ufolep GS - 12e/18 en caté 60 ans et +
Photo1

VOIR LES RESULTATS

Merci de laisser votre compte-rendu de course en commentaire

Gianni23 septembre 2018, 10:39

Bravo à tous pour cette course au niveau très relevé quand on regarde les temps et les classements.

VincentP23 septembre 2018, 12:04

Murianette, c'est facile! Ca se fait au régulateur de vitesse. L’équation n'est pas compliquée : cette année 2kg de plus au petit matin que l'an passé. Pour faire aussi bien, il va falloir être plus fort physiquement!
La bastille m'a rassuré sur, Prapoutel moins... La durée est entre les 2, dans la zone de temps que je fais le plus à l'entrainement. On va se sortir les doigts et on verra.

Départ fort, vite temporisé mais je cale le régulateur un cran au dessus de l'an passé. Les jambes ont été plus fraîches mais on récupérera sur le plat. Bon, le plat... il faut quand même se sortir les tripes sur 2-3x 30s pour ne pas perdre trop de vitesse. J'ai l'impression de bien trop temporiser en gardant Joris en vue mais Tant pis, faudrait quand même éviter de gerber avant le dernier mur.

A l'épingle, j'arrive à bien relancer et à caler un bon rythme. Le cardio va péter... je passe en force, tombe 2 dents et tant pis pour le mal de pattes. C'est la fin, plus besoin d'économiser quoi que ce soit.

Dernier virage les copain/copines sont venus avec une grosse cloche de vache ; ambiance course garantie. Derniers 800m en travers comme d'hab avec la chanson habituelle : "la douleur n'est qu'une information, la douleur... ah ça va ta gueule!"
J’améliore le temps 2017 de 20s. Impec. La forme est là. Elle aura mis un peu le temps cette année, c'est pas stratosphérique, mais elle est là pour la fin de saison.

Franck P23 septembre 2018, 16:18

Hormis la Prise de la Bastille, cela devait faire au moins 10 ans que je n'avais plus pris part à une grimpée chronométrée. Mais le profil, réservant quelques passages pour rouleurs, et la perspective de me tirer la bourre avec quelques copains ont suffit à me décider à participer à celle-là.
Petite déception au moment de m'inscrire, il ne s'agit pas, comme je le croyais, d'une grimpée en ligne, mais d'un contre-la-montre individuel avec des départs toutes les minutes. La version en ligne aurait été plus prompte à me pousser à me faire mal, mais tant pis.

Je me lance en aveugle, n'ayant jamais emprunté cette route, même en voiture. Je sais juste, grâce aux infos transmises par Julien, Vincent et Radu, qu'il y a 3 km difficiles au début et 1 km vraiment raide à la fin mais que, entre les deux, c'est plus roulant.
Mon record de watts sur 30 minutes est de 335 et, d'après mes estimations, je devrais terminer aux alentours de 34 ou 35 minutes. Mon objectif (en plus d'espérer finir devant Franck C avec lequel on s'est un peu chambrés via Strava au cours de la semaine écoulée) sera d'approcher les 330 watts au cours de la grimpée.

Je fais donc tout au capteur de puissance, me réfrénant dès le départ où, avec l'adrénaline et la fraîcheur physique, on a vite fait d'attaquer à plus de 500 watts.
Là, je gère d'emblée pour approcher la zone cible. 400 watts, non c'est trop, remets des dents et mouline... 375 watts, non c'est trop, remets des dents et mouline... 350 watts, ouais, bon, c'est encore un peu trop mais, avec les replats qui vont suivre, tu peux te le permettre.
J'ai fait le choix de prendre le départ avec des prolongateurs et, d'emblée, ce choix me parait judicieux car c'est posé sur les prolongateurs que je me sens le mieux et parvient le mieux à fournir un effort constant.

Les 3 km de bosse du début sont finalement avalés dans de bonnes conditions et je vais maintenant pouvoir dérouler un peu sur le plat.
A ma grande surprise, je parviens à maintenir une puissance de 320-330 watts sur ces portions plus roulantes et, même lorsque ça descend un peu, je reste vers 300 watts.
Le circuit est très varié avec une alternance permanente de virages, replats, remontées, descentes... on ne s'ennuie pas une minute.

Arrivé dans un hameau dont j'ignore le nom (La Pererrée, peut-être ?) une épingle à 180° sur la droite marque le début de la fin. C'est à partir de là que la pente va s'accentuer à nouveau avant un bouquet final à plus de 10%.
Pour l'instant on est dans du 7% et je garde ma position de rouleur, toujours sur les prolongateurs. Ça avance encore pas trop mal, ma puissance ne chute pas et je me sens bien sur le vélo. Ce n'est hélas pas toujours comme ça !

Dernier virage à gauche, il y a du monde, ça encourage les coureurs, c'est super sympa. C'est l'entame du dernier kilomètre.
D'après mes calculs, j'avais prédit un retour de Joris Ronflet, parti 4 mn derrière moi, dans ce dernier kilomètre. Eh bien ça ne manque pas, le voilà qui me dépasse à 800 mètres de la ligne, avec son allure Contadoresque, presque tout en danseuse. Au niveau du style, on ne peut pas être plus opposés, lui et moi. Bon, lui va tout de même bien plus vite ! Il prendra la 4ème place au scratch.

Pour ma part, je finis les 200 ou 300 derniers mètres dans le dur. Le dernier coup de cul est vraiment terrible, c'est très raide, surtout quand ça survient après plus d'une demi-heure à bloc.
Je passe la ligne en 33'24 ce qui n'est pas si mal, un poil mieux que ce que je pensais mettre. Cela me classe 61e/137. Habituellement, je suis plutôt habitué à terminer dans la deuxième moitié du classement. Malheureusement, Franck C termine 1'07 devant moi. Mais j'ai la joie de constater à la remise des prix que j'ai devancé Eric Trouillet de 10 secondes. A Trept comme à la Bastille, il m'avait battu à chaque fois. :)
Niveau puissance, 326 watts moyens (nouveau record personnel sur cette durée), et 331 normalisés. Je pouvais difficilement faire mieux. Pour m'améliorer, il faudra m'alléger.

Un bravo à tous les autres grimpeurs TronchaVélois : nous étions 9 en tout (10 si on compte Jules), ce qui a fait de TVS le 3ème club le plus représenté derrière Gières et Villard-Bonnot. Pas si mal pour un club réputé "de rouleurs".
Et mes félicitations au club organisateur. Il s'agit d'une belle épreuve qui a fait le plein (137 concurrents, c'est beau !), disputée dans un esprit convivial, sur un circuit sympa, avec des signaleurs partout où il fallait et même un peu de public à l'arrivée. RDV en 2019. Avec 2 ou 3 kilos de moins, ce sera top ! :)

Franck C23 septembre 2018, 19:02

Voilà une de mes grimpées préférées, des portions raides, des portions à braquet bref un truc à faire à bloc sans réfléchir. Le plateau est relevé, il va falloir s’y coller pour prétendre faire un place. Luc alias la Machine futur rouleur à TVS m’annonce son temps 2’ de mieux que mon meilleur chrono d’il y a quelques années, challenge intéressant s’en suit la menace de Franck P de me battre dans mon jardin plus la présence de mon Juju qui vient là pour conforter sa première place au challenge des grimpeurs (Junior) tout les ingrédients sont réunis pour me surmotiver. Échauffement classique à monter le cœur,et c’est parti les premiers 2km sont poussifs la mécanique a du mal à se mettre en route toutefois la puissance est là David Web le grimpeur du GMC me double comme une balle et là je me dis mon vieux t’es collé, pourtant mes repères vitesse / temps sont bons, sans m’affoler je relance bien dans les virages et les parties roulantes, je me rends compte un peu trop tard que je peux faire un truc dans cette montée bon c’est pas grave on va jouer les 32’, j’aborde le mur final avec un peu de jus, dommage si j’ava relancé un peu plus tôt je l’aura abordé plus vite et les 31’ étaient jouables. Bon le résultat est acceptable avec un top 50 sur 130 une condition qui continue à s’améliorer même le Garmin me félicite, top. Belle journée du TVS sur les podiums et Juju qui vient marquer des points importants avant les dernières courses, il est impressionnant dans sa progression le jeune, je suis fier. Désolé Franck P de t’avoir battu mais bon tu jouais sur mes terres du midi, le jour où une grimpée sera organisée dans la crusille ça sera certainement pas pas la même histoire.

Laurent23 septembre 2018, 20:43

Bravo à tous! Belle armada et beaux résultats!
Ca donnerait presque envie de se mettre aux grimpées. Objectif 2019 : le challenge!
Enfin bon, j'vais quand même y réfléchir encore un peu avant de me lancer...

Radu24 septembre 2018, 12:44

J'ai fait cette grimpée 21 fois depuis l'ère STRAVA. Autant dire que je la connais par coeur, ce qui peut paraitre un avantage, mais en réalité je crois que c'est un handicap.

Pour cette 6e grimpée officielle les watts étaient au rendez-vous (bon, presque) mais le vent m'a joué un mauvais tour. En 2017 j'ai couru en 37'50 et 246W et cette année en 38'30 et 247W, la faute au vent dans la partie roulante. J'ai dû mettre plus de watts pour maintenir ma vitesse moyenne cible sur cette portion, du coup j'ai laissé des plumes... Je réalise tout de même mon troisième meilleur temps.

Un grand merci aux organisateurs, qui nous on offert une belle journée de vélo.

Tom24 septembre 2018, 19:43

Tout d’abord un grand merci à CC Gières pour l’organisation. Chapeau ! Pour moi la course n’est pas mal passée, ça a commencé bien avec la puissance assez dur, avoir connaissance du milieu plat pour récupérer. Mais je ne suis pas rouleur; le plat était difficile à bien gérer et récupérer en même temps. Je pense que j’ai perdu beaucoup des secondes. J’ai approché la finale ‘Mur du Pinet’ assez crevé, mais la puissance est resté là. Le but d’être dans le top 50 est fait (43e) et mon premier podium aussi (UFOLEP 1, 3ème). Donc un résultat très satisfaisante, bon déblocage pour La Drômoise !

Commentaire 
Auteur    Site web 
Concentre toi, entre le code 3764  
précédé du chiffre six 

diapo

Toutes les photos
(Cliquez sur les vignettes pour les visualiser)

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette



NOS SPONSORS & NOS PARTENAIRES...

Photo3
L’équipementier textile des cyclistes

www.bioracer.com


Photo4
Restaurant gastronomique la Bastille Grenoble

www.restaurant-grenoble-gras.com


Photo5
L'expert des cuisines professionnelles

www.groupegif.com


Photo6
La passion du froid et de la climatisation

www.refrigeration-equipement-service.fr


Photo7
Spécialisé dans le Conseil, l’Audit et la Formation en Santé et Sécurité au travail

www.2s-ergo.com


Photo8
Le spécialiste du sciage et tronçonnage en conception et distribution

www.coup-indus.fr


Photo9
La petite Nice de l'agglomération grenobloise

www.ville-latronche.fr


Photo10
Fabricant d'équipements et mobilier inox

www.sofinor.com


Photo11
La maitrise du froid professionnel et ménager

www.eberhardt.fr


Photo12
L’inox à la mesure de vos talents

www.tournus.com


Photo13
Les Authentiques de la cuisson

www.charvet.fr


Photo14
La marque des chefs

www.franstal.fr


Photo15
La cuisson de précision

www.mkn.eu

Photo16
Photo17


Photo18
La région Auvergne-Rhône-Alpes

www.auvergnerhonealpes.fr


Photo19

www.isere.fr


Photo20
Le Dauphiné Libéré, partenaire de nos organisations

www.ledauphine.com

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 07/09/18 par Radu, mise à jour le 28/09/2018 00:45 par Franck P