Sortie course du dimanche 2 juin

Par Franck P
Le 02/06/2019

  Cliquer ici pour partager par messagerie

CLM d'Izieu et Course de Bregnier Cordon

Course organisée par l'Amicale Cycliste des 3D

TVS représenté par :

  • Eric (course en ligne seulement) en U4
  • Tom (course en ligne seulement) en U3
  • Edouard (CLM seulement), Bastien (CLM + CEL), Franck P et Julien (course en ligne seulement) en U2
  • Didier (course en ligne seulement) en U1

Résultats :
Plusieurs podiums pour les Verts et Blancs avec les 2ème places d'Eric en U4 et de Julien en U2 sur la course en ligne, et la 2ème place de Bastien en U2 sur le CLM.
Tom, Franck et Didier ont contribué à animer leurs courses respectives avec des attaques ou des échappées qui auraient pu porter leurs fruits.

Photo1

Merci de laisser votre compte-rendu de course en commentaire

Tom05 juin 2019, 11:40

Leçon du jour : Timing

Encore une fois je suis arrivé a la course un peu en retard. J’ai récupéré mes deux dossards. 157 pour le CLM et 13 (eurgh!!!) pour la CEL. Un jour de malchance, j’ai pensé. Le départ du CLM était plus loin que je pensais, donc j’ai raté mon heure de départ ! Mince, j’avais hâte de faire un CLM en compétition, mais le malchance a commencé.
Au moins il faisait beau et l’endroit était très sympa. Et en plus, étant tôt pour la course j’avais le temps de le reconnaître.
Et quelle course ! Peut-être parce que les deux derniers étaient à zones industrielles, celui-ci me semblait une bouffée d’air frais. Avec une petite bosse et sans rond points, cette course n’était pas très technique et pas trop difficile pour lâcher les hommes (et femmes) rapides, mais quand même le cadre est joli qui me rend plus motivé. Il faut juste être bien placé pour le sprint (bien qu’à la fin je n’ai pas l’attendu !), ou sauter de plus loin (mon choix préféré). Ça dépend du rythme de la course et mes sensations.
La course commençait, ou devrais-je dire le rando commençait !
Les premiers tours sont pris doucement, trop doucement pour moi donc j’ai attaqué après 4 ou 5 tours. Personne n’a pas me joindre, et après un tour j’étais de retour dans le paquet. J’ai pris les derniers tours en tête du peloton, ou sinon, bien placé à l’avant, chaque fois bien encouragé par les TVS à côté de la course (merci beaucoup).
Au dernier tour, j’étais encore bien placé avec des bonnes jambes, et quand le tacticien M. Marletaz crie “ATTAQUE, ATTAQUE, ATTAQUE !!!”, on est obligé de faire ce qu’il dit :)
J’ai fait un trou, moi-même, et je suis allé aussi fort que possible. Le peloton me semblait loin ! Victoire est la mienne !! Mais ouf, ça pique, et le peloton se rapproche.
Malheureusement je n’ai pas eu le jus et le peloton m’est passé avec 200 mètres à faire. Dommage, c’était une course très agréable, et j’ai reçu quelques “bravos”, donc j'ai dû faire quelque chose de bien !
Mais la victoire reste insaisissable, pour le moment.
Félicitations au vainqueur, Nicolas Mourcet de Gières et les organisateurs AC3D, je vais revenir l’année prochaine pour lutter la victoire combinée.

Photo2

Bastien P05 juin 2019, 16:16

Ce combiné me tient à coeur, étant donné que je l'avais gagné l'année dernière.

Cette année je ne suis pas du tout en forme, préparation hivernale toute pourrie, vie perso chaotique, et donc peu de kms et du surpoids ! Pas grave, on recherchera les sensations plus tard...

Le matin je suis à la bourre donc je prends le temps de ne manger qu'un barre de pâte d'amande et rien d'autres.
Le CLM, pas grand chose à dire, ça se passe, je sens que ça se passe pas trop mal sur la partie plate, mais en même temps on semble avoir vent de dos…La montée, une horreur, surtout sur la fin, je termine à l’agonie sans pouvoir relancer. Visiblement je fais 15-20sec de moins que l’année dernière. Ce que Strava confirme : j’ai gagné 4sec sur la plat mais j’en ai perdu 21 dans la montée, benh voilà le manque de forme et le surpoids, CQFD.

Pause le midi, avec 1 sandwich et 1 barre de pate d’amande (encore bien trop peu…des fois j’ai envie de me claquer tout seul…).
Et c’est reparti pour s’échauffer, là le cardio est assez haut pour pas grand-chose !! Sûrement la chaleur !
Cette année c’est cool, on part tous ensemble les 1 et les 2, on va pouvoir s’amuser et se faire vraiment mal (l’année passée les autres 2 avaient choisi de rouler à part, donc peloton de 9…bande de petits joueurs !). La première moitié je me sens relativement bien, je tente une sortie pour rejoindre une échappée, avec un pic à 1275w donc c’est pas trop la cata ! Mais je suis repris. La bonne échappée sera plus tard, incluant Franck, je la rate après avoir trop hésité…

Du coup à partir de ce moment là, je reste devant à contrôler avec Laurent Derain, chacun jouant pour son coéquipier devant. A parti de mi course je commence à souffrir à chaque montée et à reculer en queue de peloton, puis devoir faire l’effort sur le replat et la descente pour rester. Je sens que je commence à manquer de carburant…en plus je ne bois pas assez et je n’ai pris qu’1 bidon…heureusement Julien joue le Saint Bernard et me file de la flotte 2 ou 3 fois, puis une dose de sucre liquide, il a vu que je n’avais plus d’énergie, et même plus de lucidité puisque je ne réclamais rien et je ne changeais pas de bidon, alors que tous les autres se sont fait ravitaillés 1 voire 2 fois déjà. Aux ¾ de la course c’est Didier qui m’achève en attaquant à chaque tour dans la bosse, je saute plusieurs fois mais je reviens à chaque fois, sauf qu’à 3 tours de l’arrivée je saute définitivement, le sucre n’a pas encore fait effet et je lutte pour mettre 250 malheureux watts. Finalement il n’y a que le dernier tour où je retrouve un peu de jus, là où je roulais à 32 au tour précédent je roule maintenant à 38…c’est con !!
Bref je mérite le trophée de la lose, du plus gross boulet, du débutant ! Bon je récupère quand même la 2ème place U2 au CLM, et la 3ème du combiné, donc ça me sauve un peu…

Après le GP, je bois 1 litre de flottre en très peu de temps, puis un panaché, mon estomac devait être tellement à sec qu’il n’a pas du tout aimé se faire noyer d’un coup come ça, j’ai eu la gerbe pendant presque 2h, et j’étais pas loin du malaise.
Bref je suis un connard, un gros connard :-)

Photo3

Franck P05 juin 2019, 17:42

C'est en local de l'étape que je me présente à cette course. Le circuit est à moins de 10 km de chez moi, l'échauffement se fait donc lors du trajet à vélo depuis la maison, et en compagnie de mon voisin Romain dont je sais déjà qu'il fera partie des favoris (ex coureur élite, vainqueur de plusieurs courses cette saison pour sa reprise sur route).
Arrivés sur place, il va falloir composer avec deux nouveaux facteurs : la chaleur (écrasante) et le regroupement des pelotons de 1ère et 2ème catégories.

La course démarre sans trop d'à-coups et, d'emblée, je me sens plutôt bien.
Après une tentative d'échappée de Julien, reprise 3 km plus loin, je me retrouve à suivre une accélération de Maxime Vaussenat (EC St-Clair) en tête de peloton... Au bout de quelques secondes, je m'aperçois que la cassure est faite et que nous sommes 4 avec Maxime, Romain, et un coureur au maillot doré, déjà échappé avec Julien juste avant, et dont j'apprendrais plus tard qu'il s'agit d'un savoyard sans club, mais sacrément costaud.
Nous nous relayons bien pour rapidement creuser un écart conséquent.

Au 4ème ou 5ème tour, nous sommes rejoints par un coureur du VC St-Rambert et par Julien Del Rey, ce qui porte à deux le nombre de coureurs de St-Clair dans l'échappée.
Sur les 6 coureurs de notre groupe, nous ne sommes que deux représentants de la 2ème caté (le savoyard et moi). Dès lors, j'hésite à continuer à prendre des relais mais, en passant à côté de moi, Romain m'incite à ne pas les appuyer, mais à passer quand même pour ne pas désorganiser l'échappée.
Je suis son conseil mais, au fil des kilomètres, voyant que notre allure réduit de tours en tours, et étant mal renseigné sur les écarts (j'entends 45 secondes quand c'était en fait 1'45 d'avance), j'ai un peu de mal à me refréner lors de mes passages de relais.

La chaleur complique un peu la tâche, et je ne sais pas si cette réaction est due seulement à la température très élevée ou aussi à la piqure de guêpe subie à l'échauffement, mais je sens mon échine fréquemment parcourue de frissons... Pourtant je bois autant que je peux, pour éviter la déshydratation et les crampes.

Nous passons ainsi plus de 40 kilomètres échappés tous les 6, à bien nous relayer, avant que, à 5 tours de la fin, Maxime Vaussenat place une attaque à l'entame de la bosse. C'est l'endroit du circuit ou, poids oblige, j'étais déjà limite à chaque passage. Et il n'en faut pas plus pour que je pète...

A ce moment de la course, l'équation est simple : soit je parviens à rester intercalé entre les échappés et le peloton, et je m'assure la 2ème place de ma course mais avec le risque, si je suis repris, de me faire carrément enrhumer par le paquet... Soit je me relève pour attendre le peloton, pointé à environ 1'50, pour récupérer des forces et tenter ma chance au sprint... Mais comme je sais que mes chances de briller au sprint sont quasi nulles, je choisis l'option 1, d'autant que je ne serai jamais aussi frais que les gars qui auront passé toute la course à faire de la patinette en queue de peloton... Sauf que 20 km à résister en solo à la meute affamée, ça va quand même être coton.

Je continue de m'échiner sur mon Giant, donc, mais au fil des kilomètres, le coup de pédale se fait de plus en plus lourd, et ma vitesse décroit dangereusement.
A 10 kilomètres de la ligne, je me sens même tellement cramé et avec des douleurs partout que j'ai du mal à atteindre encore les 35 à l'heure sur le plat. Quelle misère !

Je me fais finalement reprendre à 5 km de l'arrivée, parviens à accrocher les roues et termine en queue de peloton, passablement déçu par ce scénario cauchemardesque. J'aurais tenu deux tours de plus avec les échappés, je ne me serais pas fait reprendre et aurais fini 2ème. Tant pis.

Au final, j'apprends que c'est mon voisin Romain qui l'emporte d'une roue, au sprint devant le coureur du VC St-Rambert et Julien Del Rey.
Au moins, et pour une fois, les coureurs du Team St-Clair n'auront pas trusté les deux premières marches du podium.

Quant à moi, j'espère me montrer plus brillant à Andrevières, dans 15 jours, où le championnat départemental sera disputé par catégorie d'âge. Là où dimanche, j'étais un vieux avec des jeunes, je serai cette fois-ci un presque jeune parmi les presque vieux ! 😁

Photo4

Tom05 juin 2019, 22:56

Apparemment j’ai fait sixième ?!?!
Soit j’ai manqué quelque chose (comme doubler le peloton de 24 coureurs) ou les classements sont faux.

Zaza09 juin 2019, 12:09

Avec un peu de retard .. En ce dimanche de très beau temps , je ne devais faire que le CLM , et au final je le ferais que là CEL.
WE particulier puisque c'était les 18 ans du Lulu .
Mais bon , pour Jérôme je me débrouille pour être au départ à 13h pétante .
Comme d’ab ça part assez vite , et vas-y que tout le monde y essaye de son démarrage et comme pendant 8-9 tours . Et puis ça va se calmer pendant 3-4 tours . La dilemme , je me tâte , je suis de mieux en mieux , j’y vais , j’’y vais pas , je sens que tout le monde est un peu court . Mais au final je me ravise , je tente le sprint contre mon copain Gégé. Il est très très costaud mais bon je tente quand même . Raté :-(( . Je fais un beau sprint en essayant de produire mon effort au dernier moment, mais ce malin avait bien pris ma roue et il me saute à 3 mètres de la ligne.
Pas pire. On fait 1 - 2 - 3 avec Régis. Logique respectée. Je gagne pas et du coup pas encore assez de points pour monter en 3.
Sinon, 35,5 Km/h de moyenne avec 3 tours au ralenti, ça quand même roulé.
Allez next objectif, CLM Vercors pour voir un peu où on en est, et dans un mois le championnat du monde du quartier avec le Triptyque et ça sera les vacances.
La première partie de la saison a été bien remplie : 1 première place , 2 secondes places et 1 troisième place. Et des progrès en CLM. Plus qu’à bien conclure si c’est possible.

Photo5

Julien09 juin 2019, 21:23

Venu sans grand ambition ,si ce n’est marquer les quelques point qu’il me manque pour accéder à la 1er catégorie
Je décide assez rapidement de sortir du peloton histoire de tester le bonhomme
Mais je me rend vite à l’évidence que la chaleur me fait plafonné
Un groupe nous rattrape ,Franck est dedans ça me va bien pour réintégré le peloton
Ça attaque de temps en temps mais rien de bien efficace
Arrive
L’avant dernièr tour nous rattrapons Franck je penser qu’il aurais tenu et ça m’oblige du coup à faire le sprint pour assurer au mieux la deuxième place
Je donne tout est arrive finalement 2eme
L’essentiel est fait ...la montée en 1er caté
Mais que se fût dure ....

Commentaire 
Auteur    Site web 
Concentre toi, entre le code 5377  
précédé du chiffre six 

diapo

Toutes les photos
Dont celles de Lumix Passion
(Cliquez sur les vignettes pour les visualiser)

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette



NOS SPONSORS & NOS PARTENAIRES...

Photo7
L’équipementier textile des cyclistes

www.bioracer.com


Photo8
Restaurant gastronomique la Bastille Grenoble

www.restaurant-grenoble-gras.com


Photo9
L'expert des cuisines professionnelles

www.groupegif.com


Photo10
La passion du froid et de la climatisation

www.refrigeration-equipement-service.fr


Photo11
Spécialisé dans le Conseil, l’Audit et la Formation en Santé et Sécurité au travail

www.2s-ergo.com


Photo12
Le spécialiste du sciage et tronçonnage en conception et distribution

www.coup-indus.fr


Photo13
La petite Nice de l'agglomération grenobloise

www.ville-latronche.fr


Photo14
Fabricant d'équipements et mobilier inox

www.sofinor.com


Photo15
La maitrise du froid professionnel et ménager

www.eberhardt.fr


Photo16
L’inox à la mesure de vos talents

www.tournus.com


Photo17
Les Authentiques de la cuisson

www.charvet.fr


Photo18
La marque des chefs

www.franstal.fr


Photo19
La cuisson de précision

www.mkn.eu

Photo20
Photo21


Photo22
La région Auvergne-Rhône-Alpes

www.auvergnerhonealpes.fr


Photo23

www.isere.fr


Photo24
Le Dauphiné Libéré, partenaire de nos organisations

www.ledauphine.com

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 23/05/19 par Tom, mise à jour le 09/06/2019 21:23 par Julien