Tour des grands ducs 2010

Par Franck P

Photo1

Cinq TronchaVéloiS (ou renforts de luxe) engagés dans cette épreuve disputée sur 3 jours et en 4 étapes : Patrick, Laurent J, Franck P, Manu (Sellier) et Nicolas (Halgrain)


Vendredi 7 mai. 1ère étape : 5km – CLM par équipe

Après un départ un peu laborieux (problème d'enclenchement de pédale, autrement dénommé « une Fayard »), l'équipe de TVS réalise malgré tout un bon chrono. Patrick, Manu et Nico se chargent des relais tandis que Laurent et Franck s'accrochent dans les roues.
Au final, l'équipe arrive à 5 et signe le 2ème temps, à 5 secondes de l'équipe favorite, celle du club organisateur. Patrick hérite du maillot orange du 1er vétéran (et d'un nouveau surnom repris chaque jour sur le car podium par le speaker officiel de la course : "Papy" !) et Manu du maillot vert de meilleur sprinter.


Samedi 8 mai (matin). 2ème étape : 47 km

85 coureurs au départ pour une étape courte, quasiment plate et très nerveuse, disputée à plus de 42 km/h de moyenne.
Le seul GPM du parcours survient au kilomètre 18. Nico l'attaque en tête mais se fait passer par plusieurs coureurs avant le sommet.
Malgré plusieurs tentatives d'échappées pour Patrick et Manu (dont une à seulement 5 km de l'arrivée), le peloton se présente regroupé pour le sprint. Plutôt bien placé au moment de l'emballage final, Patrick se fait serrer à plusieurs reprises et ne prend « que » la 10ème place.
Manu finit 17ème, et les autres au milieu du paquet.
Patrick conserve son maillot orange.


Samedi 8 mai (après-midi). 3ème étape : 75 km

Un menu de plus en plus copieux pour cette 3ème étape avec un profil bien plus accidenté que lors de la course du matin, 4 GPM à disputer et 745 mètres de dénivelé positif.
L'une des premières attaques du jour est signée Laurent qui s'échappe au km 6 pour un baroud d'honneur de quelques minutes juste avant l'entame de la première difficulté du jour, une bosse de presque 6 km. Franck lâche prise au bout de 2 km d'ascension menée tambour battant et se retrouve à courir à l'arrière avec un groupe d'une douzaine d'attardés.
Nico tente d'échapper à la vigilance du peloton dans la descente mais ne parvient pas à creuser l'écart, systématiquement pris en chasse par l'équipe du leader (VCO2D).
Dans la 2ème bosse, Manu parvient à s'échapper en compagnie du maillot jaune et de 5 autres coureurs. Patrick et Nico sont dans le groupe de chasse (1er paquet). Laurent lâche prise mais parvient, au prix d'une belle poursuite, à réintégrer un deuxième paquet.
L'échappée tient une trentaine de kilomètres mais ne compte jamais plus de 45 secondes d'avance et le groupe de poursuivants revient à 10 km de l'arrivée. Manquant de jus (lui parle « d'autonomie limitée »), Manu lâche prise avant le sommet de la dernière bosse.
Subsiste alors une vingtaine de coureurs en tête. Dans les derniers kilomètres, Nico tente de sortir mais l'arrivée se dispute finalement au sprint, empruntant le même final que la course du matin. Le dernier kilomètre est très tourmenté et il faut batailler ferme pour parvenir à se placer. Patrick entame la dernière ligne droite (qui ne l'était par vraiment) en 6ème position et remonte progressivement tous ses adversaires... tous sauf un. Patrick finit donc 2ème et conserve son maillot orange (il est 3ème au général). Nico finit juste derrière, à la 5ème place, et s'empare de la 4ème place du classement général. Manu termine à 5 minutes mais décroche le prix de la combativité. Laurent termine 30 secondes derrière Manu. Franck arrive à 14 minutes au sein d'un groupe d'attardés et prend la 56ème place.


Dimanche 9 mai. 4ème étape : 97 km

L'étape la plus longue et la plus difficile de ce Tour des Grands Ducs avec une météo incertaine (et la pluie à partir de la mi-course), 4 bosses, plus de 1000 mètres de dénivelé et des passages à plus de 16% dans la dernière difficulté.
Manu flaire le bon coup et prend la poudre d'escampette dès le départ au sein d'un groupe de 8 comptant essentiellement des sprinters se disputant les rushs pour le maillot vert.
Derrière, de nombreuses tentatives de contre sont menées mais Franck joue les équipiers modèles et prend en chasse tous les coureurs dangereux au classement.
La première bosse fait déjà des dégâts et Franck fait partie des décrochés mais il revient à la faveur de la descente et... s'échappe en compagnie de 7 autres coureurs, dont l'omniprésent Christophe Rajat.
Ce groupe de contre prend 1mn45 au peloton mais Franck se laisse décrocher dans la deuxième bosse du jour (il faut dire qu'il ne pouvait pas vraiment faire autrement !) et se fait reprendre puis dépasser par le peloton où figurent Patrick et Nico. Laurent est lui aussi lâché mais de belles poursuites menées au sein de petits groupes de 4 à 5 coureurs permettent d'abord à Franck puis à Laurent de réintégrer le peloton maillot jaune.
A l'avant de la course, Manu poursuit son échappée au sein de laquelle quelques uns des coureurs ont été décrochés.
Le peloton roule à un train de sénateur et permet à plusieurs coureurs de sortir. Le 2ème du général et Patrick (3ème) font partie du lot et leur échappée prend vite le large, reprenant au passage le groupe de contre où figurait Rajat.
A cet instant, le groupe de tête (Manu) compte 2 minutes d'avance sur le groupe de contre (Patrick) et 4 minutes sur le peloton maillot jaune qui ne compte plus qu'une vingtaine d'unités (dont Nico, Laurent et Franck).
La 3ème bosse survient au kilomètre 65 et s'avère décisive. C'est là que Manu, répondant à une attaque de Dominique Briand, s'échappe seul à 30 kilomètres de l'arrivée. Le groupe de Patrick ne se disloque pas et franchit le sommet à 7 ou 8 coureurs. Dans le peloton maillot jaune, Nico reste au contact mais Franck puis Laurent sautent l'un après l'autre.
Si Laurent parvient à attraper un groupe de 4 coureurs, Franck se retrouve totalement isolé et passe les 30 derniers kilomètres seul dans la bucolique mais très humide campagne bourguignonne.
A l'avant, Manu n'est plus rejoint et passe la ligne en solitaire avec plus d'une minute d'avance sur son premier poursuivant (le futur vainqueur du Tour des Grands Ducs).
Dans le groupe de contre, la dernière bosse donne lieu à une belle partie de manivelles. Le 2ème du général se met à bloc dans le passage à 16% et sème ses poursuivants. Il prend la 2ème place de l'étape et remporte le Tour.
Patrick franchit le sommet à une trentaine de secondes en compagnie de 2 coureurs. Ils sont rejoints dans la descente (sous la pluie) par deux ou trois adversaires revenus de l'arrière. L'arrivée est une nouvelle fois tortueuse (avec une bosse de 300 mètres avant l'entame de la dernière ligne droite) et donne lieu à plusieurs attaques. Patrick prend finalement la 4ème place de l'étape (2ème du sprint) et s'empare par la même occasion de la 2ème place du général.
Nico arrive juste derrière en compagnie du maillot jaune. Ils ont, à eux deux, fait littéralement exploser le reste du peloton dans la dernière bosse et repris une bonne partie du retard accumulé jusque là. Il prend la 9ème place de l'étape.
Laurent termine décroché et franchit la ligne en 51ème position. Franck arrive encore plus loin, à la 63ème place.


Au final, Manu gagne l'étape et, pour la deuxième fois consécutive, le prix de la combativité. Patrick conserve son maillot orange (meilleur vétéran), prend la 2ème place du classement général final (à 1'55 du vainqueur) et termine premier de la 2ème catégorie FSGT.
Nico prend la 8ème place à 2'39. Manu remonte à la 15ème place à 4'19. Laurent se classe 45ème à 15'52 et Franck 61ème à 29'49.

Mais la bonne surprise, c'est aussi la première place du classement par équipe pour TVS qui remporte le trophée des Grands Ducs (une statue en bois en forme de hibou mais pesant le poids d'un âne mort) et se retrouve de fait invité par l'organisateur (frais d'inscriptions offerts) pour le remettre en jeu l'année prochaine (NDLR : en fait, il faut l'emporter 3 années consécutives pour le conserver définitivement).

L'équipe revient avec 5 casquettes jaunes, 2 coupes, 2 statuettes et la grande statue de Grands Ducs, 10 bouquets de fleurs, 12 bouteilles de vin blanc et 2 magnums de vin rouge. Autant dire une remarquable moisson !

Un grand merci à nos deux directrices sportives, Angeline et Virginie, enjouées, compétentes et remarquablement organisées, qui ont formé un tandem de charme et de choc, unanimement apprécié, tant par les coureurs que par les organisateurs.
Merci aussi à Jocelyne, la tante de Manu, pour nous avoir offert le gîte et le couvert tout au long de ces trois jours. C'était un peu un remake des "envahisseurs" !

Attention, les places seront chères pour l'édition 2011 !

Retrouvez tous les classements ici : sur le blog du club organisateur

Détails sur les étapes

Pour info seulement car il n'est pas sur que cela soit exactement ce que l'on a fait, il faudrait vérifier

Les précentes participations TVS au TGD



Des photos des podiums

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette

Antoine10 mai 2010, 09:21

ENORME !!
Bravo à vous pour tous ces succès.
Cette course est vraiment super et j'espère que vos résultats et l'invitation gagnée pour 2011 permettront à TVS de mettre 1 voir 2 équipes en place ;-)

ludo10 mai 2010, 14:53

bravo a tous!!!

Luis10 mai 2010, 21:19

elles sont encore bien carrossées les Miss cette année... Bravo à tous et particulièrement à l'extraterrestre chacha.

Didier10 mai 2010, 21:47

CONGRATULATIONS !!!!!!!!!!!!!!!

Angéline10 mai 2010, 22:12

Je crois qu'il ne reste plus qu'à les boire ces bouteilles!!!
Et Luis, il faudra que tu fasses en sorte que les Miss de Paladru s'adonnent au même rituel... "Si je dis musique et bisous... Ca donne ça!"

Patrick10 mai 2010, 22:28

C'est vrai que des TronchaVéloiS ont eu le temps de voir les Miss de près sur les podiums cette année.
Mais bon, même sans podium les années précédentes certain se débrouille pas trop mal...

Patrick10 mai 2010, 23:19

Si avoir des résultats c'est sympa, le plus important reste la manière. Cette édition du TGD se situe tout a fait dans l'esprit et la bonne ambiance de nos précédentes participations ! Ça été pour moi un super WE. Aucun problème, pas de tension, pas de pression ni de stress en terme de résultats. On a fait pour le mieux sans se prendre la tête et ça c'est pas mal terminé. Ceci dit on doit pouvoir faire mieux... Nico coincé par les circonstances de course n'a pas pu exprimer tout son potentiel, Manu a connu un passage à vide, même si il a su le retourner à son avantage avec panache le lendemain, Laurent manquait de compétition dans les jambes et Franck déjà surprenant de présence pourrait avoir quelques kilos en moins à trainer...
Bref, faut y retourner ! Et je pense comme Antoine, il ne faut pas hesiter a engager 2 equipes l'année prochaine si suffisamennt de candidats se proposent.

christophe11 mai 2010, 11:14

bravo a vous 5 pour vos résultats. vous avez été plus présents sur les podiums que le Vo2D, on n'a vu que du vert et blanc.

Franck C11 mai 2010, 11:58

Bravo bravo et encore bravo
Belle équipe,super Chacha comme d'hab.
Comme Antoine j'aimerai bien y retourner, pas seulement pour les miss, mais bon surtout pour cette ambiance que nous ne retrouvons pas forcément sur les courses de notre région.
Mention Trés Bien à Laurent et Franck qui je pense arrivaient avec un peu d'appréhension et un manque de courses dans les jambes et qui au final ont bien tenu leur place.
RDV en 2011

marc buzenet11 mai 2010, 18:40

Bordel, mais c'était la Dream Team qu'on a envoyé !!!
Je propose que l'on rebaptise TVS : The Victory System ...

Manu11 mai 2010, 22:18

Je serai pour ma part ravi d'y retourner avec une délégation plus importante. En s'y prenant un peu à l'avance, ça doit pouvoir tenir chez ma tante. Au pire, on peut prévoir un logement d'appoint (un petit gite, un camping car ou autre) A méditer ...

nico le félin12 mai 2010, 20:26

super week end,super equipe,super ambiance et surtout super PAPY!!!

Pedro le Voyard13 mai 2010, 04:12http://voyard.free.fr

J'ai tout lu, vous y êtes tous très beau. Mon cher Patrick, quel sourire et que l'orange te va bien. Bon, vous avez l'air fin comme tous les cyclistes avec vos combinaisons bigarrées ? Mais que de cuisses, que de cuisses... J'espère que vous vous êtes douchés avant de vous faire faire des bises par les belles ? Si j'ai bien compris, c'est Franck qui a pondu ce texte ? Alors je trouve dommage qu'il ne parle pas à la première personne de je ne sais quoi. Le texte n'en serait que plus humain et nous en serions encore plus concerné surtout à mon avis vu ce qu'il en a bavé et de son résultat... Moyen. Mais seul participer compte, n'est-il pas vrai ?

Franck P14 mai 2010, 09:49

Ah, Pedro le Voyard, mon oncle préféré !
En fait, je comprends ce que tu veux dire quant à l'emploi du "je", mais j'ai choisi de ne pas écrire ce récit à la première personne car l'objectif était de faire un récit de la course vu par un oeil extérieur et non pas un récit selon mon propre vécu (d'ailleurs j'étais souvent loin de ceux qui faisaient vraiment la course en tête). J'aurais pu écrire le même récit sans y avoir participé puisqu'il est basé sur les impressions recueillies par chacun des coureurs après chaque épreuve.
Je réserve l'emploi du "je" aux récits qui me concernent plus directement, tel que celui-ci http://www.tvs.free.fr/pmwiki/pmwiki.php?n=Articles10.Vous-avez-dit-printemps par exemple...

je suis le nouveau martin 18 mai 2010, 20:48

je vous felicites et j'attend avec impatience de rouler avec vous. encore bravo!!!!!!!!!

Eddy18 mai 2010, 20:56

Il s'agit de la nouvelle recrue du clan FOURNA en la personne de Martin (pour le message précédent ....)

Franck P19 mai 2010, 21:23

Bienvenue au club, Martin !
Va falloir être costaud pour assurer la relève de ton père !


Commentaire 
Auteur    Site web 
Concentre toi, entre le code 8472  
précédé du chiffre six 

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 09/05/10 par Franck P, mise à jour le 19/05/2010 21:23 par Franck P