Prix de l'Albenc

Par Franck P
Le 13/05/2012

Course organisée par l'Union Cyclistes de Tullins-Fures sur un circuit de 2,4 km.

TVS représenté par 8 coureurs :

  • Vincent, Karl, Gabriel, Francis et Benoît en 3ème catégorie
  • Laurent J en 2ème catégorie
  • Patrick et Franck P en 1ère catégorie

Course des 3ème catégorie (24 tours soit 58 km) :

En résumé :

Malgré plusieurs tentatives d'échappées de Vincent (dont une sur plusieurs tours de circuit), le peloton se présente presque au complet pour le sprint final. "Presque" car un coureur a réussi à lui fausser compagnie dans les tout derniers kilomètres. Bien placé à l'amorce du dernier virage, Karl remporte le sprint et prend la 2ème place de la course (après avoir cru un instant finir premier...). Benoit est dans le top 10 et Vincent pas beaucoup plus loin. Gabriel et Francis, pas très en jambes ce dimanche, ont abandonné.

Les commentaires de Karl :

L'Albenc, avec son circuit roulant et plaisant au milieu des noyers sonne comme la course idéale pour réaliser enfin mon objectif de top 5.
Quelques tours d'échauffement avec Benoit pour sentir que les jambes vont plutôt bien. Je décide de courir avec les lunettes, fait marquant pour moi puisque je n'en portais jamais, mais à Cras je sentais encore une lentille prête à s'envoler donc pas question de réitérer la course le St Etienne-de-Crossey.
Le début de course se passe bien, pas de cuisses dures contrairement à Cras.
Les tentatives d'échappée se succèdent et chaque TVS tente sa chance. Bon j'avoue, j'ai bien vu que personne ne suivait au passage sur la ligne donc j'ai prolongé un peu juste pour la photo (merci Patrick). Et puis Vincent sort à la mi-course avec 2 puis 3 autres coureurs. Notre homme fort est sorti, alors au boulot !
Avec Benoit, nous essayons de faire avorter d'autres tentatives, mais Vincent finit par se relever. Voiron embraye pour finalement rejoindre tout le monde sauf un coureur très costaud qui finira par l'emporter.
Nous sommes alors à 3 tours de l'arrivée, je décide de récupérer un peu en vue du sprint avant de questionner Benoit et Vincent qui me disent qu'il n'y a plus personne devant. Je doute mais, au pire, on court pour la 2ème place alors c'est parti, je me replace sous les noyers alors que ça roule fort. Le fameux coureur en bleu passe à droite et je sens que c'est la roue à prendre. Le virage approche et je l'aborde en seconde place, mais trop concentré je n'ai pu enlever une dent avant pour sortir plus facile. Malgré l'intérieur, je choisi donc de reprendre le pédalage plus tôt pour faire ce changement, provoquant un touché de ma pédale, pas grave. J'ai un bon vélo de retard mais je m'emploie à bloc sentant l'odeur du podium et je vois en plus que l'autre coureur se retourne, donc il doute.
A l'arrachée, je jette le vélo sur la ligne pour passer d'un pneu à peine et m'imposer dans ce sprint. Dans le doute, j'en profite pour lever les bras. On me dit que je n'ai pas gagné mais pour moi SI, car je coupe la ligne en tête du sprint du peloton et, dans mon esprit, c'est une vraie victoire...
Merci à ceux qui m'ont félicité, de TVS ou d'autres clubs, et un grand bravo au coureur de Pont-de-Cheruy (3ème) qui a rappelé aux organisateurs que le "pneu d'avance" était bien pour moi, beau fair-play!

Photo1

Karl s'est arraché pour remporter le sprint pour la 2ème place.

Les commentaires de Benoît :

Course très rythmée avec des attaques successives mais toujours un coureur pour ramener le peloton.
En début de course, Gabriel tente de sortir à multiples reprises mais le peloton reste vigilant. Puis c'est au tour de Karl de tenter sa chance en vain. Je tente aussi de sortir mais ça ne marche pas. Je me dis qu'il va falloir attendre la fin de course pour remettre ça.
Après la mi-course, Vincent réussit à sortir avec 2 coureurs. Je me dis que c'est sans doute la bonne. Karl et moi-même restons aux avant-postes pour surveiller des contres éventuels. Mais l'équipe de Voiron décide de visser un bon coup et les échappés sont repris. Dommage pour Vincent car je voyais bien aller au bout cette échappée.
Ensuite, Karl, bien en jambes, tente de sortir sans réussite. Dans les 5 derniers tours, j'ai de bonnes sensations et je reste bien placé devant. A 2 tours de l'arrivée, Karl me demande s'il y a un échappé devant. Je lui réponds que je pense que non mais j'ai un doute en ne voyant plus la voiture ouvreuse. Nous sommes alors dans le dernier tour.
A 1 km de l'arrivée, je vois Karl bien placé. Je propose à Vincent de prendre ma roue pour lui lancer le sprint. Ça remonte très vite par les côtés. Je vois un coureur de Pont-de-Chéruy (coureur que je sentais costaud depuis un moment) en train de remonter. Je tente aussitôt de me jeter dans sa roue mais je suis gêné par un coureur. Dans le dernier virage, je vire en 8 ou 9ème position mais un coureur m'envoie dans les graviers. Je fais un peu l'équilibriste en roue libre et relance mon sprint. J'ai dû perdre 2 ou 3 places. J'ai un peu la haine et en toute puissance je relance mon sprint, je remonte quelques coureurs pour finir 7ème du peloton. Je vois alors Karl lever les bras, je me dit "super, enfin une victoire en 3eme cat !", puis grosse déception, il y avait bien un coureur échappé devant. Dommage pour Karl.
Pour ma part, je suis satisfait de cette 8eme place même si j'aurais pu mieux faire si je n'avais pas eu quelques déboires dans le dernier virage. Il est vrai que j'avais fini à la 3eme place l'année dernière mais le plateau était plus relevé cette année avec une vitesse moyenne à plus de 39km/h!!

Photo2

Benoît a, cette fois, été actif jusqu'au bout pour rentrer dans le top 10.

Les commentaires de Vincent :

Qui me disait que les courses Ufolep étaient d'un niveau relativement faible ? Depuis le début de saison, certains me disent que je devrais me sortir de la 3ème catégorie sans mal...mais voilà : soit je plafonne au niveau forme, soit les coureurs sont globalement tous à un pic de performances élevés. Je pense que les deux hypothèses sont à enregistrer.
Après un départemental raté, j'ai le couteau entre les dents, et je décide de faire une grosse semaine de pédalage (30 km de chrono mercredi, 95 km avec Gabi jeudi, et 60 km intenses vendredi). Je me doute que je serai donc légèrement entamé au niveau de la fraicheur, après 4 jours de vélo.
L'échauffement est dur, je n'ai pas de jambes, mes membres flageolaient (au gigot c'est très bon, et n'oubliez pas la pointe d'estragon, c'est ça qui donne toute la saveur), et je n'ai aucune tactique en tête au vu du parcours.
Les premiers tours sont assez rapides, je vire toujours aussi mal dans les virages, c'est une catastrophe, et le passage du faux-plat m'est très difficile, à mon grand étonnement. Je ne suis pas sujet aux allergies de saison, mais depuis 2 semaines, quand je monte la FC très haut, je ne tiens même pas une minute, mon souffle ne me suit plus, je suis pris littéralement à la gorge.
Pourtant, au prix d'un concours de circonstances divinement terre à terre, je me retrouve parti en échappée avec un brave homme, vers le 10ème kilomètre. Nous ne tiendrons qu'un tour devant, et je reprends les roues pour récupérer.
Karl et Benoit sont aux avant-postes, comme souvent cette saison, et semblent gérer leurs efforts à merveille. Karl prendra même la bonne roue dans un groupe de 8 coureurs, et je me place alors en 2éme place derrière le 3ème de la course d'hier, pour le faire travailler. Problème, il est très fort et revient tout seul sur le groupe.
Pendant environ 6 tours nous assistons à des scènes inhumaines : en effet, mesdames, messieurs, nous avons tous pu constater les avortements successifs (et non consentis) de bon nombre d'échappées qui tentaient, et je les comprends, de fuir inexorablement la pression intenable et l'oppression constante d'un peloton engoncé dans sa masse bruyante.
Alors les tours passent, et ce qui m'apparait comme une fatalité semble devenir une vérité générale au fil des tours. A mon avis (et mon avis est celui dont j'ai le plus souvent tendance à me référer lorsqu'il m'arrive de vouloir -en ma putain d'âme de bordel de conscience- connaitre en toute objectivité le fond de ma pensée de rustre provincial aveuglé par un soleil trop fort), à mon avis, donc, ça va finir au sprint (merci d'avoir attendu pour une chute si médiocre). Mais nous le savons, et pas seulement de Marseille, une course Ufolep a besoin d'animation.
Alors tenez-vous bien (non tenez-vous mieux, vous allez avoir mal au dos, là), je me retrouve par hasard en tête de peloton, observant ça et là quelques inconnus sur le bord des routes qui me disent un "AllezVincent" aussi significatif qu'un "je vous ai compris" d'une certain CDG (si quelqu'un a compris cette citation historique, qu'il m'écrive sans plus tarder : Vincent Guerrier, 40 quai Perrière, 38 000 Grenoble (oubliez pas le timbre)).
Je me retrouve donc en tête...Non mais si je vous raconte cette histoire c'est parce qu'elle est authentique... c'est d'ailleurs là son principal intérêt. Non je dis ça parce qu’en dehors de son contexte cette histoire m’apparait terriblement ennuyeuse et on pourrait peut-être, au sortir d’une réflexion aussi courte qu’une saison cycliste en Isère, tirer une morale dont l’utilité ne m’apparait pas évidente. Alors je suis en tête au pied de la bosse quand soudain... (je dis « soudain » mais c’est une clause de style destinée à éveiller votre intérêt de façon à peine honnête je dois l’avouer car c’est en vain que l’on pourra trouver la moindre forme de soudaineté dans l’action qui va suivre) quand soudain, allez savoir pourquoi, alors que mes jambes sont médiocres, j'attaque dès le pied. Je suis suivi par mon "Papy" (d'une très grande classe au passage) qui était bien plus fort que moi cette fois. Nous étions également accompagnés par quelqu'un qui aurait pu être, dans une autre vie, son père (je dis ça sans moquerie, et avec un profond respect, car il s'agit du vainqueur). Nous faisons 4 ou 5 tours devant, mais Voiron roule derrière, et je ne passe pas des relais assez soutenus pour creuser l'écart. En vérité, j'ai encore le souffle court, et je décide de me relever quand j’aperçois le peloton proche de nous. Ce n'est pas dans mes habitudes mais j'ai pris la bonne décision, puisque nous rattrapons tout le monde un tour plus tard.
Tout le monde ? Le « Monsieur qui pédalait carré » a en effet poursuivi son effort et lorsque, sur la ligne, je vois Karl lever les Bras, je saute de joie… qui sera de courte durée.
Pour ma part je me suis fait serrer avant le dernier virage (pris en sandwich par deux gars qui me touchaient les épaules de chaque côté, j'ai préféré laisser passer les têtes brûlées...)
Bravo à tous, à Patrick, (et au formidable travail de Franck), à Karl, très très fort (le nouveau leader du Team de 3éme caté) et à Gabriel pour sa bonne humeur constante. Content d'avoir revu Radu également, et enchanté par Francis que j'ai croisé.

Photo3

Vincent a passé plusieurs tours échappé.

Les commentaires de Gabriel :

Après une nuit très courte (1heure de sommeil environ),j'arrive sur la course chargé d'influx nerveux ,je m'échappe donc deux fois tout en gardant sous le pied car je sais qu'avec la condition physique du jour la course risque d'être longue . Rattrapé par le peloton, je reprends ma place habituelle en queue de peloton. mauvaise idée! Le peloton accélère et s’égrène par l'arrière, je bouche les trous un à un, puis chasse pendant 2à trois tours 100, 150 mètres derrière le peloton, enfin je me relève et fais encore quelques tours plus tranquillement et abandonne(HS).
Vient , ensuite la partie la plus agréable de l’après-midi, sur le bord de la route. Et on a vu du vert ,blanc, bleu marine dans tous les coups avec Vincent encore à l'attaque, Benoit toujours aux avant postes et assez facile et Karl très à l'aise sur ce circuit,et super fort dans le sprint(allez la prochaine c'est la bonne). Chez les 2, Laurent a dû passer la moitié de la course en première position du peloton, quelle puissance!!! Enfin,chez les 1ères caté, on a vu Patrick , au four et au moulin en début de course , très actif toute la course venir échouer pour un rien au sprint. Franck a été également tès présent aux avant-postes du peloton avec un sacré coup de pédale.Bref, il faisait bon être supporter des TVS ce Dimanche .
Enfin ça m'a fait bien plaisir de revoir Francis,

Photo4

Actif pendant la course, Gabriel a fini par craquer à 4 tours de la fin.

Les commentaires de Françis :

(A venir.... enfin peut-être)

Photo5

Patrick, d'abord au four, ensuite au moulin !


Course des 2ème catégorie (26 tours soit 62 km) :

En résumé :

Une douzaine de concurrents au départ. Aucune échappée ne parvient à prendre le large. L'arrivée se dispute au sprint. Laurent finit au milieu du paquet.

Les commentaires de Laurent J :

Les sensations étant plutôt bonnes, je décide de tenter ma chance assez rapidement et à plusieurs reprises, mais chaque fois sans succès. Au moins ce ne sera pas faute d'avoir essayé ! Deux échappés feront plusieurs tours devant, avant de se faire reprendre par deux autres coureurs puis par le peloton à quelques tours de l'arrivée. Les derniers tours se font alors au tempo, mais il est déjà trop tard. Ayant laissé trop de forces dans la bataille (je manque même de sauter à quatre tours de l'arrivée) les jambes ne répondent plus pour le sprint... Mais bon, je me suis vraiment fait plaisir sur cette course, c'est bien le principal. Alors merci les organisateurs et vivement la prochaine !

Photo6

Laurent a cherché à prendre la poudre d'escampette à plusieurs reprises


Course des 1ère catégorie (30 tours, soit 72 km) :

En résumé :

Près de 40 concurrents au départ. Une échappée de 8 puis 10 coureurs se forme assez tôt dans la course et Patrick en fait partie. Derrière, Franck tente de prendre à plusieurs reprises les roues de coureurs essayant de partir en contre, mais aucun de ces groupes ne parvient à rentrer. Les 10 de tête se disputent la victoire au sprint et Patrick prend la 2ème place, battu de moins d'une roue par Nicolas Schild (SCALE). Franck prend la 7ème place du sprint du peloton et se classe donc 17ème.

Les commentaires de Patrick :

Sans être ultra rapide (on a connu pire sur ce circuit), le départ est mouvementé. Et avec 6 dromois inconnus et très actifs, j'aborde ce début de course sur l'avant, encore plus que d'hab. Les jambes sont un poil contrariées (rien de grave, échauffement insuffisant comme d'hab) mais le reste réagit bien, tout est facile, et puis ce circuit est gentil (il y a des circuits sympas pas gentils, le prochain, Ste-Anne par exemple, tu verras Franck).
Suite à une attaque bizarre d'un dromois, on se retrouve à 5 avec 3 dromois, puis 8 avec toujours 3 dromois pour enfin, après quelques tours, récupérer un 4eme dromois et un fontanilois (David qui a fait un beau retour). On roule alors tranquille au train et sans attaque dans l'attente du passage à l'action des dromois. Que nous préparent-ils ? Eh bien pas grand chose, à part quelques pétards mouillés lors des 2 derniers tours dans lesquels je laisse plus de forces que nécessaire en imaginant des mouvements de plus grande ampleur...
Arrive le sprint, sous les noyers tout se présente bien, moi en 2, un dromois faisant un rythme soutenu parfait... Mais du coup j'attends trop pour sortir de ma position confortable et me placer comme il faut avant le virage, je vire alors moins vite que prévu coincé à l'intérieur, et en toute rigueur pas assez vite pour mon braquet. Mais bon, rapidement je me retrouve devant et je pense que, facile, c'est dans la poche ! Et sans le vouloir je me relâche (le wattmètre le montre). Et là, surprise, un gars venant de l'arrière me remonte par la droite, je remets des watts (le wattmètre le montre, preuve du relâchement) mais trop tard, les jambes ne vont pas aussi bien que la tête voudrait et du coup je me relève avant la ligne. Dans ma tête je passe la ligne avec un vélo de retard... mais sur les photos (merci Lætitia) on me voit me relever à un moment ou je suis quasi sur la même ligne, alors que sur les photos précédentes je suis plus en retard. J'étais plutôt en train de remonter. Que s'est-il passé ? Ben je n'en sais rien. Je dis toujours que dans un sprint il faut rester à bloc jusqu’à la ligne comme si ta vie en dépendait, et qu'en cas de coude à coude il ne faut jamais jamais se relever, qu'au moindre doute de l'autre tu passes devant. Je le répète tout le temps, mais c'est parce que ce n'est pas si facile à faire. Parfois on y arrive (la semaine dernière au dép), parfois on n'y arrive pas... Un truc aussi, je crois que j'ai cherché la ligne que je n'ai pas trouvée ou alors 2, j'en ai vu 2 (il y en avait 2 ?) et cette embrouille a fait disjoncter mon cerveau de sprinter. Il faut pas grand chose, c'est pas bien gros un cerveau de sprinteur. Pour moi le cerveau du sprinter, c'est dans les couches basse, dans le cerveau reptilien, dans la zone qui gère les réflexes de survie quand il fallait toute l'énergie disponible pour échapper à un prédateur (à l'époque ou l'Homme n’était pas le sommet de la chaîne alimentaire, avant l'invention du vélo, des sprints et des panneau de village). C'est pour cela que c'est dur de bien sprinter, avec trop peu de neurones il faut prendre les bonnes décisions en trop peu de temps.
Mais ce n'est pas sur la ligne que j'ai perdu ce sprint, j'étais battu, de peu, même si je ne me relevais pas. Non, c'est dans le virage que je n'ai pas fait comme j'avais prévu de le faire (1m de perdu) et dans le relâchement à mi-sprint (0.5m). Mais Nicolas Schild était fort et a bien sprinté, bravo à lui ! Même avec un sprint optimal de ma part il aurait pu gagner, mais on ne saura jamais, tous les sprints sont différents.
Bravo à Karl pour son sprint que lui a su faire jusqu'à la ligne ! Et il fallait tout ! La relève est là, je vais pouvoir prendre ma retraite...
Quelques infos wattmètre pour finir :
Ce sprint dure environ 13s depuis le virage, c'est une bonne distance pour un vrai sprint (par comparaison, le sprint du départemental à duré 30s).
J'ai dèja gagné ce sprint avec 100w de plus (2008 sprint pour la gagne), mais aussi avec 100w de moins (2010 sprint pour la 2).
La prise de vitesse a été moins franche que d'hab (mauvais virage), mais la vitesse de pointe équivalente (51km/h)

Photo7

Patrick dans l'échappée : souriez, vous êtes filmé !

Les commentaires de Franck P :

Un peu moins de 40 concurrents au départ, et une équipe à surveiller : celle aux maillots noirs, un club de la Drôme, qui aligne 6 coureurs.
Dès le coup d’envoi, les sensations sont bonnes. Mes jambes et mon coeur répondent bien et je me retrouve rapidement à faire la course devant avec l’espoir de partir dans une échappée. Les « drômois » essayent de dynamiter la course en tentant de sortir à tour de rôle et ils finissent par provoquer la bonne échappée au bout d'une dizaine de kilomètres en plaçant pas moins de 4 hommes en tête avec Patrick sur le porte-bagage. L’échappée ainsi formée compte d’abord 8 membres puis 10 après le retour de deux gars partis en contre (dont David Soulière, du Fontanil, qui a vraiment bien joué le coup et réussi un retour fulgurant), mais ce groupe ne prend pas beaucoup de temps sur le peloton. Pendant une dizaine de tours, l'écart ne dépasse pas les 30 secondes et nous sommes même à plusieurs reprises tout près de rentrer. Mais la jonction ne se fait pas car il y a toujours un coureur pour se relever alors que nous ne sommes plus qu’à quelques dizaines de mètres.
Avec Patrick dans l’échappée, je ne participe évidemment pas à la chasse mais je tente en revanche de me glisser dans presque chaque tentative de contre. Hélas, aucun de ces groupes ne parvient à revenir sur les hommes de tête.
A la mi-course, l’écart grandit enfin entre l’échappée et le peloton, s’accentuant de pratiquement 10 secondes à chaque nouveau tour. Dès lors, la course est pliée et notre allure diminue. Comme j’ai passé les 40 premiers kilomètres à me dépenser sans compter, je choisis de rester désormais un peu plus dans les roues histoire de garder suffisamment de jus pour finir correctement (j'ai encore en mémoire mon calvaire de l'an passé dans les 3 derniers tours à la limite de la rupture, et je ne veux pas le revivre cette fois).
Devant, les échappés ne seront pas repris et ils peuvent se disputer la gagne au sprint. Patrick prend la 2ème place, battu de peu par Nicolas Schild. Le peloton arrive pour la 11ème place et je me classe 17ème de la course.
Le résultat n’est certes pas brillant mais je ne suis pas déçu. Il est clair que, sans Patrick dans l’échappée, la course aurait eu une autre physionomie, mais je me suis tout de même bien amusé (il était temps, j’attendais ce genre de sensations depuis plus de deux ans !) et je finis avec pas mal de fraicheur et de motivation pour les deux courses qui restent à disputer.
Rendez-vous dans 15 jours à Ste-Anne !

Photo8

Franck a essayé à plusieurs reprises de partir en contre.


rachid13 mai 2012, 21:05

Merci a TVS d'avoir aligné pas moins de sept coureurs a notre course à l'Albenc.
Félicitations a Patrick et aussi à Karl pour leur deuxième place respective.
A l'année prochaine.
Rachid

Pierre13 mai 2012, 21:10

Bravo Karl, tes progrès sont constants et sur la photo du sprint de Pontcharra on devine que tu es puissant dans cet exercice, on attend ton CR !

Alexis Sicard13 mai 2012, 22:20

Félicitation à Patrick pour son podium! Franck je t'ai trouvé en très bonne forme t'as fais un beau boulot derrière! La forme est là! ;)

Franck P13 mai 2012, 22:59

@Alexis : tu as aussi été très actif et visiblement en forme. Dommage que nous n'ayons pas réussi à unir nos forces pour revenir sur les échappés car il y avait sûrement un bon coup à jouer !

Radu14 mai 2012, 12:49

Un grand bravo à tous les participants, surtout aux 3e caté qui ont fait du bon boulot et en particulier à Karl qui a adopté la bonne stratégie, encore fallait-il que les jambes suivent ! Quant à Patrick, que dois-je dire ? Encore une coupe qu'il faudra recycler à Paladru...

Franck P14 mai 2012, 14:38

Bravo Patrick pour ton compte-rendu, encore plus réussi que ta course : c'est juste énorme !
J'ai notamment adoré le passage quasi-philosophique sur le cerveau reptilien du sprinter... une merveille, un modèle du genre !

Franck P14 mai 2012, 16:01

@Vincent : eh bien, ce n'est plus un compte-rendu, c'est l'Odyssée d'Ulysse ton histoire !
Sur le plan littéraire, je te mets un 19/20. Sur le plan cycliste, seulement 5... pas à cause de ta course (tu es fort et tu l'as encore montré en faisant plusieurs tours devant... j'ai essayé, je n'y suis pas arrivé), mais à cause de ton entraînement, ou plutôt devrais-je dire de ton "sur-entraînement" (tu as vu, moi aussi je sais faire des phrases à tiroirs et des digressions entre parenthèses !). Entre le départemental couru mardi et la course de dimanche, il aurait sûrement été plus bénéfique de se limiter à une ou deux sorties courtes en tournant juste les jambes et en s'accordant au mieux quelques exercices courts (deux ou trois sprints de 20 secondes, histoire de garder de la vélocité). Là, avec ce que tu as roulé, c'était un suicide garanti ! Si tu ne privilégie pas quelques phases de récupération, tu vas finir complètement cramé.
Le mot d'ordre la semaine avant Ste-Anne : on lève le pied !
T'as de la chance, ça te laisse encore bonne une semaine pour taper dedans !

Vincent14 mai 2012, 16:15

Tu as peut être raison Franck, je ne sais pas si ma petite méforme est due à un sur-entrainement, où un mal-entrainement. Je penche pour le seconde option. Je n'ai pas tant roulé ces derniers temps, et je récupère assez bien. A part à Cras, je n'ai jamais eu l'impression d'avoir des bonnes jambes, alors, en vue des derniers mois (je repars en Normandie fin Juin), je met les bouchés doubles ces temps ci pour me remettre dans le droit chemin (les 5 premières places).

nicolas s 15 mai 2012, 09:08

Bravo a toi Patrick, ce fut un très joli sprint, c'est pour ce genre d'arrivée que j'aime bien être un sprinteur plutôt qu'un grimpeur, j'ai vraiment eu du mal a te remonter si tu ne t'étais pas relevé je n'aurais pas pu lever les bras. Parce que a 2 mètres de la ligne on était encore sur la même ligne, mais ça a facilité le travail des commissaires ;p
Plus sérieusement, ce fut une belle course même si, personnellement, je trouve que toi et Michel (Boin) vous en avez trop fait vu la supériorité numérique de ceux de la Drôme. S'ils avaient mieux joué, ils auraient pu être très dur a négocier, c'est tant mieux pour nous.
En espérant te revoir l'année prochaine, même endroit, même arrivée.

Karl15 mai 2012, 10:57

Merci pour vos encouragements. A chaque course nous avons quelque chose à jouer et c'est bien plus intéressant comme ca. Vincent j'espère que tu arriveras à tenir devant sur la prochaine. Pour ma part je ne pourrai pas me coucher avant 3h (travail), le jour de Ste Anne donc ca s'annonce difficile.

Vincent15 mai 2012, 14:33

Pour moi je ne suis pas sur de prendre le départ. J'ai un anniversaire pres de lyon la veille. Je couche sur place. Donc j'irais courir samedi dans l'ain avant d'aller à lyon,et, si je me lève assez tot, (ou si je ne me couche pas), je viendrai peut etre à saint anne, mais si c'est le cas, ce sera pour jouer l'équipier, rien de plus.

daniel15 mai 2012, 20:30

@ patrick , en 2010 tu était avec moi au sprint et la tu tes pas louper au virage ! quand au reste tu ces ce que j'en pense tes battu par un jeune qui a + de 20 ans de moins que toi , que j'ai aussi mis a 10 mètres a centralpe en 2010 ! regarde le podium 1er nicolas schild 20 ans patrick + de 45 ans le gars de la drome je le connais il ma battu a st rambert d'albon en 2009 il a + de 40 ans et que dire de benoit leva marcon qui a pratiquement mon age ( 57 ans ) michel boin 53 ans ! comme les anciens mon dit quand j'était gamin , dit moi qui tu a battu je te dirai qui tu est ! quand au niveau la c'est pareil tu a aussi raison on a fait l'albenc nettement plus dur ! mais regarde aujourd'hui un petit retour en arrière ! chri rajat , antoine angot , fab mazza , phi meunier , nicolas bonnenfond , manu cellier , lozano , greg cassini , et j'en passe tous sont aller en ffc c'était un autre niveau qu'aujourd'hui ! aujourd'hui on a 3 jeunes qui se cours aprés et qui gagne des courses devant des coureurs qui on 2 fois et demi leur ages et même presque 3 fois comme moi ! et que dire des minimes champion départemental et seul au départ ça c'est du titre bien gagné les filles alors la c'est la cerise sur le gateaux ! pareil pour les cadets souvent 2 ou 3 au départ ! enfin moi ça me fait plus rigolé . je suis malade sous traitement depuis debut 2011 si je reprend une licence j'irai en ffc même a mon age . je laisse la place avec plaisir a c'est petite stars du l'ufolep c'est pathétique .

Alexis Sicard15 mai 2012, 23:24

@Daniel ou Dany pour les intimes! Par respect pour l'ensemble des coureurs et adhérents de TVS ( que je respecte énormément), je ne souhaite pas entrer dans un débat de sourd avec quelqu'un comme toi que je trouve de plus en plus aigri avec l'âge! Il faut évoluer et cesser de penser comme il y a 50ans. Vois le bon côté des choses! Patrick peut rivaliser avec des jeunes et qui plus est "STAR DE L'UFOLEP"! Je ne veux pas me justifier mais Charles Ricau et moi même faisons des études supérieurs (ingénieurs pour tous les deux) et dans la vie il y a des choix à faire! Courir en élite et tout sacrifier et pour ne pas être sûr de percer à haut niveau (ce qui est sûr pour moi sachant que je roule depuis 3ans) ou alors réussir sa vie professionnellement parlant! le choix est vite fait pour moi! La présence des jeunes je pense permet de relever le niveau de l'ufolep alors au lieu de dire des absurdités réfléchis avant ;)
Enfin, j'espère que tu puisses prendre une FFC la saison prochaine car on se retrouvera sur ces courses là! Et contrairement à certains je ne prendrai pas une PASS pour dire je cours en FFC! Sur ces belles paroles où encore une fois tu te seras ridiculisé je te souhaite de passer une bonne fin de saison où je suis bien content de ne plus croiser ton chemin car ton hypocrisie en devient imbuvable. A bon entendeur salut!

Franck P15 mai 2012, 23:47

@Daniel : on a eu l'occasion d'en discuter ensemble à Renage et moi je trouve ça plutôt bien que des "p'tits jeunes" viennent courir en Ufolep, ça permet d'obliger les "moins jeunes" comme moi à s'entraîner encore pour ne pas être trop à la ramasse ! Et puis, moi, les "p'tits jeunes" auxquels tu fais allusion, je les aime bien car je leur trouve un bon état d'esprit. Ils ont envie de gagner et attaquent parfois comme des chiens fous, mais ça met de l'animation et, que je saches, ce n'est pas pour autant qu'ils gagnent tout, tout le temps.
Je crois (mais je suis assez mal placé pour le savoir vraiment car je la fréquente peu) que la FFC n'est plus vraiment ce qu'elle était, que l'ambiance y est de plus en plus pourrie, ou disons de moins en moins amicale. C'est en tout cas ce que j'entends souvent dire de la part de coureurs qui en sont revenus et qui en ont marre de l'état d'esprit qui y règne. Je pense que ça n'est pas pour rien non plus si de plus en plus de coureurs quittent la FFC pour rejoindre l'Ufolep.
Enfin, à titre plus personnel, je trouve ça très bien de choisir de courir au sein d'une fédération comme la nôtre où les courses ne sont pas perverties par des primes financières et où l'on vient en découdre juste pour le plaisir de la course.
Dans tous les cas, tout ça ne vaut pas la peine que l'on s'étripe. Nous aimons tous notre sport, chacun à notre manière, et il y a sûrement moyen de se faire plaisir tous ensemble.
Allez, vive le vélo, et à bientôt sur les courses !

Vincent16 mai 2012, 00:15

Dans cette affaire mon avis risque de peu compter: d'une part parce que j'ai moins de 20 ans, et d'autre part parce que je connais moins bien le milieu que vous tous. Cependant, je suis arrivé cette année de Normandie et connaissait relativement bien le milieu FFC là bas (très implanté). J'avais quelques bons amis qui couraient, des gars de mon age, et j'ai vu des gens se marcher dessus, au seins des clubs. Je ne citerais pas de noms, même à 1000km de chez moi, mais j'ai connu une famille de cycliste, pourrie jusqu'à l'os, qui montait la tête des uns contre les autres, j'ai connu des gars de 20 ans se fritter avec un certain Cyril Guillmard (roubaix lille métropole), qui lui n'avait pas peur de recadrer des "jeunes star" du monde amateur (FFC)(si j'étais journaliste je dirais: ndlr: le jeune en question a été chopé pour dopage une année plus tard...).
Et pourtant, moi qui arrive pour ma première année UFOLEP, je tombe sur des gars, jeunes, vieux, indéterminés (blague), qui sont souriants, accueillants et chaleureux. Des gens qui me conseillent, que j'écoute avec attention. Les personnes d'expérience comme Patrick, Pierre, et tous les autres sont des exemples de réussite, encore aujourd'hui. Même Radu m'apprend pleins de chose sur l'alimentation. Je suis franchement heureux ici, et je ne perçois aucune rivalité. Je me suis fais quelques bons amis, je trouve que les jeunes ont du mérite, autant que les autres, et je sais que Charles et Alexis sont incroyablement fort, pourtant, ça n'est pas d'eux que je l'apprend...Grosses têtes, star de leur catégories? Loin de là, ce sont des personnes d'une grande modestie, qui sont à l'écoute des autres, qui vous encourage sur le bords de la route. C'est ça le velo, c'est un sport terriblement difficile, mais il devient agréable grâce à cette mentalité qui est bien relayée, sans que nous ayons à l'imposer. Je regrette qu'il n'y ai pas plus de course, car même si je suis souvent déçu à la fin des courses, j'ai passé un sacré moment de plaisir sur la bicyclette.

daniel16 mai 2012, 05:03

pour répondre a alexi je ne suis ni aigri et j'ai aucun problème ni avec mon age ni avec autre chose ! j'ai donner un avis que beaucoup partage mais que personne ne dit ouvertement ! quand a vos études ou autre excuse bidon les jeunes de votre age en ffc eux ne font rien , les coureurs ufolep d'un certain age non plus a croire qu'il n'y a que toi ( vous ) qui bosser . qui est le plus ridicule quand a 18 ou 20 ans on cours avec des coureurs de 45 - 50 ans et plus ! c'est juste un problème de mentalité . faut arreter de dire des bétises sur la ffc demander donc a antoine angot nicolas alegrain a gregory cassini a jb lozano . j'ai rien contre alexis ou contre les autres faut pas tout mélanger j'ai donner un avis qui n'est que le miens mais comme tjrs des qu'on dit les choses ouvertement on passe pour des aigri voir pour des c.... et c'est bien dommage de réagir comme ça . apres c'est vrai que vous êtes de granc champion alors je dirai plus rien ( a bon entendeur alexis ) fin du débat !

Franck P16 mai 2012, 07:17

Tu sais, Daniel, ce que je disais sur la FFC, je ne l'invente pas, je ne fais que reprendre des propos qui m'ont été rapportés par différents coureurs. Pas plus tard que dimanche dernier à l'Albenc, un coureur d'un club du Rhône me disait qu'il courrait habituellement en FFC mais qu'il en avait ras-le-bol de l'ambiance pourrie qu'il trouvait sur les courses et que, en comparaison, il trouvait l'état d'esprit des pelotons Ufolep beaucoup plus sympa et qu'il comptait donc changer de fédé dès l'an prochain...
Quant aux coureurs FFC que tu cites, certains en reviennent un peu aussi. J'ai discuté avec JB à l'automne passé et il me disait qu'il souhaitait revenir à l'Ufolep. Mais bon, je ne l'ai pas revu depuis et ses récents bons résultats l'inciteront peut-être à rester en FFC.

daniel16 mai 2012, 07:27

désolé d'avoir mis un peu le désordre sur votre forum , j'ai donner un avis globale de l'ufolep et j'ai pas fait d'attaque personnel contre qui que se soit . pour alexis je viens de lui faire un mot en privé parce que je crois qu'il a pas trés bien compris mon propos . chaque point de vu est respectable , il est sur que je peut pas avoir la même vision du cyclisme qu'un jeune de 18 - 20 ans simplment parce qu'on a pas le même vécu sur le vélo non plus ! je pense que seul patrick arrive a me comprendre on a un peu le même parcours on a juste la piste qui nous sépare un peu ! il est pas facile de se faire comprendre par ecrit en + je suis tres mauvais pour ça ! ma vision des choses n'engage que moi je suis dans le monde du vélo depuis l'age de 10 ans et j'en est 57 aujourd'hui .voila si j'ai blaiser certaine personne c'était pas le but et je suis sincèrement désolé ! je viendrai plus donner mon avis je pense que c'est mieux ainsi . amicalement daniel

samuel16 mai 2012, 07:36

Franchement si le site TVS devient ce genre de tribune, alors ambiance ... surtout pour dire que l'UFOLEP c'est le bon esprit.
Alors pour avoir fréquenté les 2 fédé, surtout la FFC, je peux vous dire qu'il y a des gens très bien et de vrais cons en UFOLEP et inversement. Mais je ne crois pas que cela tienne de la fédé, c'est tout simplement une question de personnes. Les râleurs, les aigris, les jaloux, vous les mettez n'importe où ils seront toujours comme ça. Ceux qui font du vélo pour le plaisir et le défi personnel avec un grand coeur comme Franck P. ils seront aussi à l'aise en UFOLEP qu'en FFC et dans la vie tout court. Alors revenons à des débats plus sains.

Franck P16 mai 2012, 07:47

Pas de souci, Daniel. Moi je n'ai pas de problèmes avec les commentaires et le débat à partir du moment où ça reste constructif et ne vire pas au pugilat, et tu as donc tout a fait le droit d'exprimer ton avis sur cet espace.
Cela dit, je trouverai ça bien qu'Alexis et toi ne restiez pas en froid après ces échanges car vous avez tous les deux des qualités et êtes des gars sympas à côtoyer, comme la grande majorité des coureurs Ufolep Isère, d'ailleurs !

Franck P16 mai 2012, 08:04

@Samuel : moi, un grand cœur ? Tu déconnes, je dépasse pas les 186 pulses au max !
Plus sérieusement, les quelques courses FFC auxquelles j'ai participé il y a une dizaine d'années (en régional, à l'époque) ne m'ont pas donné envie d'en faire d'autres. Je me souviens de coureurs prêts à tuer leur mère pour gratter une place dans le peloton avant un rond-point, état d'esprit que j'ai rarement rencontré en Ufolep où il y a toujours un gars pour te laisser un espace histoire de reprendre les roues... Mais bon, j'ai peut-être eu une mauvaise expérience !

nicolas s 16 mai 2012, 08:21

@ daniel pourquoi c'est que sur mon dos que tu casse du sucre peut tu me l'expliquer ?? je pense pas etre si mechant que sa ni avoir mordu quelqu'un je peu me tromper si c'est le cas faite le moi savoir que je sache si je doit aller me rendre pour agression !un peu plus serieusement oui bravo tu ma mis 10 metre a centre alp en 2010 mais si tu regarde que la foto finish bravo tu gagne si tu regarde la globalité de la course tu a pas montrer ton visage une seule fois ;) alors oui c'est sur les psrinteur font sa mais en elite en pro ou en 1ere pas en pass . moi personnellement j'ai trouver que c'etait bien pour toi mais que tu ne meritait pas la victoire ensuite tu parle de ton pote de 57 ans de st martin dere cette belle baltringue qui fait sauté unrelais sur deux qui fait sauter 4 tour de relais a gillonay et qui a la fin de la course de l'albenc se permet de venir me dire alors t content ta gagner tu aurai put rouler un peu plusss ! c'est quoi ces rageurs de merde ! c'est bon c'est qu'unecourse on se retrouve les dimanche pour s'amuser apres tout peut importe l'age si tu vas par la en monté chronomotré jacque vial qui doit avoir le meme age que toi si ce n'est pluss me bat ;) . l'age c'est juste une excuse que tu te cherche et tu n'est pas le seul a avoir des probleme de santé sauf que pas tout le monde s'en sert d'excuse . desolé d'etre cru parce que je trouvait que tu etait quelqu'un qui etait assez agreable . mais au vue de tes propos et de ce que tu me met dans la gueule par derriere je commence a changer un peu d'avis . . . et pourquoi tu le dit pas a tout tes pote de smh qui prenne tous une ffc en debut d'annnee pour faire a 80% des course ufolep ? ou est l'interet ? donc voila si tu veut raler sur les jeune qui court en ufolep sa me derange pas mais evite de cité mon nom ;) . je sais pas ce que je t'ai fait mais bon breff toute facon moi ma saison est fini donc je veut plus entendre parler de velo jusqu'a l'annee prochaine !!

Alexis Sicard16 mai 2012, 08:52

@Samuel: Je suis bien d'accord avec toi il y a des c*** partout! Revenons à des débats plus sains et plus constructifs.

@Franck: Je pense que tu commences à mieux me connaitre et je peux te dire que d'ici la fin de journée tout ça sera oublié pour ma part. Je sais passer outre ce genre de choses. Au plaisir de recroiser les TVS sur les courses et de parler vélo le VRAI VELO! Je vous souhaite bonne chance pour St Anne car pour ma part je serai sur le Tour des Hautes Pyrénées (3 étapes dont 1 de montagne) près de 300 bornes au programme, course ouverte au 3ème FFC (cela fera peut être plaisir à quelqu'un).

daniel16 mai 2012, 12:41

@ franck p !!! la je pense que tu comprendra pourquoi je ne ferai plus aucun commentaires . on va pas tarder a m'insulter parce que je dit ma vision des choses alexis se sent agresser nicolas c'est pareil parce que je dit qu'il gagne devant des coureurs qui on de fois et demi son ages par contre moi je gagne centralpes a 55 ans et devant des jeunes alors la c'est le grand débalage sur ma victoire on ma pas vu de la course ect ect ! pour la simple et bonne raison c'est que j'avais promis a mon pote de lui lancé le sprinte et que mon pote a attaquer a 2 tours de l'arrivée et qu'il ce fait reprendre alors j'ai fait le sprinte pour moi apres! on me parle de ma maladie que je cherche des excuses ? ben des excuses pour quoi faire ? enfin bref ce sera mon dernier mot sur votre site parce que je vois que la discution n'est pas possible quel tourne que dans un sens je vais faire une demande pour une licence de 4èm catégorie est la on vera les réactions . j'ai pas a me justifié sur ma vision des choses on a pas les mêmes valeurs apparemment . quand au commentaires sur la ffc je préfère en rire que de répondre . désolé franck de donner un avis et apres de se faire traiter par tout les noms j'ai insulté personne j'ai rien contre personne ni contre alexis ni contre nicolas et d'ailleur pour quel raison ??? voila maintenant vous ou ( eux ) qu'il continue a me démonter ça ne me touche même pas . si j'ai des choses a dire a certaine personne moi je le dit en fasse et pas sur un forum . amicalement

Franck C16 mai 2012, 22:02

STOP STOP STOP VIVE LE VELO BON DIEU !!!! Si on était des stars ça se saurait!!!!! TVS aime le vélo, les apéros tout ça sans se prendre la tête.

Franck P16 mai 2012, 22:12

Bon, eh bien tout cela me laisse un peu perplexe : plus le débat avance, et plus ça me donne le sentiment qu'on s'enfonce, que les crispations sont fortes.
Ce n'est jamais simple de débattre par écrit car celui qui rédige son message ne sait pas dans quel état d'esprit sera celui qui le lira, de la même façon que celui qui le lit ne sait pas non plus dans quel état d'esprit est celui qui l'a écrit. Et c'est souvent source d'incompréhension ou de mauvaise interprétation.
Nous aurions bien la possibilité de supprimer tous les messages trop virulents, mais ce serait dommage car chacun a le droit de s'exprimer, ici ou ailleurs.
Toutefois, comme nous ne souhaitons pas que le site de TVS devienne un "ring de boxe virtuel", je propose que nous en restions là à propos de cette "polémique" (que j'ai d'ailleurs en partie entretenue en faisant des comparatifs FFC-Ufolep) et que plus personne n'en remette désormais une couche.
Il y a, d'une manière générale, une excellente ambiance dans les pelotons de l'Ufolep Isère, ce serait dommage que cela change à propos de quelques mots sur un site Web.
Merci, par conséquent, de ne plus surenchérir !
Et à bientôt sur le vélo.

nico bonnefond17 mai 2012, 14:18

Salut à tous de la part d'un ancien ufolepien. Je me permet de mettre un post car je souhaite aller dans le sens de Franck P, et déplorer l'incompréhension manifeste qui émane de cette discussion. Je veux m'adresser aux personnes qui ont mal pris le premier commentaire de mon ami Daniel. Daniel dit depuis toujours (tout) qu'il pense sans (jamais) juger, jamais! Il faut bien le connaitre pour comprendre cela. Dany donne son avis de manière directe car il est comme ça, mais c'est jamais méchant, c'est direct, c'est tout. Ca manque de tacte, c'est clair mais je pensais que vous le connaissiez tous dans ce petit milieu ufolep que je regrette, car l'ambiance y est saine et je sais que malgré cette discussion, elle restera saine. Très bonne continuation à tous! j'aurai un immense plaisir de me retrouver parmis vous sur vos jolies courses de côtes!!! a très vite

Patrick17 mai 2012, 16:14

Nico, ceux qui connaissent Daniel savent que tu as raison. Cette incompréhension m'a fait d'autant plus de peine qu'elle concerne des gens que j'estime malgré leurs différences.
Je clos les commentaires sur cette page, tout a été dit je crois et il faut maintenant passer à autre chose.

diapo

Voir les 140 photos !
(Et merci encore à Laetitia pour les siennes, toujours superbes)
(Cliquez sur les vignettes pour les visualiser en grand)

vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette
vignette

NOS SPONSORS & NOS PARTENAIRES...

Photo10
L’équipementier textile des cyclistes

www.bioracer.com


Photo11
Restaurant gastronomique la Bastille Grenoble

www.restaurant-grenoble-gras.com


Photo12
L'expert des cuisines professionnelles

www.groupegif.com


Photo13
La passion du froid et de la climatisation

www.refrigeration-equipement-service.fr


Photo14
Spécialisé dans le Conseil, l’Audit et la Formation en Santé et Sécurité au travail

www.2s-ergo.com


Photo15
Le spécialiste du sciage et tronçonnage en conception et distribution

www.coup-indus.fr


Photo16
La petite Nice de l'agglomération grenobloise

www.ville-latronche.fr


Photo17
Fabricant d'équipements et mobilier inox

www.sofinor.com



(:photo CELYSS.jpg non trouvée, cliquer pour envoyer:)
www.celyss.com


Photo19
La maitrise du froid professionnel et ménager

www.eberhardt.fr


Photo20
L’inox à la mesure de vos talents

www.tournus.com


Photo21
Les Authentiques de la cuisson

www.charvet.fr


Photo22
La marque des chefs

www.franstal.fr


Photo23
La cuisson de précision

www.mkn.eu

Photo24
Photo25


Photo26
La région Auvergne-Rhône-Alpes

www.auvergnerhonealpes.fr


Photo27

www.isere.fr


Photo28
Le Dauphiné Libéré, partenaire de nos organisations

www.ledauphine.com

Éditer la page - Gérer les fichier - Gérer l'accès
Page créée le 13/05/12 par Franck P, mise à jour le 22/10/2012 22:14 par Franck P